jeudi 8 septembre 2016

Mal dans la peau Ghislaine Bizot


Merci aux éditions Calepin de cette belle découverte.


Marie et Carole, deux amies d'enfance originaires de Lille, se trouvent séparées quand Carole part vivre avec son mari Fabrice dans un petit village retiré de l'arrière-pays niçois.

Elles décident alors de s'écrire, mais au cours de ces échanges, la Carole que Marie connaissait si bien semble peu à peu s'effacer...

Que lui arrive-t-il et quel secret cherche-t-elle à cacher derrière ces mots si minutieusement pesés ?


Un roman dur, bouleversant.

Carole suit son mari à 1000 kilomètres de Lille dans l'arrière pays niçois, loin de ses proches.

Ce roman est dans sa grande majorité un roman épistolaire. Carole écrit à sa meilleure amie Marie et parfois à ses parents.
Dès les premières lettres, on ressent la détresse, la solitude de Carole et le fait qu'elle nous cache quelque chose. De petits intermèdes de narration, nous donne vite une idée sur ces non-dits.
Les lettres que Carole écrit à Marie sont pour elle une bouée de sauvetage lui permettant de ne pas perdre complètement pied.

Au fil des lettres, on sent Carole de plus en plus triste et Marie de plus en plus frustrée, désespérée de ne pas pouvoir faire plus, de ne pouvoir être là pour Carole.
Carole se ment à elle-même, en se disant quelle s'habituera et que tout va finir par s'arranger et que tout ce qui compte, c'est son amour pour son mari Fabrice.

Un roman touchant à des sujets très difficiles, l'éloignement, l'oppression d'un mari, le statut de la femme ... et aussi à l'acceptation de ce que Carole vit n'est pas normal.

La plume de l'auteur est douce, sensible. Elle fait ressortir beaucoup d'émotions, elle nous touche.

Un roman bouleversant, dur, difficile, poignant sur l'acceptation d'une réalité inadmissible.


mercredi 7 septembre 2016

Zeus Dating épiosde 1 Eva de Kerlan


Merci aux éditions Nisha de cette découverte.

Zeus, roi des dieux, dieu des hommes, est un amant très demandé. À peine quitte-t-il les bras de Léda que déjà, Sémélé le réclame... alors que son épouse Héra l'attend. Seulement, à contempler Léda alanguie sur la plage, le désir lui vient de s'attarder encore un peu... rien qu'un peu... Il saura bien se faire pardonner !

Il ne se doute pas que son attitude va l'obliger à parcourir le monde entier, à la recherche d'Éros. Nom de Zeus ! Le plus simple n'aurait-il pas été de ne jamais être en retard ?"


Amours célestes et conflits entre Dieux.

Zeus est l'homme de plusieurs femmes. Il aime l'amour, les jeux de l'amour .

Avec ce personnage hors du commun, Eva de Kerlan nous décrit des scènes érotiques sensuelles avec un côté céleste, divin, très bien dépeint : tout est démesuré, grandiose, la sensualité est déculpée.

A côté des ces scènes, l'auteur nous propose une intrigue sur l'Amour. Elle donne de plus à cet épisode une fin, une chute inattendue. Ce final donne envie de découvrir la suite du périple de Zeus et de ses amours.

Un premier épisode qui pose un décor divin, érotique, céleste avec une intrigue sur l'amour qui nous rend curieux de la suite.


Prête à t'aimer Mily Black


Merci à Netgaley et aux éditions Harlequin de cette belle lecture.


Suite à un pari à l’occasion de ses 29 ans, Emma a exactement 365 jours pour trouver l’homme idéal. Mais pour trouver, il faut déjà savoir ce que l’on cherche ; elle prépare donc un cahier des charges très précis et liste toutes les qualités que devra posséder l’élu de son cœur. Beau, serviable, honnête, courageux, drôle, attentionné, aisé, possessif, aventurier, charismatique…. Ah, et surtout, un homme bien comme il faut et fréquentable. Tout l’inverse de son nouveau voisin, Damien, donc. Oui, c’est sûr, elle doit se concentrer sur sa liste et s’y tenir : en amour, tout est question de raison et de logique… non ?

Un récit léger avec un fond de comédie et de romance.

Emma a 29 ans avec son meilleur ami Yanis, elle se lance le défi de trouver le prince charmant avant ses 30 ans. Elle fait une liste de ses qualités.

Elle va tester plusieurs approches pour faire des rencontres : salle de sport, cours de cuisine, site de rencontres, ancien camarade ... Tous ont une qualité de la liste poussée à l'extrême qui devient alors un défaut.
En parallèle de la recherche d'Emma, on découvre Yanis et son compagnon, ils renforcent aussi, surtout Yanis et son humour le côté comédie, humour du récit. Il y a aussi les parents d'Emma, un couple solide, qui n'a pas peur de montrer leur amour, Emma en est gênée.

Mily Black nous présente l'aventure d'Emma avec un soupçon de comédie, de bonne humeur. Ce point donne un ton léger, drôle, déluré, rocambolesque très plaisant. J'ai adoré cette manière de faire. On lit l'histoire le sourire aux lèvres.
Les rendez-vous d'Emma avec les différents "candidats" sont exquis, plein d'exagération sur un point précis du caractère et des qualités choisies par Emma : c'est drôle, vivifiant.
Le plus drôle ici,dans cette quête difficile du prince charmant est quand en regardant de plus près et on le sent tout du long du récit est qu'en fait elle est très simple.

Une excellente romantique comédie, avec des rencontres loufoques qui nous donnent envie de voir comment chaque qualité choisie par Emma devient un défaut quand cette dernière est poussée à outrance. J'ai adoré la scène avec Alain, le début de relation avec Bastien et surtout sa fin.
Vous avez envie d'une lecture légère, drôle, rocambolesque, n'hésitez pas à découvrir Prête à t'aimer.


mardi 6 septembre 2016

La sixième corde Caro & Benjamin Karo


Merci aux auteurs de cette découverte.

Certains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l'avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire…, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie.

Une idée originale : faire table rase du passé.

Arnaud et Emma veulent se marier. Ils décident pour être sûr que leur histoire tiendra de retourner aux sources, de retrouver leur ex et de découvrir si tout est bien fini.

J'ai trouvé le thème de l'histoire originale. On a tous des anciens petits amis auxquels on pense parfois.

Le récit est un road-trip. Arnaud part accompagné de ses meilleurs amis.

En ayant fini ce roman, je me dis que l'idée est bonne mais traitée de façon un peu répétitive et avec peu de profondeur. De plus, le récit est fait quasiment que de dialogues, parfois longs qui ne m'ont pas permis d'être au coeur de la quête d'Arnaud et de bien appréhender ses émotions.
Ces dialogues sont aussi à mon goût trop réaliste par le langage employé et vu que l'on a énormément de dialogues, c'est un peu gênant.

Du côté des personnages, Arnaud et ses amis sont très différents. Chacun apporte quelque chose au récit. Ils ont chacun leur histoire (casseroles). Je les ai trouvé un peu immatures parfois pour des trentenaires mais sauf Arnaud, ils sont tous célibataires.

Le style des auteurs est addictif. C'est le point fort de ce roman.

Mais ça n'a pas été suffisant, je n'ai pas accroché ni aux personnages ni à l'histoire au bout du compte. L'idée de départ est originale mais il m'a manqué un peu plus approfondissement.

lundi 5 septembre 2016

Ma maîtresse est un dragon. 30 histoires pour aimer l'école Sophie Carquain


Merci aux éditions Zethel de cette belle découverte.

Solitude en cour de récréation, stress avant un contrôle, peur d'aller au tableau, pincement au coeur au moment de rejoindre la cantine, ou tout simplement, pas envie de se séparer le matin... Ces trente histoires parlent aux enfants entre 5 et 10 ans, de leurs petits et grands soucis liés à l'école. Déplacés dans le monde du merveilleux, incarnés par des fées, trolls, dragons, lutins..., ces contes leur permettent de trouver en eux les ressources pour en sortir et grandir. Ce sont autant de "prises pour escalader dans le noir" (Bruno Bettelheim, Psychanalyse des contes de fées). 

- Maîtresse Rosa la Dragonne n'a pas DU TOUT envie d'aller à l'école. Dans sa caverne, elle souffle des nuages noirs, jusqu au moment où... 

- Pomme la fée aimerait tant rentrer à la maison plutôt qu'aller à la cantine... Elle miniaturise sa maman et l'emporte au réfectoire. Catastrophe... ! 

- Justine, avant chaque contrôle, voit arriver sur son épaule un elfe gris qui lui murmure qu'elle est nulle. Heureusement, la maîtresse a une idée... 

- Le lutin Babouche invente des jouets ridicules qui lui valent toujours un zéro pointé jusqu'au jour où... il a une idée de génie ! 

- Zoé la fée pense plus vite que tout le monde grâce à sa baguette magique. Jusqu'au jour où... il lui faut apprendre à vivre sans elle.


Un joli recueil d'histoires, contes, comptines sur le stress de la rentrée et de l'école en général.

Ce recueil touche à de nombreux thèmes : stress, timidité, premier de la classe, cancre, harcèlement ...
Le tout est présenté à travers de personnages de contes, des personnages mythiques : dragons, fées,trolls, elfes, lutins du Père Noël... On retrouve certains héros dans plusieurs histoires. J'ai trouvé ce point très intéressant de découvrir les mêmes dans des situations différentes.
De plus, en fin de livre, vous trouverez un lexique répertoriant les différents thèmes abordés et le ou les histoires concernées : un excellent point pour choisir en fonction de ce que l'enfant a besoin d'écouter et de comprendre.

Certaines histoires sont écrites comme des comptines : intéressantes à lire et à travailler avec des élèves de primaire.
On retrouve quelques poésies, des classiques de l'école : comme Le Bonhomme de neige, un poème intergénérationnel, qui ne l'a pas appris ou et vu ses enfants l'apprendre !

Ma préférée est celle du Marchand de sable qui explique les problèmes de sommeil dus aux nouvelles technologies et aux écrans en particulier.

De  belles illustrations parsèment le livre et sont faites avec des couleurs chaudes et représentatives des histoires.

Un recueil très bien fait qui permet à chaque âge, chaque problème de trouver une histoire pour dialoguer avec l'enfant.

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (215)


Cette semaine, j'ai fini :


Ma chronique, ici.

Puis, j'ai lu :


Le livre de Memory, ma chronique ici.
Come back to me, ma chronique ici.
Ailleurs plus loin , ma chronique ici.

J'ai aussi lu :


Lizzie époque 6, ma chronique ici.

J'ai fini d'écouter :


Ma chronique ici.

J'écoute :



Pas de lecture en cours.

Mes prévisions  pour la semaine, l'ordre est aléatoire.



Et vous, que lisez-vous ?