samedi 6 février 2016

L'ombre du vent Carlos Ruiz Zafon



Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, « ville des prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets « enterrés dans l’âme de la ville » : L’Ombre du Vent.


Du côté de l'écoute :


La voix de Frédéric Meaux est toujours aussi vivante et entraînante. Son jeu d'acteur avec les différents personnages est vraiment superbe. On ressent les émotions des personnages.


Du côté du récit :

Ce "tome" (ils peuvent être lus tous indépendamment) se situe chronologiquement en deuxième place et s'entrecroisent avec Le prisonnier du ciel. Ce point m'a un peu perturbé par moments mais n'enlève en rien à la qualité du récit.

Carlos Ruiz Zafon nous propose à travers une découverte littéraire de Daniel, un récit, une enquête sur la vie de l'auteur  Cette recherche entraîne Fermin et Daniel à travers de vielles histoires troubles qui les dépassent et les touchent à la fois. Leur vie et celle de l'auteur s’entremêlent, c'est très bien fait.
Ce tome ne manque pas de suspens. J'avais certaines choses dès le début mais la toile est tellement complexe que cela n'a gâché en rien mon plaisir.

Je suis ravie d'avoir enfin découvert Carlos Ruiz zafon , un brin nostalgique de laisser cet univers. L'auteur a écrit d'autres romans , j'espère avoir l'occasion de les découvrir.

vendredi 5 février 2016

Comme un livre ouvert Liz Kessler



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.

Ashleigh Walker est amoureuse. Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume. De quoi oublier de s'inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires. De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s'effondre. Il y a juste une chose qui la perturbe... Pourquoi n'est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d'anglais ?




Un livre qui sait se faire "attendre"(positivement).

Je m'explique.
J'ai aimé l'ensemble du roman. Il est composé de trois parties, j'ai adoré la dernière : forte en émotions.

Les deux premières sont dans la description d'un adolescente, Ash, le contexte familiale, les premiers rendez-vous, les disputes avec ses amies...Connaissant le thème du roman (j'aurai préféré aborder le récit sans le savoir), je me suis demandée pendant un bon moment quand on allait rentrer dans le vif du sujet surtout dans la première partie.
Dans la seconde, on sent les prémices de quelque chose et dans la dernière, on rentre dans le vif du sujet.

Globalement, c'est très bien fait. L'auteur a une approche tout en douceur, avec un questionnement de la part de Ash très délicat. Elle nous décrit le cheminement , l'évolution de Ash jusqu'à l''acceptation, naturellement sans rien précipiter.
Le final est la découverte d'Ash , le bonheur d'avoir compris et accepté.

Je reste mystérieuse, c'est voulu. Ce livre vaut la peine d'être lu et apprécié. Je pense que pour l'apprécier complètement, il faut en savoir le moins possible au départ. Il doit se savourer, se laisser découvrir pas à pas.
Une belle lecture, douce,sensible, simple que je vous conseille.



jeudi 4 février 2016

Journal d'un gentleman tome 1 Eva de Kerlan


Merci à Nisha éditions de cette belle découverte.



Je suis agréablement surprise par ce récit. J'appréhendai de découvrir Alex et à la fois très curieuse.

On est dans la tête d'Alex.  Alex est un tombeur jusqu'au jour où il rencontre Ana.
Il est envoûté, il rêve d'elle. 
Le chasseur , le tombeur se retrouve avec un défi : conquérir Ana tout en douceur.  Il n'a jamais ressenti une telle attirance. Ana ne se laisse pas approcher facilement.

Le fait de voir évoluer Alex, sa façon d'appréhender les choses, m'a beaucoup plu. Il garde un côté tombeur, tout en devenant moins sûr de lui, de son charme. On le sent un peu perdu mais l'envie de connaître Ana est la plus forte. Son arrogance est mise à l'épreuve. C'est très agréable à découvrir. J'ai hâte d'avoir la possibilité de me plonger dans la suite et de voir comment il va s'en sortir.

Un premier épisode, un brin étonnant avec une touche d'exotisme et une touche sexy à travers les fantasmes, les rêves d'Alex. J'ai l'impression que les prochains épisodes vont nous réserver bien des surprises.


Azul Huguette Conilh



Merci à l'auteur de cette belle lecture .


Cinq ans après la mort tragique de Francisco, Nathalie revient en Espagne, sur le domaine de son enfance. Son mari les a chassés, elle et son fils. Au cours de ses nuits sans sommeil, elle enregistre son histoire d’amour passionnelle pour les deux hommes qu’elle a aimés. Par ce biais, elle espère trouver le courage d’avouer à son fils le terrible secret qui la ronge. 
Frédéric Maurin, l’ami de toujours, intervient dans le récit sans se douter qu’il est le seul à détenir la vérité. 
Entre passion des chevaux et splendeur des paysages, dans le clair-obscur des amours contrariés et de la complexité des choix, un vent d’incertitude souffle sur les terres d’Azul. 
Mais l’amour peut-il survivre au doute ? 


Quand Huguette Conilh a proposé son roman auto édité dans le groupe Facebook Auteurs cherchent avis..... J'ai de suite eu envie d'en savoir plus, ayant beaucoup apprécié sa nouvelle Cas Mille.

Je suis ravie d'avoir retrouvée ici la plume de l'auteur. Cette dernière est toujours aussi agréable, douce et belle.

On découvre ici  Nathalie de retour en Espagne, fuyant un mari. Elle nous raconte son histoire, celle de son mariage avec Nicolas avec l'intervention narrative de Frédéric, l'ami et frère de Nicolas.
Ce côté récit dans le récit m'a parfois un peu gêné au départ me perdant entre le passé, le présent. Puis très vite, les choses sont rentrées dans l'ordre en apprenant à connaitre les différents personnages.

L'histoire est faite d'amitié, de liens familiaux, de romance, de rivalités, de grands espaces (le récit se déroule dans un "ranch"). Elle repose aussi sur beaucoup de secrets. Ces derniers créent des conflits, des non-dits. Le récit est parfois dur. Les tensions sont nombreuses ce qui rend l'histoire prenante.
Les émotions, la colère, la frustration, les sentiments sont très bien retranscrits et donnent une belle profondeur au récit.

Une romance, je ne suis pas sûre que ce soit le mot qui convienne car elle n'est pas vraiment idyllique, elle est forte en sentiments, en tensions ce qui la rend passionnante .



mercredi 3 février 2016

Hollywood tome 5 Elisia Blade



Merci à Nisha éditions de  cette belle lecture.



Un tome 5  prend un chemin différent des autres, j'ai eu l'impression que l'auteur s'était joué  de nous et d'Adelia.

Le début nous fait nous poser mille et une questions. L'auteur nous a-t-elle embobiné depuis de début à travers Nate. On est aussi frustré, stressé qu'Adelia. On se demande si chaque ligne lue auparavant n'était qu'une supercherie et qu'on a été naïf comme Adelia. On doute!

C'est dur, c'est stressant , le doute est là. Les réponses viennent en toute fin.

Un tome différent des précédents, on ne sait que croire.

Cour de lapin Annette Wieners


Merci aux éditions Robert Laffont de cette lecture.


Il est des secrets de famille plus mortels qu'un poison. Elle était l'une des meilleures à la brigade criminelle. Aujourd'hui, Gesine Gordes s'occupe des fleurs dans un cimetière, immense, à la périphérie d'une grande ville allemande. Un matin sans histoire, elle comprend que les couronnes mortuaires déposées à la chapelle par ses soins sont destinées aux obsèques de sa propre soeur, Mareike. Les deux femmes ne s'étaient pas vues depuis que Philipp, le petit garçon de Gesine, a perdu la vie dans des circonstances troubles. Si Mareike lui apparaît toujours comme la responsable du drame, sa disparition mystérieuse se met à hanter Gesine. La police, qui privilégie l'hypothèse du suicide, risque de classer l'affaire sans suite, comme pour Philipp. Peut-être Gesine a-t-elle renoncé à la vérité depuis trop longtemps ? Cette fois, il lui faudra mener à bien cette enquête et se confronter au passé... " Le début réussi d'une nouvelle série. " Westdeutsche Zeitung. " Annette Wieners, la nouvelle étoile du polar ! " Bücherwurm.




Un thriller qui a attisé ma curiosité d'un bout à l'autre et heureusement, car malgré l'envie de savoir, je n'ai pas réussi à m’imprégner de l'atmosphère du récit et donc à rentrer dans l'histoire.

On découvre Gesine, jeune femme esseulée depuis quelques années après un drame. Elle retrouve ici sa famille et va revivre les faits tragiques d'il y a 10 ans et essayer de comprendre.

Le récit est entrecoupé de fiches botaniques d'un carnet de Gesine. L'auteur fait souvent allusion tout au long du récit aux plantes et leurs propriétés. J'ai bien apprécié ce point , j'aime beaucoup connaître les vertus des plantes.

Un autre point essentiel, m'a permis de garder mon intérêt pour l'intrigue, ce sont les jumelles Marta et Frida. Elles sont les nièces de Gesine et leur façon de réagir, leurs réflexions m'a beaucoup plu. Parfois, leurs réactions sont un peu bizarres vue leur âge, c'est aussi ce qui fait leur charme.

A côté de cela, j'ai eu beaucoup de mal avec l'atmosphère pesante du roman , on se sent oppressé. C'est un thriller psychologique, il y a peu d'actions , de rebondissements. On est plus dans la réflexion , le ressassent des souvenirs de Gesine  : un sentiment de malaise ressort. Je ne suis pas d'habitude gênée par ce genre d'ambiance mais ici, je ne sais pas trop pourquoi je ne suis pas arrivée à adhérer.

Les personnages sont assez exécrables dans leur ensemble surtout les parents de Gesine. Il y a beaucoup de tension, on a l'impression que tout est reproche et que rien ne peut s'arranger.

Une lecture avec un sentiment mitigé, je suis restée curieuse jusqu'au bout mais j'ai eu l'impression de survoler les événements sans pouvoir rentrer dans le récit et m'en imprégner. Je l'ai lu un peu à reculons, juste pour avoir le fin mot de l'histoire.


mardi 2 février 2016

Nekromantia épisode 2 L'ombre des morts Rose Berryl


Merci aux éditions CKR de cette lecture.

Imaginez un peu… Vous vous réveillez un matin sur le Grand Monde, quelques années après qu'un terrible combat magique se soit déroulé entre le jeune sorcier Esklaroth et la reine des Ténèbres, Melena. Toutes les peuplades sont plongées dans une situation précaire, des plus désastreuses. La plupart des villes ont été détruites et les terres dévastées. Malgré tout, au fil du temps, les sociétés sont parvenues, tant bien que mal, à se réorganiser, malmenées par les guerres impitoyables, les trahisons et les épidémies qui auraient pu, à elles seules, porter un coup fatal aux cinq royaumes.

Cette histoire commence ici, à Belnigera, capitale de Lythuste, au moment où le roi Victor X convoque les siens. Avisés par une Divinité qu'une menace imminente vouera le Grand Monde à sombrer dans les Ténèbres, il ne leur restera que peu de temps pour déjouer les complots démoniaques des deux ennemis les plus redoutables du Grand Monde, sous peine de voir toute trace de vie disparaître dans un brasier magique des plus spectaculaires.

Un deuxième épisode toujours aussi entraînant grâce à la plume de Rose Berryl.

Dans ce second opus, l'univers s'étoffe. On découvre un peu mieux la magie dont il est fait.
De nouveaux personnages apparaissent et un en particulier Fareylia.

On rentre vraiment dans le genre dark fantsy. Un monde ambigu, la limite entre le bien , le mal est floue. Les choses se complexifient , on a du mal à savoir à qui, à quoi faire confiance.Tout ceci reste encore bien mystérieux ! Et nous promet une suite avec de nombreuses surprises, je pense.

Cet épisode est plus centré sur la présentation un peu plus approfondi de l'univers. Du coup, on a un peu moins d'actions et de rebondissements que dans le précédent. Le final par contre ne manque pas d'actions et ouvre sur des interrogations, nous rendant curieux de la suite.

En 33 pages , l'auteur nous offre un approfondissement de l'univers et de l'action. Elle nous tient en haleine.


Night Owl tome 3 After Dark M. Pierce



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.

Matt Sky tente de retrouver une vie normale, après avoir simulé sa mort avant de revenir à la vie. Lui et Hannah vont s'aider mutuellement, et Matt tente de mettre ses démons de côté pour développer leur relation en quelque chose de durable et loyal. Mais tous les deux deviennent de plus en plus empêtrés dans leurs mensonges, et la puissance de leur désir l'un pour l'autre rend leur relation très instable ... Hannah a enfin la vie dont elle rêvait : elle a écrit son premier roman, elle a comme agent littéraire la prestigieuse Agence Granite Wing et elle vit avec son amant passionné. Mais comme Matt et Hannah vont explorer une nouvelle intimité, Hannah découvre les aspects sombres et sauvages qu'il ne lui avait pas encore montrés...et qu'il n'a montrés à personne... Sous la surface lisse du bonheur de Matt et d'Hannah, se cachent, profondément enfouis, des secrets brûlants qui menacent de briser tout ce qu'ils ont bâti avec tant de difficulté. Une fin tendue, complexe et vibrante d'une sensualité sombre qui nous trouble bien au-delà du récit et nous laisse haletant de désirs. (Christina Lauren, auteur de la série Beautiful Bastard) Matt et Hannah sont magnifiquement jouisseurs et captivants – l'un des meilleurs livres que j'ai lu ces dernières années. (Kristen Proby, USA Today)



Un troisième tome tourmenté à l'image des précédents et à l'image de Matt (de l'auteur ?). Il est volcanique par la relation passionnée qu'entretiennent Hannah et Matt.

Le début du tome est plein de non-dits. Matt et Hannah jouent au chat et à la souris. Ils ne communiquent pas, chacun extrapolent de son côté le ressenti de l'autre. Quand ils parlent enfin, c'est toujours volcanique puis romanesque, érotique.

Dans ce tome, il y a beaucoup de bas dans la vie d'Hannah et Matt, dans leur relation personnelle et aussi autour dans leur vie sociale.
Matt se dévoile entièrement ici,  Hannah,elle se découvre. Elle accomplit des choses qu'elle n'aurait penser avoir envie de faire.

On a toujours en arrière plan, le fait que l'auteur joue sur l’ambiguïté du personnage de Matt et de lui-même (même nom d'auteur).

Un très bon troisième opus, à l'image de la saga, torturé, sexy et brûlant.