lundi 27 février 2017

La malédiction du chamane Michaël Kusugak



Merci aux éditions Boréalia de cette lecture.

Deux bébés promis en mariage l’un à l’autre, une chouette des neiges et un siksik maléfique,
la vieille femme de sous les mers… et un chamane en colère.


A travers l'histoire de Qavvik, on découvre les traditions d'un peuple, son mode de vie. Il y a aussi dans ce récit, un côté initiatique pour Qavvik.

On voir grandir Qavvik et à travers son histoire d'enfant, l'auteur lui montre le chemin de l'âge adulte par les jeux, les légendes que peut lui raconter sa grand-mère.
Il y a aussi l'entraide entre membres d'une même famille, d'un même clan.

Il ressort de ce récit beaucoup de sagesse face à la vie, au milieu qui les entoure, une communion avec la nature.

Le but de la malédiction est très bien trouvé. Je me suis souvent demandé tout au long de ma lecture comment le fait qu'à l'âge adulte Qavvik "ne pourrait plus pied sur cette terre" pour prendre femme allait prendre forme. J'ai beaucoup aimé la résolution de cette dernière et surtout ce qu'elle apprend à Qavvik.

Un roman nous présentant un mode de vie, mais aussi une leçon de vie.

5 commentaires:

  1. Ça me paraît vraiment intéressant !

    RépondreSupprimer
  2. Déjà rien que la couverture est inspirante ! MERCI

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien la première de couverture

    RépondreSupprimer
  4. ça m'a l'air d'être un livre dépaysant et intrigant !

    RépondreSupprimer
  5. J'adore ce genre de roman avec une belle leçon de vie. En plus, c'est une culture que l'on ne connait pas forcément alors c'est top!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!