jeudi 9 février 2017

Je n'écrirai que morte Elizabeth Letourneur



Merci à LP Conseils et aux éditions Le Passeur de cette découverte.

Au départ, il y a cette décision : l'adoption. Après de longues démarches et un voyage aux confins du monde, Antonin arrivera dans la vie de la narratrice. Mais elle ne le supporte pas. Elle le bat. Ses appels au secours restent sans réponse et elle sombre dans la spirale de la violence envers ce fils choisi et pourtant haï.
Nous suivons cette femme dans son chemin de croix jusqu'à sa rédemption, à laquelle elle accédera par la force de sa haine, transmuée en amour.
Un texte rare, intime et littéraire, dans lequel s'entremêlent réalité et fiction pour dire la douleur et l'amour, les affres de la maternité.
Avec pudeur et sincérité, l'auteur livre un récit authentique et brut, sans concession. Elle nous renvoie aux principes humanistes qui souvent servent de rempart à nos bons sentiments. Une écriture à cœur ouvert.  

Un roman dur, troublant, tragique.

Un récit sur l'adoption, sa dureté dans les démarches, dans l'apprentissage de l'amour de cet étranger.

L'auteur narre ici toutes les étapes difficiles de l'adoption.: l’humiliation de devoir aller chercher un enfant à l'étranger, les gens qui profitent de votre détresse, la difficulté d'aimer ce petit être, cet étranger.
On ressent toute la détresse d'Elizabeth face aux événements que rien, ni personne n'a préparé à ce qu'elle va vivre.
Des phrases courtes, des chapitres courts accentue le sentiment de détresse d'Elizabeth. Le roman se lit très vite , le ventre noué , n'acceptant pas les actes d'Elizabeth mais comprenant son mal-être, sa solitude face à ce qu'elle éprouve, ce qu'elle découvre sur elle-même.

Ce roman est un cri, une douleur, un besoin d'écoute, de compréhension, un appel à l'aide.

Elizabeth se livre sans pudeur, crûment . C'est incroyablement fort, difficile à lire, à appréhender, à accepter mais l'auteur arrive à nous faire comprendre ce que ressent Elizabeth car on est touché par tant de désespoir. C'est déchirant, bouleversant.


4 commentaires:

  1. Wahou, ce roman a l'air extrêmement dur !

    RépondreSupprimer
  2. Oh là là ... Vu le titre, ça m'a mis le sourire au lèvre puis ton avis me la vite retiré. Ce livre me parait extrêmement poignant !

    RépondreSupprimer
  3. Ca m'a l'air poignant. J'ai un peu de mal avec ce genre de sujet qui montre les gens à nu. Je ne pense pas savoir lire ce genre de roman. :)

    RépondreSupprimer
  4. Il m'a l'air difficile à lire ce livre. Je ne suis pas sure que ça me plaise...

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!