samedi 25 février 2017

Gaby ou l'échange des servitudes JSM



Merci à l'auteur de cette découverte.

Héritier d'une maison dans un village du centre de la France où il a passé une partie de sa jeunesse, un écrivain arrivé à l'âge mûr et bien décidé à vivre désormais ses fantasmes sans concession, fait appel à Gaby, une ancienne connaissance, pour qu'elle s'occupe de son ménage. 
Sa proposition n'est pas sans arrière-pensée, et c'est aussi d'autres services, plus intimes, qu'il attend d'elle et qu'elle acceptera de lui rendre.
Personne n'est jamais seulement celui qu'il croit être ou que l'on croit connaître. La découverte de l'autre et de soi-même est la clé de ce récit où cynisme et lucidité resteront jusqu'au bout synonymes, une quête de sensualité où les rôles maître et soumise évolueront jusqu'à finir par s'inverser.


Un écrivain revient vivre dans le village de son adolescence. Il va engager une vielle connaissance : Gaby comme femme de ménage et plus.

Une nouvelle donc l'auteur va vite à l'essentiel  et pourtant j'ai trouvé qu'il manquait un but à cette histoire.
Le début amorce quelque chose d'intéressant avec les retrouvailles des deux personnages et la relation qui vont avoir, une relation charnelle, érotique sans sentiment.
Très vite, on se rend compte qu'à côté de cette relation , l'intrigue est pauvre. Il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Du coup, la fin même si je l'ai pressenti par certains aspects, indices, tombe un peu abruptement.
De plus, l'érotisme est au limite du pornographique , du coup on a une histoire sans sentiment et très peu d'émotion.

Le gros atout de cette nouvelle est la plume de l'auteur : fluide et entraînante.

Une nouvelle bien écrite, qui se lit vite mais il m'a manqué une vraie intrigue et un peu d'émotion.

5 commentaires:

  1. Je ne suis pas spécialement tentée malheureusement...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas très apte du côté "érotisme limite pornographique" alors je passe mon tour, merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  3. Dommage que l'auteur n'ait pas accordé plus d'attentions à l'émotion...

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que cette nouvelle est assez particulière. Pour l'avoir lu, je dirais que chaque personne qui va la lire, va la ressentir autrement.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!