samedi 19 mars 2016

50 nuances plus claires EL James



Dans cet ultime volet de la trilogie Fifty Shades, le couple Christian Grey et Ana Steele a trouvé un équilibre face aux défis que leur pose la vie commune : Ana apprend à supporter, sans se renier, le style de vie de Christian, et lui à maîtriser son obsessionnel désir de contrôle comme les cauchemars qui le hantent. Un couple heureux… Mais pour combien de temps ? La menace surgit avec Jack Hyde – ancien patron d'Ana – qui réapparait dans leur paysage. Comme dans le roman de R.L. Stevenson, M. Hyde va-t-il prendre le dessus sur le Dr Jekyll ? Ana va-t-elle pouvoir s’évader du pire des cauchemars ? Est-ce la fin d’un amour atypique irrémédiablement voué à l’échec ? La question reste ouverte …
La voix pudique et romantique de Séverine Cayron donne à ce dernier volume de Fifty Shades, en apothéose, toute sa dimension intime et passionnelle.




Du côté de l'écoute : 

J'ai eu un peu de mal avec la voix de Christian.
La lecture de Séverine Cayron est prenante, on a aucun mal à rester concentrer sur sa voix.

Du côté de l'histoire :

Le début, la première moitié est à dominante de romantisme et de sexe, c'est ennuyeux à la longue.
Heureusement, la seconde moitié est pleine de rebondissements et est plus vivante, intéressante.

A la fin, on a des bonus sur Christian, son enfance. J'ai adoré le découvrir fragile et comprendre comment il en était arrivé à être cet homme adulte. Du coup, l'image que j'avais de lui à changer, je suis maintenant très curieuse de découvrir Grey , la version de Christian.


Nuées de songes Emmanuelle Lagadec


Merci aux éditions Sharon Kena de cette lecture.

Au-delà des frontières perceptibles par l’Homme se trouvent deux univers que tout oppose, mais qui ont cependant une chose en commun : l’être humain...
La vie de Ciara prend un nouveau sens, le jour où elle découvre l’existence de deux mondes parallèles : Utopia et les Affres. Rattrapée par sa génétique, la jeune femme de vingt-trois ans devient un enjeu pour les forces qui s’y affrontent. Une terrible machination vise à priver l’être humain de ses songes. Un fléau, que seule Ciara pourra empêcher. Mais à quel prix ?


Ciara est la clef deux mondes parallèles : Utopia et les Affrres. Utopia est le pays des rêves, les Affres est celui des cauchemars.

Ciara doit empêcher que les hommes ne puissent plus rêver et entrer dans la noirceur.

Par noirceur, l'auteur inclut le stress. J'ai beaucoup aimé ce point qui dans ce roman fantasy fait un clin d’œil aux maux de la société actuelle.

L'univers créé par l'auteur est original dans la conception des êtres vivants dans ces mondes et par toute la mythologie qui les entourent. De plus, ce sont des mondes en perpétuel mouvements.

Le récit est bien dosé entre actions, rebondissements et descriptions de l'univers. Les fans du genre vont se régaler. Je lis très peu de fantasy mais de temps à autre, je suis attirée par un résumé, une mythologie , ce qui a été le cas avec celui ci. Je ne suis pas déçue. J'ai bien apprécié l'univers et les personnages : Ciara,  Aban,  Luna,  Andrew ..., tous ont leur spécificité. Ils sont là pour Ciara et l'aident.

La plume de l'auteur est entraînante. Le roman se lit très vite.

Un très bon roman fantasy à l'univers original et très bien construit.



vendredi 18 mars 2016

Seconde chance Alexandre Jaqua


Merci aux éditions Calepin de cette lecture.

Cette simple phrase suffit à faire basculer la vie douillette et sans histoire de Grégory Hectolitre. Lorsqu'il vient chercher son diplôme au lycée, ceux qu'il côtoie depuis des années ne le reconnaissent pas : aux yeux du monde, sa vie n'est qu'un leurre, une histoire inventée de toutes pièces.

Perdu dans cette réalité qui le dépasse, Grégory doit survivre comme il peut et tenter de dénouer les fils de ce mystère. Chaque détail revêt soudain une importance insoupçonnée, à commencer par sa rencontre inattendue avec Elena. Qui est cette jeune fille plutôt secrète qui lui offre spontanément son aide ? Pourquoi s'intéresse-t-elle tant à lui ?

Déterminé à obtenir des réponses, Grégory est prêt à tout, même à affronter son passé. Mais il est loin de se douter de ce qu'il va découvrir...


Un roman mêlant thriller, science-fiction et énormément de suspense.

Dès les premières lignes, on est pris par l'histoire de Grégory, par sa détresse quand il découvre qu'il n'a pas d'identité légale et ne se souvient de presque rien.

L'intrigue est originale, complexe : on avance, on recule; on avance, on recule. On ne sait que croire pendant la première moitié du roman. Cette première partie nous tient en haleine avec d'innombrables questions.
Dans la seconde moitié, le roman prend un tournant thriller avec beaucoup de rebondissements, quelques explications. On a beaucoup de revirements de situations , on discerne mal la vérité et les hypothèses. C'est voulu par l'auteur et c'est très bien fait. Alexandre Jaqua sait garder notre intérêt sur le mystère qui entoure Grégory. C'est très prenant.

La plume de l'auteur est vive, entraînante. On dévore le roman.

Sur fond de recherches scientifiques, l'auteur nous offre un roman à suspense haletant, passionnant. La fin est parfaite.


Yem Tome 1 Le Grand Rift Gilles Milo-Vacéri


Merci à l'auteur de cette magnifique lecture.

Brillante étudiante en langues étrangères, Yem a vingt ans quand la Terreur Rouge dévaste l’Éthiopie en 1977. La guerre civile provoque l’exode de la population et la belle Éthiopienne se réfugie dans un petit village reculé des hauts plateaux. Grâce à ses parents, Yem a échappé aux traditions barbares et aspire à un autre avenir. Pour réaliser ses rêves, elle devra fuir son pays et quitter sa famille, en acceptant tous les sacrifices.
Son combat ne fait que commencer...
Dans cet ouvrage en deux tomes, l’auteur s’est appuyé sur des faits réels et son passé pour raconter la vie de cette femme téméraire, à la volonté inébranlable. Vous suivrez Yem dans les moments tragiques, les épreuves et les rares instants de joie qui ont jalonné sa fuite puis sa rencontre avec l’amour.

Ce livre est une grande leçon de courage et une histoire d’amour inoubliable.

Ce roman est une réécriture du récit à l'occasion de sa sortie papier . Je l'ai lu et chroniqué en août 2014 (ma chronique ici). Il est publié cette fois en deux tomes.

Ce premier tome est consacré au voyage de Yem vers Djibouti.
Si vous regardez ma première chronique, vous découvrirez que ce roman a été un immense coup de coeur.
Presque deux ans après, l'émotion est toujours aussi vive quand je repense à l'histoire de Yem. J'étais très curieuse de lire cette version retravaillée et aussi anxieuse de ne pas retrouver les émotions avec la même intensité.

En finissant, ce nouveau tome et premier de cette saga, je suis toujours aussi émue par le périple de Yem à travers l'Ethiopie et le Grand Rift. L'auteur a su encore une fois me faire monter les larmes aux yeux. J'ai (re)vécu avec beaucoup d'émotions les terribles et belles aventures de Yem.
J'ai de nouveau été touchée par Yem, cette jeune femme, fière, déterminée, indépendante, courageuse, généreuse. Oui, généreuse : malgré les difficultés, Yem n'oublie jamais de faire le bien auprès de ceux qui l'aident. Elle fait aussi de terribles rencontres et en ressort toujours plus forte et déterminée. Yem force le respect.

Beaucoup d'émotions, de sentiments transpercent de ce récit. Yen est de ces romans qu'on n'oublie pas, auxquels on repense toujours avec beaucoup de nostalgie et d'émotions.


jeudi 17 mars 2016

Lettre à Hervé Eric Sagan


Merci à Babelio et à L'auteur de cette belle découverte.

Il y a 24 ans, tout a commencé par un cahier qu'Hervé n'aurait jamais du voir. Puis, il y a eu cette lettre. 24 ans après l'avoir écrite, 24 ans après avoir osé la donner à son destinataire, voici que la vie la renvoie à l'expéditeur, brute, touchante et drôle. --- Pour parler de ce livre, il faut raconter l'histoire du livre lui-même. Il était une fois un garçon d'une vingtaine d'années. Qui tombe amoureux d'un mec. D'un mec hétéro. Rien de très original. Mais ce garçon se met en tête d'écrire une lettre. Dans cette lettre, il va raconter sa vie, son enfance, ses peurs, ses péripéties d'enfant normal, ou presque, péripéties touchantes, souvent drôles, parfois choquantes, toujours humaines. Cette lettre il la donne à Hervé. Et il la donnera également plus tard à ses parents, en se rendant compte qu'il n'avait jamais rien écrit de mieux pour expliquer qu'il était différent. Des années passent. Il reçoit alors l'appel d'un inconnu : le psychologue de son père. Il apprend que son père s'était lui aussi servi de cette fameuse lettre, pour parler de son fils sur le divan. Pourquoi ce psy avait-il appelé ? Pour demander l'autorisation de faire lire cette lettre à un autre patient, dont le fils était gay, lui aussi. Pour l'aider à accepter son fils. Cette histoire, vraie, et d’autres événements de la vie, allaient finir par convaincre l'auteur de publier cette lettre, sous forme de fiction, en préservant l'authenticité de l'original. Voici donc "Lettre à Hervé". --- (Nouvelle édition de février 2016 - Il peut arriver que le livre apparaisse comme indisponible. Cela ne dure jamais plus de 24 heures.)


Une lettre, un récit, une histoire, une analyse.
Ce livre est tout cela et plus encore.

L'émotion est présente dès les premières lignes et monte crescendo jusqu'au final :une fin qui m'a tiré une larme.

Je lis très peu de témoignage. J'ai toujours un peu peur  de rentrer dans l’intimité d'une personne. Pourtant souvent , ce sont des récits poignants (comme j'aime). Je devrais peut-être en lire plus.
Lettre à Hervé est de ce récit qui nous prend aux tripes.

On découvre un jeune homme de 24 ans écrivant une lettre à Hervé qu'il vient de rencontrer dont il tombe amoureux. Il va lui décrire son enfance, sa vie jusqu'ici.

Ce récit est une analyse de son enfance. Il nous décrit ses rêves, ses cauchemars, ses envies , ce à quoi il aspire. J'ai beaucoup aimé son analyse sur la découverte de son homosexualité et sa découverte qu'il n'est pas pédé (au sens cliché du terme), il est un jeune homme comme les autres. C'est une belle leçon sur les préjugés.

La plume d'Eric Sagan nous touche. On est pris dans le récit, on veut comprendre, on veut savoir.

Un témoignage touchant, écrit avec beaucoup de sensibilité et de poésie : un enfant ordinaire, un ado qui fait des apprentissages, des découvertes et qui un jour se découvre amoureux.


Il était une lettre Kathryn Hughes


Merci à NetGalley et aux éditions Calman-Lévy de cette magnifique lecture.

Le roman le plus bouleversant du moment

À plusieurs décennies d’intervalle...

Deux histoires d’amour brisées en plein vol.

Deux destins de femmes au coeur meurtri.

Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ?

Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ?
« Entre la vivacité du rythme, les personnages inoubliables
et la merveilleuse profondeur du récit,
le roman de Hughes se savoure à l’infini. »





Quel magnifique roman !

On découvre en parallèle deux histoires : celle de Tina et celle de Chrissie.
Tina a trouvé une lettre de Billy à Chrissie. Tina est intriguée, elle va faire des recherches 30 ans plus tard pour savoir ce que sont devenus Billy et Chrissie. Et en parallèle, on a l'histoire de Tina : une histoire dure, difficile.

Tina est une jeune femme enfermée dans un mariage compliqué.
A travers son personnage, l'auteur nous montre comment l'amour peut être aveugle et certaines personnes sont persuasives.
C'est dur, on souffre pour Tina, on a du mal à accepter qu'elle ne réagisse pas plus.
Ses recherches sur Billy et Chrissie sont un échappatoire. On découvre une autre histoire très belle et triste.

Avec ces deux récits, l'auteur nous transmet de vives émotions. On lit ce roman le coeur noué.
La fin est un peu prévisible. Ce point n'enlève en rien à la beauté de ce roman. J'ai adoré ce livre.

Un magnifique roman, décrivant en parallèle deux histoires à 30 ans d'écart : deux histoires difficiles pour des raisons différentes, deux histoires tristes. L'auteur nous émeut et nous fait adorer son roman.



mercredi 16 mars 2016

La chute saison 2 tome 2 Twiny B


Merci à Nisha éditions de cette belle lecture.



Dans ce tome, on retrouve une Prune pleine de contradictions. Elle en est touchante, bouleversante même à certains moments. Elle nous étonne et étonne Adam.
Adam est aussi surpris par cette Prune , elle le touche.

Une impression de vitesse ressort de ce volet encore plus que dans lés précédents  : Prune vit les choses à fond sans demi-mesure.

La fin est du Prune tout craché, une Prune têtue, qui se referme. Vite la suite et voir comment les choses vont évoluer.


Risk Fleur Ferris


Merci aux éditions Hugo Roman de cette magnifique lecture.

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu'elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu'elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c'est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles... Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s'inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu'elles n'auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d'un ravisseur... ou d'un tueur ?


Difficile de parler d'un tel roman tant l'émotion nous étreint pages après pages, les larmes affleurent.

Un roman sur un sujet actuel : les risques de rencontres importunes sur le net.
L'auteur traite le thème avec beaucoup de délicatesse, sensibilité et en profondeur. Tous les aspects du problème sont traités.

Le roman touche à des sentiments forts autour de ce sujet : la douleur, la recherche de réponses, l’incompréhension, l'impuissance, la détresse, la culpabilité, le soulagement , la peur...

Le récit est à la première personne. On est dans la tête de Taylor. Du coup, les émotions sont décuplées. On vit avec Taylor, on ressent les différentes phases par lesquelles elle passe.
Du fond de son désarroi, Taylor veut faire quelque chose pour ce qui vient d'arriver à Sierra ne soit pas vain. Elle va rebondir, âgir pour essayer d'avancer.
Et là encore, l'auteur nous propose un condensé d'émotions. Les larmes ne sont jamais bien loin et jusqu'au bout elles nous accompagnent.

Un roman Young Adult fort, avec un trop plein d'émotions, un sujet traité en profondeur avec beaucoup de véracité. On ne peut pas être insensible à une telle histoire : la détresse, l'incompréhension, l'impuissance, la douleur  sont là derrière chaque mot.
A travers Risk, à travers Taylor,  sa détresse, son chagrin, l'auteur nous passe un message fort.


mardi 15 mars 2016

Dans l'ombre Recueil Collectif


Merci à Elenya éditions de cette lecture.

Ne cherchez pas à discuter avec les démons ou les fantômes, car c’est eux qui auront le dernier mot.
Tueurs diaboliques, peur et horreur irrépressibles … Le diable en personne se cache et hante vos nuits.
Des siècles durant, nombreux ce sont ceux qui ont dû lutter pour survivre. Mais aujourd’hui combien sont encore présents pour nous conter leurs combats.

Chaque auteur vous entraîne, de sa plume, à découvrir des histoires à faire frémir. Entre le rêve et le cauchemar, venez à eux. Mais sachez bien que vous pénétrez « Dans L’Ombre » …


Un recueil de six nouvelles, des nouvelles sombres,cauchemardesques.

Elles sont toutes illustrées par une "couverture" en noir et blanc qui fait frémir et donnent un avant goût de l'histoire que l'on va découvrir dans les pages suivantes.

Le Manoir des araignées Patrick MacSpare

Le récit se déroule en 1792 à Edimbourg. Le style de l'auteur illustre bien cette époque. L'ambiance est sombre.
La nouvelle est originale : un journaliste enquête sur un Lord. Sur fond de rites sataniques et d’originalité, l'auteur nous entraîne dans un récit qui fait frémir et donne des hauts le coeur.
La chute est étonnante et prévisible à la fois. J'ai bien aimé ce contraste.

Un chant dans la lagune O'Scaryne

Une nouvelle toute en contraste. Elle se déroule à Venise et nous amène dans une Venise différente de l'image de carte postale que l'on a.
Sous fond de légendes et de démons, le récit devient de plus en plus obscur au fil des pages.
L'héroïne, une jeune fille de 15 ans est déterminée. J'ai beaucoup apprécié ce trait de caractère et ce qu'il entraîne pour la fin.

Créature (s) Davy Artero

Une nouvelle écrite tel un polar, thriller. Sous fond d'enquêtes, l'auteur nous amène vers des pratiques occultes, sataniques. La fin est étonnante et atroce.

Il faudrait être fou pour être fou de vous ...  Carine Roucan

 Sous fond de fanatisme, d'anté-Christ, Carine Roucan nous décrit une nouvelle dure, sanglante. Il faut avoir le coeur bien accroché (encore plus pour la fin).

Le portraitiste John Steelwood

Une nouvelle originale, elle nous décrit un face à face bien particulier. Elle est pleine d'interrogations, on ébauche des hypothèses . La chute nous laisse pantois.

Vivre et Appâter Anthony Boulanger

Un délit se transforme en cauchemar.
L'auteur a une façon bien à lui de décrire par des idées simples, un récit obscur.


Vous avez envie de frissonner, de découvrir des histoires cauchemardesques originales, n'hésitez pas à découvrir ce recueil.

Colocs (et rien d'autre) Emily Blaine


Merci à NetGalley de cette belle découverte.

Il paraît que « les opposés s'attirent ».Il paraît que « qui se ressemble s'assemble ».Il paraît que les Jedi préfèrent les blondes.Et il paraît aussi qu'on évite les otites en se fourrant un oignon dans l'oreille. Les proverbes, Ashley s'en méfie depuis qu'elle a eu l'occasion de constater qu'un de perdu, c'était un de perdu. Mais, depuis que Ben est entré dans sa vie et s'est installé dans l'appartement qu elle partageait jusque-là avec sa meilleure amie, elle en viendrait presque à accepter l'idée qu elle n est pas condamnée à passer toute son existence en solitaire. Ben est si drôle, Ben est si touchant, Ben est si... Ben est un ami. Et il doit le rester. L'amour, ça finit toujours mal, et il est hors de question de risquer leur amitié pour une relation sans lendemain. Pour elle, c'est clair, ils sont amis. Et colocs. Et rien d autre. Mais il paraît que Ben ne l'entend pas de cette façon...



C'est le premier roman d'Emily Blaine que je lis et je suis totalement conquise par sa plume, son univers.
Je suis tombée sous le charme de Ben et Ashley.

Ben le timide, le jeune homme au côté désuet avec toutes ses bonnes manières, il est adorable, il est aussi un brin téméraire.
Ash, la joviale, l’impulsive, un brin effrontée et délurée.
Ces deux là m'ont fait passer un moment livresque drôle et vivifiant.
Ils sont romantiques, créatifs, amusants.

J'ai hâte maintenant de découvrir d'autres romans de l'auteur et surtout le tome sur Maddie et Connor. Ces derniers sont bien présents dans ce tome et apportent eux aussi à la bonheur ambiante.

Ce roman est une bouffée de bonne humeur. C'est pétillant. On le lit le sourire aux lèvres.


lundi 14 mars 2016

Maybe not Colleen Hoover


Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.

Il s'agit d'un spin-off de Maybe Someday ! 

Quand il a l'opportunité de s'installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante... 
Mais peut-être pas. 

Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l'intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? 

Peut-être. Mais peut-être pas.


Que du bonheur de retrouver la plume de Colleen Hoover.

Ce petit roman est pétillant, léger.

Warren et Bridgette ont tous deux des caractères explosifs : Warren le farceur et taquin, Bridgette la froide, l'entêtée. Beaucoup de tensions et un brin de légèreté et la sauce prend, on en redemande.
On est pris dans leur relation sauvage. On est attendri de les voir se dévoiler l'un à l'autre, les voir se chercher, se repousser.
Un petit plaisir aussi de retrouver Sydney et Ridge pour des moments fugaces et agréables.

Un joli moment livresque, l'auteur sait toujours aussi bien nous envoûter avec ses personnages.  C'est fleur bleue et avec un petit côté sauvage, on en redemande.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (190)


Cette semaine, j'ai fini :


Ma chronique ici.

Puis, j'ai lu :


Violence à l'origine, ma chronique ici.
Colocs (et rien d'autre), ma chronique demain.
Maybe not, ma chronique cet après-midi.
Il était une lettre, un magnifique roman, ma chronique dans la semaine.

J'ai aussi lu :


Lettre à Hervé, un témoignage touchant.
Risk , un sublime roman.
Dans l'ombre, un recueil cauchemardesque.
La chute saison 2 tome 2 , Prune toujours aussi surprenante.
Yem, une magnifique lecture.

Ma lecture en cours :

Et j'écoute toujours :


Mes prévisions: l'ordre est aléatoire.


Et vous, que lisez-vous ?