mardi 4 avril 2017

Orient extrême Mireille Disdero



Merci aux éditions Le Muscadier de cette lecture.

« Ici, les larmes ne font pas partie de la vie. Mais tout est trempé comme si on pleurait sans cesse. Ici, je n ai pas peur de m enfoncer dans la boue qui me sépare de ma s ur... pour la retrouver. » Après avoir été envoyée en Malaisie comme domestique, une adolescente cambodgienne revient en catastrophe dans la ferme des parents. Elle est sous le choc. Que lui est-il arrivé, de l autre côté de la mer ? À travers cinq récits courts ou longs comme la vie, on plonge en Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge, Indonésie, Malaisie, Thaïlande) dans la vie de certains adolescents. Alors, on est confronté à la pauvreté, à la maltraitance des plus jeunes... mais aussi à l engagement et à la nécessité de construire un monde plus juste. A lire à partir de 13 ans !

Un recueil de nouvelles sur des enfants d'Asie.

Que dire de ses nouvelles : des histoires de vie difficile dans des pays où la pauvreté engendre bien des excès, des difficultés pour s'en sortir.

J'ai retrouvé ici dans un genre différent la plume de Mireille Disdero que j'ai découvert avec "A l'ombre de l'oubli" et " Ronde comme la lune", deux romans qui m'avait beaucoup touchée. Ici, c'est un peu différent du fait de ce format que sont les nouvelles.  Je n'ai pas été émue de la même manière par ces récits.
Les histoires narrées ici sont intéressantes, difficiles.  La nouvelle la plus longue "Cambodge Do you want a cup of tea ?" est triste, dure. Pourtant je ne suis pas arrivée à me sentir totalement concernée, touchée par ce qu'il arrive aux deux jumelles Sinath et Sinoun. Sinoun a vécu quelque chose d'horrible. Je n'ai pas ressenti sa douleur aussi fort que je m'y attendais, ni celle de sa sœur qui essaie de l'aider à remonter la pente.
Je pense que c'est dû à ce format, il est difficile de ressentir de l'empathie envers des personnages en une cinquantaine de pages où le but est de montrer le peu qu'elle peuvent faire pour s'en sortir.

Des nouvelles dont deux surtout à l'histoire dure dont nous les Européens avons du mal à admettre ; à prendre conscience que l'on puisse faire ça à la chair de sa chair ainsi que voir des adolescentes qui n'en sont pas vraiment être propulsées vers ce que la vie a de plus difficile dès la puberté.
Ce recueil est très intéressant pour ça : ne pas oublier qu'ailleurs certaines choses sont acceptées pour survivre du mieux que l'on peut.

4 commentaires:

  1. Effectivement, ça m'a l'air très dur, mais ça me tente pas mal !

    RépondreSupprimer
  2. En lisant ton avis, j'en avais la chaire de poule. Ce recueil me semble très émouvant.

    RépondreSupprimer
  3. Oh, il me tente énormément celui-ci. J'aime beaucoup l'Asie et ce recueil a l'air de faire réagir sur certaines choses. Je le note !

    RépondreSupprimer
  4. C'est peut être un sujet trop dur pour moi...

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!