jeudi 23 novembre 2017

Le Judas du Diable Jean Siccardi



Merci à Babelio et aux éditions Presse de la Cité de cette belle découverte.

Hôtel du Pont. Chambre 6. Des clients solitaires de passage en Provence que l'on ne reverra jamais plus. Presque dix ans plus tard, des lettres retrouvées signées d'un énigmatique employé dénoncent les crimes perpétrés par un couple d'aubergistes crapuleux.
D'après une histoire vraie. Une déclinaison de L'Auberge rouge sous le ciel de Provence.
En 1951, tombé sous le charme de la région, un jeune couple anglais achète pour une bouchée de pain une auberge abandonnée sise sur une rive de la Siagne. Durant l'Occupation, l'ancien hôtel du Pont fut le théâtre de transactions et d'activités peu recommandables sous l'impulsion de ses propriétaires, les Boutarel.
Or, peu à peu, les murs de l'endroit délivrent leurs noirs secrets... Un artisan, Louis Reboux, découvre un paquet de lettres dénonçant des faits abominables. Ces lettres sont signées d'un énigmatique employé, dont les Boutarel, décidément sans scrupules, ne se méfiaient pas... 

Une "Auberge Rouge" avec encore plus d’ignominies.


Un couple d'Anglais vient d'acheter une auberge en Provence. Peu à peu, ils découvrent les secrets qu'elle cache et l'histoire de ses anciens propriétaires grâce à la découverte de Louis Reboux, un artisan qui vient les aider à remettre en état l'auberge.

Un roman qui m'a beaucoup fait penser au livre "L'Auberge Rouge" que j'ai lu, il y a quelques années, que j'ai aussi visité . Ici, il y a quelque chose d'encore plus ignoble dans les agissements de l'ancien propriétaire Boutarel. Ce dernier est un fin limier, cruel, profiteur des faiblesses d'autrui.

J'ai beaucoup apprécié le personnage de Louis Reboux , son histoire, son envie de comprendre ce qui s'est produit sous l'occupation dans cette auberge.
Le couple d'Anglais est intrigant, un peu trop familier avec Louis et sa femme. Ce point nous rend curieux de mieux comprendre quel est leur but.

L'histoire nous montre toute le perversité de certains êtres humains : leur manière de profiter et de se disculper de leurs actes.

Un très bon roman régional-policier avec des personnages hauts et en couleur !




4 commentaires:

  1. Malheureusement, je ne suis pas une grande fan des romans régionaux...

    RépondreSupprimer
  2. oooh!!! alors ca, ca va finir dans ma PAL!!
    merci!!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ça aussi!!!! Encore un à noter =)

    RépondreSupprimer
  4. C'est le genre de livres qui me rend encore plus parano que je ne le suis déjà xD mais pourquoi pas!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!