samedi 12 novembre 2016

Les Amoureux du Green Dragon Dans la troupe de Shakespeare Laure Bazire


Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Londres, 1596. Le jeune Josh est embauché comme charpentier par le grand William Shakespeare pour démonter son Theatre et construire ce qui deviendra le théâtre du Globe. Fraîchement arrivé de la petite ville de Stratford-upon-Avon, Josh découvre Londres, le théâtre et la vie parmi la troupe de Shakespeare à la taverne du Green Dragon. Ce milieu surprend le jeune homme, et le choque un peu. Alors que Shakespeare le met à contribution pour les répétitions de sa pièce "Roméo et Juliette", Josh s'éprend d'Alma, la jolie fille du tavernier, passionnée de théâtre...


Quel plaisir de découvrir en partie l'histoire de l'illustre Shakespeare.

Josh, orphelin, est envoyé à Londres rejoindre Shakespeare.

A travers Josh et son histoire, on découvre Londres de la fin du XVIe siècle, l’histoire du théâtre populaire et du célèbre écrivain William Shakespeare.

J'ai énormément apprécié de découvrir dans ce récit l'histoire du théâtre et de Shakespeare. Je me rend compte que je ne savais quasi rien sur l'écrivain, ni sur le théâtre de l'époque : les pièces se jouaient en extérieur sur des scènes démontables, pas d'actrices : les rôles féminins étant joués par des hommes.
On a aussi les prémices de ce que les pièces de Shakespeare vont entraîner et vont transformer ce milieu en apportant beaucoup de lyrisme et de romantisme au théâtre.

A côte de ces informations, on a l'histoire de Josh, un jeune homme qui découvre la ville, son ambiance et aussi les réalités de la vie pour un orphelin sans le sou. Il y a aussi les premiers émois amoureux de Josh.
C'est une très belle histoire, dépeinte avec une plume fluide, entraînante et très agréable.

Un très beau roman qui à travers l'histoire de Josh nous entraîne à la découverte du Londres du XVIe siècle et de Shakespeare. Un roman à découvrir à tout âge, il est préconisé dès 12 ans, les adultes y trouveront aussi leur compte.

La révolution d'Aurore Catherine Cuenca


Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Paris, décembre 1792. Aurore, 20 ans, assiste au procès de Louis XVI et rencontre enfin celle qu'elle admire plus que tout : Olympe de Gouges. Cette intellectuelle engagée combat pour les libertés et porte la voix des femmes, grandes oubliées de la Révolution. Devenue sa secrétaire particulière, la jeune fille découvre à ses côtés la réalité d'une vie de lutte, et comprend bientôt qu'Olympe est en danger. Car nombreux sont ceux qui veulent la réduire au silence...

Un roman sur la révolution et ses abus.

Aurore est une jeune femme ouverte d'esprit qui croit en la justice et les idées révolutionnaires. Elle va se battre aux côtés d'Olympe de Gouges, grande partisane des droits des femmes.

A travers ce roman, on découvre le procès de Louis XVI et sa non-justice. Les révolutionnaires se divisent en deux groupes : les Montagnards, révolutionnaires durs et les Girondins, révolutionnaires modérés.
Ce récit nous propose de comprendre cette grande phase de notre Histoire. L'auteur explique à travers l'engagement d'Aurore comment les idées contestataires dures peuvent être un frein à toutes avancées durables.

J'ai trouvé ce roman très bien construit. Il nous permet de mieux appréhender cette période trouble qui engendra la Terreur. Il nous fait aussi réfléchir à l'ouverture d'esprit. Je pense du coup qu'il peut être la base d'un travail  de réflexion au collège.

Un récit sur une période de notre Histoire avec des thèmes décrits ici pour certains toujours d'actualité.


Le Sycomore Roger Pascault


Merci à Rebelle éditions de cette belle découverte.

Un géophysicien, expert dans la fracturation hydraulique, est prêt à divulguer lors d'une conférence à New York le résultat de ses recherches. Il est retrouvé assassiné dans son appartement à Paris, gisant près de lui son présumé meurtrier, un sans-abri. Le disque dur comportant les données du scientifique a disparu. Les premières investigations montrent que la mafia russe n'est pas étrangère à l'affaire. L'enquête est confiée au colonel Éric Bern entouré d'un duo de choc sous couvert de la Dgse et de la criminelle. Ils seront plongés au coeur de la Russie où la mafia rouge essaiera de les broyer au travers d'un funeste projet, celui d'un effroyable attentat, le plus sanglant que la Russie n'ait jamais connu.


Un roman mêlant polar, mafia, espionnage et bien plus.

Un SDF se retrouve au milieu d'une enquête de police et menacé par des Russes.

Dès les premières pages, on est intrigué par ce que l'on découvre : la mafia russe, un tueur à gages, un SDF qui se retrouve bien malgré lui mêlé à tout ça. On pressent un récit complexe aux multiples ramifications.
Si Le Sycomore est présenté par l'auteur comme un arbre indéracinable. Il y a aussi pour moi dans ce récit une image qui me vient celle de ses racines qui se mêlent et s'entremêlent pour nous donner du fil à retordre.

Si au départ, on est légèrement perdu au milieu de tous les éléments présentés : très vite, on commence à entrevoir des liens ténus qui nous mènent vers une intrigue sur la mafia internationale, l'espionnage et une, des je devrais dire, histoires plus personnelles .
L'auteur nous propose un récit passionnant par son intrigue mais aussi par les petits accotés qu'il apportent aux personnages principaux et leur vie privée. Ces derniers sont très travaillés, ils ont leurs ombres, leurs secrets, on a envie de tout connaître d'eux, le pourquoi du comment en particulier pour notre SDF.
J'ai énormément apprécié la manière dont l'auteur présente cette interaction entre l’histoire elle-même : l'enquête et la vie privée des personnages.

Du côté de l'enquête, ce que l'on découvre nous fait envisager  que parfois la fiction n'est pas très éloignée de la réalité, une réalité que l'on peut nous maquiller.

La plume de l'auteur est entraînante. Il nous propose une double narration : une narration interne avec la prise de parole de notre SDF et une narration externe pour les événements où il n'est pas présent. C'est au début un  peu troublant, on prend vite l'habitude  et on apprécie d'avoir les deux points de vue.

Un excellent policier avec une intrigue aux multiples ramifications et des personnages très travaillés qu'on apprécie de connaître dans ce qui leur tient le plus à coeur sur leur passé et pas seulement dans ce qui touche à l'enquête.

vendredi 11 novembre 2016

Les enfants des Lumières 1762 L'encrier du diable Laure Bazire & Flore Talamon



Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

1762 : jeune mariée, Judith s'est installée à Rouen au côté de son mari, libraire. Elle y coule désormais des jours paisibles... trop paisibles. Aussi se lance-t-elle avec enthousiasme dans le projet de ses amis philosophes parisiens, qui veulent faire reconnaître le génie de Molière à l'Académie française. Or une rumeur se propage : et si Corneille était le véritable auteur des œuvres signées Molière ? Judith doit en avoir le cœur net. Il en va de l'honneur de ses amis. Mais dans l'ombre, d'autres sont prêts à jeter le discrédit sur Molière et faire taire ses partisans... à n'importe quel prix.


Un tome 2 toujours aussi prêt de l'Histoire avec de nombreux rebondissements.

On retrouve Judith à Rouen, mariée à François-Marie. Elle s'ennuie, les événements du tome précédent lui ayant donné le goût de l'aventure, de l'enquête.

La première partie ne m'a pas franchement enthousiasmée. Le roman est un roman épistolaire. Le souci n'est pas là mais dans le fait que dans ses lettres Judith se lamente sur son sort et que Paris lui manque.
Heureusement, dans la seconde , on retrouve une Judith déterminée, prête à l'action. Elle saute sur l'occasion qui se présente pour enquêter sur une rumeur comme quoi les écrits de Molière seraient en fait de Corneille.
A partir de ce moment, le roman devient de plus en plus palpitant à chaque page.
L'auteur comme dans le tome précédent, intègre à l'histoire de Judith, l'Histoire de cette époque troublée où les philosophes essaient d'ouvrir les esprits sur la condition humaine, sur l'égalité ...

Le fait que le roman soit épistolaire, donne un rythme frénétique au récit, ce qui rend la lecture rapide et prenante.

Un second tome, mise à part la première partie(sur les trois que compte le roman) est passionnant par les sujets traités : Molière à l'Académie française, les philosophes, et le caractère de Judith.
Une série jeunesse qui apprendra bien des choses aux plus jeunes sur notre Histoire et les passionnera par la détermination, la passion de Judith à vouloir connaître la vérité coûte que coûte.


The Korsican Alexandra Lanoix


Merci à Anyway éditions de cette découverte.

Kali, tueuse à gage impitoyable et sans émotions, travaille pour l'une des plus grandes organisations de malfaiteurs des Etats-Unis. Violée et laissée pour morte quand elle avait 16 ans, elle n’a qu’un seul but, retrouver ses agresseurs et se venger. Malgré son manque d’empathie envers les autres, elle fera la rencontre d’un Escort Boy du nom de Joseph qui bouleversera le cours de sa vie et de son cœur. Est-ce que l’amour peut vous rendre meilleur et vous faire retrouver le chemin de la rédemption ?

Un roman, une romance dure, noire, surprenante.

Kali ne sait plus qui elle est depuis son agression. Elle accepte de devenir tueuse à gages et crie vengeance.

Le début du roman est très dur, froid, sans aucun sentiment. Une certaine cruauté en ressort. On découvre comment une jeune femme blessée cruellement, sans aucun passé, aucune attache se fait endoctriner et devient une ombre, une tueuse, quelqu'un qui n'a pas d'existence officielle,  qui ne connaît qu'une mode fonctionnement.
Dans cette vie solitaire, faite de sang, elle va rencontrer un homme, va-t-elle pouvoir l'aimer ?

Kali est quelqu'un de complètement asocial, sans humanité. Elle ne ressent plus aucune émotion. Elle a perdu tous sentiments humains.
Le roman possède une atmosphère différente des romances habituelles par son contexte, par le personnage de Kali qui ne connaît que son métier et rien d'autre.
Elle va évoluer mais un doute reste, peut-elle vivre et fonctionner autrement ?

La fin est étonnante dans l'atmosphère générale mais moins dans les révélations : j'ai soupçonné bien des fois une telle fin.

La plume d'Alexandra Lanoix est prenante. On a envie de découvrir quel avenir peut avoir Kali?

Une romance à suspense, très originale par le personnage principal, par la noirceur, l'horreur qui ressort du récit. Vous voulez du suspense, une romance qui change dans un contexte original et différent, alors n'hésitez pas à découvrir The Korsican.


jeudi 10 novembre 2016

Après l’obscurité tome 4 Eve Borelli


Merci à Nisha éditions de cette belle lecture.

La vie de la pétillante Olivia aurait pu être parfaite si une tache de naissance n'était pas venue tout gâcher. Pleine de complexes, c'est à peine si la jeune femme ose affronter son reflet. Fond de teint, compliments de son meilleur ami : rien n'y fait. Co-animatrice d'une émission radio, elle est bien plus à l'aise terrée derrière son micro.
Un ascenseur.
Une panne de courant.
Un ouvrier du bâtiment terriblement troublant. 
La lumière après l'obscurité. 
Qui est donc ce mystérieux Noan qui est parvenu à la rassurer ? Une nouvelle obsession... ou un fantôme du passé ?


Dernier tome de la saga, sniff, Olivia et Noan vont me manquer.

Dans cet ultime tome, le passé d'Olivia resurgit. Pour Noan, c'est un présent qu'il doit gérer.
Sur ces points, je m'attendais pas du tout à ce que les choses soient traitées de cette manière par l'auteur. Je dis ça après le recul de la lecture et en revenant sur l'ensemble de la saga. En effet, pendant ma lecture de cet opus, j'ai suivi le "mouvement" de manière enthousiaste en appréciant ce que je découvrais. C'est pour vous dire que la façon dont Eve Borelli a choisi de clore les soucis d'Olivia et de Noan passe toute seule. Du coup, c'est différent de ce que l'on a l'habitude de lire dans de telles situations et c'est très appréciable d'avoir cette originalité. De plus, c'est doux et naturel , on n'est pas dans le suspense ou la tragédie et parfois c'est tout aussi bien comme c'est le cas ici.

Voilà, une saga que je quitte à regrets, je serais bien restée encore un peu avec Olivia et Noan. Merci aussi à l'auteur pour ce superbe bonus, plein d'humour,qui rend le personnage d'Olivia très réelle.


Le Dôme Mathieu Mériguet


Merci à l'auteur de cette lecture.

Ce matin-là, Arthur s'éveille dans un endroit inconnu, loin des draps dans lesquels il s’est endormi la veille. Le jeune étudiant repose sur un banc de pierre, au beau milieu d'une étendue d’herbe. À ses côtés, deux filles et deux garçons gisent de la même façon. En ouvrant les yeux, Arthur découvre les environs. Face à lui, se dresse une vaste bâtisse d'un autre âge. Au-dessus de sa tête, un dôme extraordinaire, d'une hauteur vertigineuse, s'étend à perte de vue. L’averse bat son plein, et bien que cet endroit inspire la méfiance, la nécessité de s’abriter à l’intérieur du château s’impose. Quel mystère cette propriété singulière renferme-t-elle ? Pourquoi Arthur est-il ici, et surtout, quel est cet ouvrage démesuré qui obscurcit le ciel ?


Un récit original dont j'aurai un peu de mal à classer dans un genre particulier.

Arthur, Agathe, Sarah, David et Thibault se réveillent à l'intérieur d'un dôme sans comprendre comment ils sont arrivés là ni pourquoi.
Plus, ils découvrent de choses sur cet endroit, plus ils sont perdus.

Le récit se situe entre l'aventure, une quête celle de comprendre avec un côté science-fiction , paranormal et surréaliste.

Au début du roman, à part avec Arthur, j'ai eu du mal avec les personnages : soit ils sont trop effacés, soit trop expansifs ou frondeurs. Arthur, lui est une jeune homme empathique. Il essaie de comprendre le point de vue de chacun et de faire au mieux pour que tout le monde se sente bien.

Du côté du récit, on est tout de suite très intrigué par ce que découvre nos cinq héros. L'auteur nous amène dans un univers surréaliste, original qui ne ressemble à rien de ce que j'avais pu imaginer en regardant la couverture et en découvrant le titre.
L'intrigue est complexe. Le but de ce dôme est surprenant. Plus, on en découvre sur ce dernier plus on est étonné et on se dit que l'auteur a une belle imagination.
Mathieu Mériguet nous propose une  intrigue bien ficelée où tout se tient même si certaines choses nous paraissent surréalistes. En mêlant les genres, il permet à son histoire d'être prenante et envoûtante.
La fin est ouverte. Il me semble qu'un deuxième tome est prévu, je l'espère car sinon je vais rester sur ma faim.

Un récit à l'univers original et surprenant.


mercredi 9 novembre 2016

Get High tome 3 Avril Sinner


Merci à Nisha éditions de cette belle découverte.

 Raphaëlle, surfeuse bretonne exilée à Paris, contrôle sa vie avec rigueur. Mais lorsqu’elle rencontre Edern et Jean, deux amis sombres et mystérieux, notre héroïne perd tous ses moyens et se laisse embarquer dans une relation sulfureuse. 
Raphaëlle arrivera-t-elle à survivre à ce triangle amoureux sans oublier qui elle est ?


Un troisième tome torride, sensuel et plus sombre.


La première partie de ce tome est pour Raphaëlle, une mise au point. Elle prend du recul loin d'Edern et Jean,  par rapport aux derniers événements du tome précédent. C'est un retour aux sources  avec sa famille et son meilleur ami. Cette partie est touchante. On découvre enfin un point du passé de Raphaëlle, un événement lourd à porter.

La seconde partie et les retrouvailles avec Jean et Edern sont plus torrides, sensuelles et aussi torturées. Raphaëlle est loin d'avoir tout régler après son aparté familiale. Elle, la psy, est toujours dans l'expectative de savoir ce qu'elle veut.
On a toujours cette dualité chez Raphaëlle qui n'arrive pas analyser ses actes et ses envies. On s'attendrait à tout autre chose de sa part et ce point, je pense, rend le récit encore plus réaliste et troublant  à la fois.

Un tome torride, sensuel avec un petit côté interrogation sur la suite. Cette dernière semble nous promettre des moments difficiles pour Raphaëlle.

Metropol tome 1 Corps à corps Martin Holmen


Merci à Babelio et aux éditions Hugo de cette découverte.

Même s'il ne monte plus sur le ring, l'ex-champion de boxe Harry Kvist se sert toujours de ses poings. 

Pour gagner sa vie, d'abord, grâce à sa petite officine de recouvrement de créances. 
Et pour survivre, tout simplement. Survivre dans le Stockholm des années 1930, où la Grande Dépression est aussi rigoureuse que l'hiver. Tout juste trouve-t-il quelque réconfort dans le sexe, avec des femmes ou des hommes de passage. 

Lorsqu'il est accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, Kvist va devoir naviguer entre les bas-fonds et les beaux quartiers, les bars clandestins et les bordels, pour retrouver la seule personne qui puisse l'aider à prouver son innocence. 

Un roman sombre, froid.

Kvist est un ancien boxeur. Il est reconverti comme recouvreur de créances. Il va être accusé du meurtre d'un des mauvais payeurs dont il doit s'occuper.

La couverture du roman donne le ton : sombre avec très peu de lumière. Le récit est noire par son ambiance, par son époque et les lieux de l'intrigue. On est dans le Stockholm des années 30 en plein hiver. On a l'impression que l’histoire se déroule quasi sans voir la lumière du jour même quand elle se passe au coeur de la journée. C'est oppressant.
Une atmosphère aussi froide, glauque que le milieu où se passe le récit : les bas-fonds de Stockholm. De plus, l'enquête de Kvist pour prouver son innocence, l'entraîne au plus profond de la lie de la société, de la pauvreté et des trafiques en tout genre.

Plus Kvist avance dans sa quête pour retrouver son témoin, plus l'étau se serre autour de lui, ce qui contribue a accentué le malaise déjà ressenti.
De tout cela ressort une noirceur, une dangerosité qui nous oppresse.

Kvist est un personnage qui n'a rien pour plaire, c'est une brute, qui carbure à l'eau-de-vie et pourtant on a envie de l'aider.

Les révélations finales sont à l'image du roman, tortueuses et noires.

Un roman noir, dur par son intrigue, les lieux, l'époque : les bas-fonds du Stockholm des années 1930, ainsi que la saison : l'hiver, sa brume et sa morsure vive.


mardi 8 novembre 2016

Les soucis d'un Sansoucy tome 2 Catastrophe Yvan DeMuy Jean Morin


Merci aux éditions Slalom de cette belle découverte.


Le gros chien de Lau, Pot de colle, a avalé par mégarde sa pierre porte-bonheur, la

confondant avec un biscuit double chocolat fondant. Son père est formel : elle finira par

réapparaître... Mais le ventre de Pot de colle a beau gargouiller sur tous les tons, aucune

pierre à l'horizon.

Lau et ses copains se mettent au travail, voilà une mission pour eux !

De stratagèmes plus ou moins fiables en consultations loufoques, ils font preuve de beaucoup

d'ingéniosité pour aider Pot de colle à rendre le porte-bonheur à son jeune maître.


Un second tome tout aussi drôle, fantasque que le premier si ce n'est plus.

On retrouve Lau le lendemain des ses aventures du premier tome. Il veut récupérer son porte-bonheur.

Lau est égal à lui-même : il se met dans des situations pas possibles et pour se justifier il invente des histoires abracadabrantesques. Il a une imagination débordante.

Avec lui, nous retrouvons Charles-Lee, l'intello qui lui a toujours des explications tirées par les cheveux et surréalistes. Il y a aussi Marie-Pier toujours aussi stoïque, enfin jusqu'à une certaine limite. Et ce tome est centré sur Pot-de-Colle, le chien de Lau qui est ici un héros à part entière comme centre d'expérimentation, le pauvre !

Un tome encore plus drôle que le précédent. Les illustrations accentuent le ton burlesque du récit. De plus, on des personnages hauts et en couleurs que ce soit les adultes ou les enfants. Tous ces ingrédients nous donnent une histoire rafraîchissante pleine d'humour.

Un excellent moment livresque. Un roman qui plaira aux plus jeunes comme aux plus grands par son côté drôle et l'imagination sans borne de Lau.


The Affair Tome 2 Attraction Stacey Lynn



Merci aux éditions Milady de cette belle lecture.

Quand Laurie découvre que l'homme qu'elle aime la trompe avec sa meilleure amie, son mariage vole en éclats. Sa rencontre avec le séduisant Liam Parker et la liaison qui s'ensuit aurait dû résoudre tous ses problèmes... Mais alors même qu'elle est prête à tourner la page, James veut sauver leur mariage à tout prix. Victime d'un nouveau coup du sort, Laurie va devoir faire un choix. Lequel de ces deux hommes restera à ses côtés pour l'aider à surmonter cette épreuve ?


Un second tome sur les choix : les choix de Laurie pour son avenir.

On retrouve Laurie peu de temps après la fin du tome précédent. Elle est perdue, en colère contre James, Liam et elle-même.
Elle ne sait plus ce qu'elle veut, attend d'une relation avec un homme. Doit-elle reconstruire ou déconstruire son histoire avec James ? Partir ou rester, quel est le plus facile, le plus difficile ? Tenter l'aventure avec Liam ?
Ce tome joue sur ces interrogations, sur le dilemme que vit Laurie. Quelles décisions doit-elle prendre ?
 On ressent à toutes les interrogations de Laurie, son mal-être, sa colère, sa rage. Elle se sent aussi trahie par les deux hommes. Lequel des deux va regagner son coeur ? Une question qui reste en suspend longtemps car Laurie doute de pouvoir pardonner et de nouveau pouvoir avancer avec l'un comme l'autre.

Un tome à la fois torride et torturé. Il est emprunt  d'émotions oppressantes parfois et émouvantes (surtout à la lecture de l'épilogue).


lundi 7 novembre 2016

L'accident Yves Grevet


Merci aux éditions Syros de cette belle découverte.

Fantine a un secret. Chaque jour, elle prend un plaisir fou à dévaler à toute allure, sur son vélo, la route de campagne déserte qui mène au collège. Mais ce vendredi-là, elle manque de percuter le tracteur du vieux Jeanjean et atterrit dans le fossé. Fantine s'en sort bien, rien de cassé ! Pourtant, à partir de cet instant, elle ressent une présence invisible jour et nuit à côté d'elle... 

Un roman surprenant et touchant.

Fantine aime la vitesse à vélo. Un jour, elle a un accident dont elle sort miraculeusement idem. Depuis ce jour, elle a l'impression d'être observée.

Le roman est en deux parties :-Fantine, son accident , ses conséquences pour elle ; la deuxième partie est un explication du drôle de sentiment de Fantine d'être observée.

Ce roman fait partie de la collection "Des histoires du futur" des éditions Mini Syros. Même si on s'attend à ce que l'histoire est quelque chose de surréaliste, j'ai été surprise par l'explication et ravie de cette dernière.

Fantine est une jeune fille comme les autres avec une passion la vitesse en vélo. On s'identifie donc très facilement à elle, on ne met pas en doute ce qu'elle ressent . Et c'est, il me semble, ce qui fait que l'on est surpris par la seconde moitié du roman.

L'épilogue est très touchant et conclut à merveilles ce récit.

Une très belle découverte que ce roman jeunesse qui ravira les plus jeunes (dès 10 ans) et plaira aux plus grands.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (224)


Cette semaine, j'ai fini :


Ma chronique ici.

J'ai lu ensuite :


Love Business tome 1, ma chronique ici.
Ne rougis pas saison 2 tome 2, ma chronique ici.
Le Hibou, ma chronique ici.
Reborn tome 2, ma chronique ici.

J'ai aussi lu  :

Cosmic Girlz tome 1, ma chronique ici.
L'accident, ma chronique cet après-midi.

Ma lecture en cours :


Mes prévisions pour la semaine : l'ordre est aléatoire.


Et vous, que lisez-vous?

dimanche 6 novembre 2016

Cosmic Girlz tome 1 Space Patrol Lunlun Yamamoto


Merci aux éditions nobi-nobi ! de cette découverte.

Corona, élève modèle et populaire au collège, voit un jour son monde être complètement chamboulé lorsqu’elle s’intéresse d’un peu trop près à Luna, sa camarade de classe excentrique et introvertie : la Patrouille de l’espace, qu’elle croyait n’être qu’une série télé de science-fiction ringarde, existe réellement ! Et à l’initiative de l’étrange Luna, elle en fait maintenant partie. Épaulée par leur instructeur, un extraterrestre flemmard à l’apparence d’une peluche, l’équipe qu’elles forment toutes les deux part donc sauver la galaxie... ou plutôt, effectuer des menus travaux aux quatre coins de l’univers ! Une nouvelle vie bien remplie commence pour Corona, et tout ça sans négliger sa famille, ses amis, ses devoirs d’école… C’est du boulot, d’être une Cosmic Girl !

Un manga qui joue sur le cosmique et le comique tout en traitant de sujets plus sérieux.

Corona est déléguée de classe, excellente élève, populaire. Elle essaie d'être présente pour tous. Luna, elle est toujours seule dans son coin. Corana va s'intéresser à elle et pour se rapprocher d'elle va intégrer la patrouille de l'espace, la grande passion de Luna.

Sous un fond, plein d'humour, ce manga touche aussi à des thèmes très actuels comme la popularité, le surmenage, l'entraide et bien d'autres.

Quand j'ai reçu ce livre et l'ai feuilleté, la première chose qui m'a sauté aux yeux ce sont bien sur les dessins mais surtout les couleurs flashy et foncées. J'ai trouvé ce point étrange et pas trop joli. En lisant l’histoire, on se rend compte que les couleurs sont très bien adaptées à l'atmosphère de l'histoire : flashy pour l'humour, les moments légers, plus sombres pour le sérieux.

Du côté de l'histoire, mêler l'école, l'amitié et l'espace est une idée originale. Les jeunes lecteurs vont apprécier et se retrouveront dans les personnages.

Je suis très curieuse de découvrir la suite et de voir comment Corona va arriver à changer Luna et l'intégrer aussi bien à l'école qu'avec les autres patrouilleurs. Pour l'instant, c'est Corona qui a tiré une belle leçon de leurs aventures.

Une jolie découverte, un manga écrit sur le ton de l'humour qui touche aussi à des thèmes sérieux comme la popularité, l'amitié, l'entraide ....


Les nouveautés de ma Pal (223)



Cette semaine, ont rejoint ma Pal :