samedi 9 janvier 2016

Sous sa coupe Partie 1 Marlène Jones


Merci à l'auteur de cette belle découverte.
Retrouvez le roman ici.

Genre : romance M/M
Roman pour public averti.

Lorsqu’un chanteur de rock déjanté rencontre un dessinateur dominateur, ça fait des étincelles. Et quand le fouet du dessinateur rentre en contact avec l’épiderme du chanteur, les étincelles se transforment en brasier. Mais ce brasier enflammera-t-il aussi leurs cœurs, quand celui du chanteur, Nathan Turner est propriété quasi exclusive du guitariste de son groupe, le séduisant et passionné Liam Gentry ?
Retrouvez les héros de « En coulisses » dans un texte sous tension et électrisant.

Malgré son titre Sous sa coupe, les sentiments qui se dégagent pour moi de ce roman est Liberté et Amour, on a ici aussi une relation BDSM Dominant/soumis .

J'ai découvert Nathan et Stan dans le recueil Etreintes masquées, la nouvelle leur étant consacrée est une des mes préférées. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé ces deux personnages ici et en ai découvert d'autres.

On rentre dès les premières lignes dans la communauté gay avec au centre un groupe rock VersusJames et son couple phare Nathan et Liam.
Nathan incarne à lui seul, le sentiment de liberté qui se dégage du roman.  Il aime les hommes et ne s'en prive pas, il aime plus que tout Liam avec qui il a une relation libre. Il aime la vie. On est aussi bercer par la musique qui fait partie intégrante du personnage de Nathan.
Nathan vit à cent à l'heure et mille expériences. Il vit une relation très ouverte avec Liam et pleine d'amour. Il butine . Il aime les défis et accepte avec l'accord de Liam une relation BDSM avec Stanislas comme soumis.
Nathan a un passé dur et le voir agir ici le rend très touchant et comme il est dit dans le roman "qui ne tombe pas sous le charme de Nathan !".

La plume de l'auteur est belle, pleine de douceur, de tendresse et pourtant le récit n'est pas toujours facile.
C'est très bien écrit en toute simplicité.

C'est une histoire pas évidente à décrire car le thème M/M, polygamie, big gang, BDSM ne sont pas toujours des notions faciles culturellement à faire passer. L'auteur s'en tire très bien et nous décrit une magnifique histoire donnant un sentiment de Liberté, d'Amour .
Ces deux mots sont très bien incarnés par tous les personnages présents ici et par Nathan surtout.

Si le BDSM ne vous rebute pas , je vous conseille ce roman. Il traite le sujet en faisant ressortir de très beaux sentiments.

vendredi 8 janvier 2016

Hantée Christina Lauren


Merci aux éditions Hugo Roma de cette belle lecture.

Delilah Blue n'a d'yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l'air de sortir tout droit de l'univers sombre et – il faut l'avouer – franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu'à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville. Lorsque Gavin décide d'emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux semblent capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s'agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu'il était petit... Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n'est pas humain...À quel prix gagnera-t-elle le droit d'aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ?

Un nouveau roman des auteurs Christina Lauren et toujours ce petit quelque chose qui nous surprend à chaque lecture.

Hantée est narré tel un conte ici pour adolescents et adultes surtout dans le début du roman. On ressent un côté merveilleux tout en pressentant une menace sous-jacente.
Les objets de Maison s'animent pour le bien-être de Gavin, pour Delilah les choses sont différentes : deux sentiments opposés, renforcés par la narration alternée, on est dans la tête de Delilah et de Gavin.

Le roman est troublant , un peu anxiogène, je ne dirais pas effrayant.
J'ai vécu cette lecture comme un récit d'aventures mêlé à du paranormal. Les plus jeunes ressentiront, je pense plus le côté angoissant.

C'est le genre de roman que j'aimerai voir adapter au cinéma. Je pense que sur grand écran, certaines scènes dont le final seraient spectaculaires.

J'ai passé un excellent moment avec ce roman. Ces deux auteurs savent nous prendre entre leurs filets quelque soit le genre et nous rendre accroc à notre lecture. Hantée n'échappe pas à cette règle.


jeudi 7 janvier 2016

Ce qui se passe au congrès reste au congrès Amélie Dubois



Merci à Kennes éditions de cette belle découverte.

Six mois après leur voyage au Mexique, Caroline, Katia et Vicky reprennent la route, cette fois vers la ville de Québec afin de prendre part à un banal congrès sur l'éducation... Que ce soit pour s'offrir une pause de leur vie quotidienne ou pour profiter d'un petit congé aux frais de la commission scolaire, nos trois enseignantes partent le coeur léger, avec l'objectif avoué de se faire plaisir. En quittant les lieux quatre jours plus tard, un peu sous le choc, les trois amies se promettront de ne JAMAIS rien dire à personne au sujet de ce qui s est passé à ce congrès de malheur. Vêtues en femmes d affaires ou en tenue de soirée, derrière un masque de loup ou les yeux rougis par toutes sortes d'abus, le plaisir semble avoir rimé une fois de plus avec les regrets pour nos trois congressistes. En les suivant dans leurs déboires, parfois pathétiques mais toujours comiques, vous verrez à quel point le karma n'oublie jamais, et vous vous réjouirez de ne pas être à leur place !


Un second opus toujours aussi frais, déjanté.

On retrouve nos trois enseignantes lors d'un congrès. Nos trois amies aiment s'amuser et profiter de la vie. Elles se retrouvent toujours dans des situations les plus inattendues et rocambolesques pour notre plus grand plaisir. On ne s'ennuie pas une minute avec notre trio. On sourit beaucoup.

Les expressions québécoises apportent beaucoup au côté humoristique du roman. Certains mots étant utilisés avec un sens légèrement différent, on ne peut s'empêcher de penser au sens qu'ils ont pour nous. Ce point augmente le côté drôle des aventures de nos drôles dames.

L'auteur a fait le choix d'une narration alternée présent/passé. Le tout étant illustré de façon différente à chaque début de passage, on n'est pas perdu.

Ce roman est le second mettant en scène Katia, Caro et Vicky (les deux peuvent se lire séparément).
J'ai trouvé ce deuxième opus encore plus drôle, frais et léger que le premier. Nos trois héroïnes sont championnes pour se mettre dans des situations improbables. C'est vivifiant, déstressant : un excellent moment livresque !



mercredi 6 janvier 2016

Hollywood en Irlande tome 3 Elisia Blade



Merci à Nisha éditions de cette belle lecture.



Adelia est toujours aussi rafraîchissante. Sa fraîcheur et sa naïveté donne un ton léger et guilleret au récit, c'est très agréable.

L'histoire avance pas à pas pour notre plus grand plaisir. L'auteur prend son temps pour faire évoluer la relation d'Adelia et Nate, ce n'est pas du tout ennuyeux, c'est tout le contraire, c'est très bien fait et on savoure.

Le caractère d'Adelia et son côté naïf fait qu'il y a de nombreux couacs: c'est pétillant , on sourit beaucoup.

Un quatrième tome toujours aussi frais et léger, de plus les choses commencent à prendre une belle tournure pour nos deux personnages. Au vue, du caractère d'Adelia et du métier de Nate, je me dis que l'auteur va nous concocter de jolis moments épiques par la suite et continuer à nous tenir en haleine.


Sur la plage m'abandonner Marie Lerouge


Merci à l'auteur de cette belle découverte.

Tifenn est sous le choc : La Mouette doit être vendue. Impossible pour elle d’accepter de se séparer de cette fière villa bretonne qui domine la mer, et dans laquelle toute la famille se retrouve chaque été. La Mouette, c’est la perle nichée dans son cœur, c’est l’ancre qui la relie à sa famille adoptive, c’est le fort dans lequel elle a pleuré, ri, grandi. Alors, quand elle rencontre Max Ferguson, le promoteur immobilier qui convoite la belle demeure, elle se jure de le détester.  Pourtant, elle ne peut s’empêcher d’être attirée par le bel Anglais. Car malgré toutes leurs différences, un point commun les rapproche…



J'ai retrouvé avec bonheur la plume de Marie Lerouge. C'est un délice, un vrai bonheur de lire un de ses romans.

Elle nous décrit ici une jolie romance sous fond de secrets de famille et de saga familiale.

Son personnage principal Tifenn est une jeune bretonne. On ressent l'impact de cette belle région sur l'ambiance du livre et sur Tifenn aussi.
Je suis toujours aussi agréablement surprise  par la facilité qu'à l'auteur a nous faire ressentir les choses comme si l'on y était, comme si on appartenait à cette famille avec ce petit plus autour de l'ambiance générale du livre .
L'intergénérationnel est très bien fait. On sent une famille soudée avec tout de même ses petits problèmes internes. Il y a aussi un côté loup de mer dans ce roman, très appréciable.

Un super roman mêlant différents familiaux, secrets le tout auréolé d'une magnifique romance.
Trois mots : J'ai adoré.

mardi 5 janvier 2016

Esclave de Sang Tasha Lann


Merci aux éditions Calepin de cette belle découverte.


Mon nom est Evy Dumas et je suis une jeune étudiante tout ce qu’il y a de plus banale. Du moins je l’étais jusqu’à ce que j’aie le malheur d’accepter de suivre mes amis à la fête universitaire d’octobre. Ils se sont bien amusés.
Pour moi… disons que la soirée a été intéressante. Me voilà maintenant ballottée entre la France et l’Écosse, entre la fac et une cité hors du temps dirigée par cinq types carrément flippants. Des vampires… Comme ce gars - sublime - qui se croit en droit de diriger ma vie simplement parce que je l’ai vu planter ses crocs dans le cou d’une fille. Cela vous paraît difficile à croire ? Et pourtant…


Un roman bit-lit avec de l'action et des vampires assoiffés de sang.
Ici, les vampires ne sont pas des êtres gentils comme parfois dans ce genre, ils gardent ici leur côté créatures des ténèbres.

Tasha Lann nous décrit un univers basé sur la mythologie vampirique plus ou moins traditionnelle, c'est ce plus ou moins qui fait toute la différence et l'originalité de ce roman.
De plus, l'héroïne (une humaine) Evy est loin de se laisser faire et de tomber sous le charme de nos beaux vampires. C'est une combattante, avec un côté destructeur. C'est ce trait de caractère qui permet à l'intrigue de se dérouler. On est curieux de savoir comment elle va s'en sortir.
Pour cela, l'auteur nous réserve pas mal de rebondissements. On est tenu en haleine. Les pages tournent toutes seules.

Un excellent roman du genre, original prenant avec une héroïne qui a du mordant et sait ce qu'elle veut et se bat pour. Un roman pas gentillet , ni gore qui trouve le juste le milieu des deux , c'est très bien fait.


lundi 4 janvier 2016

Bilan livresque Décembre 2015


Ce mois ci, j'ai lu :




C'est Lundi. Que lisez-vous ? (180)


Ce C'est Lundi regroupe mes lectures des deux dernières semaines.

J'ai fini :

Ma chronique ici.

J'ai lu ensuite  :

La dentelle du Colorado , ma chronique ici.
Esclave de sang un roman bit-lit ni trop romancé , ni trop gore, un excellent dosage.
Ce qui se passe au congrès... nos trois héroïnes sont toujours aussi drôles et pétillantes.
Sur la plage m'abandonner , un joli roman entre romance et saga familiale.


La chute tome 3, ma chronique ici.
Hantée, un roman YA original.
Sous sa coupe un M/M pour public averti très bon roman.
L'amour en G, une belle lecture.
Hollywood en Irlande tome 3 toujours aussi frais.

Ma lecture en cours  :

J'écoute :


Mes prévisions, l'ordre est aléatoire :