samedi 28 octobre 2017

L'inaccessible Charles Gancel



Merci à Babelio et aux éditions Buchet Chastel de cette découverte.

Il y a dans celui ou celle que nous désirons des zones dont nous ne savons rien, des contrées entières qui nous sont interdites et qui, dans le meilleur des cas, le seront toujours. Plus ces contrées sont grandes, lointaines, menaçantes, plus grand est le désir. Le désir n’est pas l’amour. C’est lui qui nous met en marche vers une image, une obscurité que nous voulons éclairer, un autre que nous voulons annexer. Parfois l’autre nous échappe. Le désir brûle et il ne reste qu’une étrange solitude. Parfois le mystère de l’autre se révèle à nous et nous comble. Parfois il nous déçoit, se retourne contre nous et nous blesse à jamais. Six nouvelles. Elles parlent de cet inaccessible, de ce qui dans l’autre ne nous appartient pas mais qui, parfois, s’invite dans notre histoire, pour le meilleur ou pour le pire.


Un recueil de nouvelles dans des genres différents avec pour fil rouge l’inaccessibilité à chaque fois.

Il est difficile de parler de chaque nouvelle sans en dire l'essentiel et pas facile de faire une synthèse ici tant l’auteur touche à des genres différents : romance, dystopie, meurtre, idéalisme ...

J'ai énormément apprécié la plume de l'auteur. Charles Gancel a un style très poétique et très fluide. De ses textes ressort une certaine douceur due à sa plume alors que souvent ce qu'il nous décrit l'est moins .

Le fil rouge autour de quelque chose d'inaccessible que chacun cherche de manière différente et souvent de façon inattendue nous montre combien les aspirations de chacun peuvent être différentes, parfois utopiques, souvent difficiles à obtenir et souvent déçus du résultat. Je pense ici en particulier aux deux premières qui sont celles qui m'ont le plus plu.
La troisième nouvelle nous amène dans un registre très différent. On est dans un monde dsytopique où l'humanité essaie de survivre et chaque groupe à sa façon. Il y a ici quelque chose de froid et de très beau à la fois : froid par l'univers que l'on découvre, très beau par le personnage féminin.
La quatrième "Un rat" se rapproche du genre horrifique et m'a laissé de marbre.
Les deux dernières sont plus dans l'idéalisme : idéaliser une personne, un but.
L’inaccessible a su me toucher, la dernière beaucoup moins.

Comme souvent dans les recueils, je n'ai pas apprécié de la même manière les différentes nouvelles .
J'ai beaucoup aimer la manière dont l'auteur joue sur ce mot "inaccessible" en nous le montrant sur différents angles.
Globalement, c'est une belle lecture portée par une plume douce qui nous donne l'impression d'être dans un cocon.


5 commentaires:

  1. Oh, j'aime beaucoup la sensualité qui se dégage de la couverture !

    RépondreSupprimer
  2. C'est tout à fait le genre de lecture que j'apprécie. Je me le note, on sait jamais. La couverture est très belle également !

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma PaL, hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas dans ma période mais j'avoue que la couverture est très tentante =)

    RépondreSupprimer
  5. Je me laisserais bien tentée... Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!