mardi 4 avril 2017

La Maison de l'Assassin Bernhard Aichner



Merci à LP conseils et aux éditions L'Archipel de cette découverte.

Deux ans auparavant, Blum qui avait assassiné ses parents adoptifs a retrouvé les cinq responsables de la mort de son mari, Mark, et les a éliminés un à un pour assouvir sa vengeance... Aujourd'hui, alors qu'elle a tout juste appris le décès d'une soeur jumelle, Björk, dont elle ignorait l'existence, les restes de l'une de ses cinq victimes viennent d'être exhumés dans un cimetière d'Innsbruck. Bien vite, la police fait le lien. La personne ayant procédé à la mise en bière du corps sera la première suspectée à savoir Blum, qui dirige une entreprise de pompes funèbres. Blum prend la fuite et trouve refuge en pleine Forêt Noire, dans la famille de sa soeur jumelle. Mais, alors qu'elle se croit en sécurité dans ce coin de paradis isolé, un piège se referme sur elle. Et Blum, autrefois chasseuse impitoyable, se retrouve prisonnière, à la merci d'un psychopathe...

Un thriller dur, morbide.

Blum vient de découvrir qu'elle a une sœur jumelle. Elle va aller à la rencontre de la famille de cette dernière par l’intermédiaire de Kuhn, un artiste qui embaume les corps.

Ce roman est très particulier. Je n'avais rien lu de tel jusqu'à présent.
Dans ce thriller pas d'enquête, on suit les protagonistes. L'auteur nous les rend sympathiques et excuse presque leurs crimes.
On ressent dans la plume de l'auteur, les descriptions la nationalité allemande de ce dernier.  On a ce côté glauque, sombre que l'on retrouve très souvent dans les policiers, thrillers de ce pays. Il y a aussi ici un côté "Six feet under" : Blum travaille aux pompes funèbres, Kuhn met en scène les morts qu'il embaume. Le décor, la Forêt Noire, vient encore assombrir l'atmosphère du roman. Et à côté de ça paradoxalement, on ressent de l'empathie pour les deux personnages principaux. Ils sont la lueur du récit.

L'histoire tourne autour de deux personnages Blum et Ingmar. On sent qu'aucun des deux n'est innocents. On les suit comme s'ils étaient innocent surtout pour Blum.
Il y a aussi un côté macabre, morbide fort ici. Il y  la fascination d'Ingmat et Kuhn pour la mort, les mises en scènes de ce dernier.

Tous ces points donnent au récit un côté psychologique particulier. On est troublé par ce que l'on découvre, on est écœuré par toute cette mise en scène et pourtant on a envie de comprendre, de savoir comment tout ça va finir. Du coup, le final me laisse un peu sur ma faim, y aura-t-il une suite ?

Voilà un thriller comme j'en avais jamais lu avec un côté morbide poussé à son paroxysme dans la manière dont l'auteur dépeint ses personnages.


7 commentaires:

  1. Un thriller qui me tente beaucoup! Merci de la découverte. Je le note et le découvrirai bien vite!

    RépondreSupprimer
  2. J'"aime beaucoup, surtout s'il est original :) Merci!

    RépondreSupprimer
  3. Wahou, voilà qui est extrêmement intense, c'est peut-être un peu trop pour moi !

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre me fait un peu peur... je préfère passer mon tour. .

    RépondreSupprimer
  5. Waouh ! Ce thriller a l'air génial. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  6. Ce thriller a l'air quand même très spécial... Je ne suis pas sûre que ça me plaise. :/

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!