mercredi 19 avril 2017

Les lutins urbains tome 4 Le péril Groumf Renaud Marhic



Merci à l'auteur de cette belle découverte.

 On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité.
Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne,
les lutins se sont faits urbains !
Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries,
et espiègleries…
On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé…
Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’Université d’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre…
L’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé…


Un quatrième tome toujours aussi déjanté et loufoque.

Notre cher Gustave doit de nouveau à affronter un drôle de personnage: le Groumf. Ce dernier a volé le doudou du Pacha-héritier.

Dans ce tome, on retrouve l'univers des Lutins urbains avec tout ce qu'il a de trépidant, de déjanté. L'auteur a, je trouve, rajouté encore plus de folie à cet opus.
 Le voyage de Gustave n'est pas de tout repos. Le pauvre se trouve mal à partie avec une ancienne connaissance : le Troll qui accompagne son acolyte  le Groumf. Il est aussi pris au milieu de quelque chose qui le dépasse : un risque de conflit mondial si le doudou n'est pas retrouvé.

Renaud Marhic nous décrit tout ceci sous le ton de l'humour, de l’effervescence, d'une certaine folie et avec de jolis jeux de mots et on retrouve les "Pssits" de l'auteur qui nous prennent à partie : parfois agaçant mais toujours drôle.
Il nous décrit ici deux personnages passablement laids qui pourtant nous font penser parfois à des doudous géants qui semblent inoffensifs.

Un quatrième tome, où l'on retrouve le brin de folie, la loufoquerie qui caractérise cette saga. On s'amuse au dépend de ce pauvre Gustave, on rit de ses péripéties , des bouffonneries de l'auteur qui s'adresse régulièrement à son lecteur. En deux mots : un régal !


4 commentaires:

  1. Toujours aussi mignonne et drôle cette série, j'adore !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis ravie de voir que ta lecture se passe toujours aussi bien

    RépondreSupprimer
  3. Encore un opus où on doit bien se marrer.

    RépondreSupprimer
  4. J'en garde un bon souvenir ! C'est cool!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!