jeudi 23 juin 2016

Freddie Friday Eva Rice



Merci à LP conseils et aux éditions BakerStreet de cette belle découverte.

Marnie, petit génie des mathématiques du prestigieux établissement St Libby, a tout de l'élève modèle. Jusqu'au jour où, avec son amie Rachel, elle commet l'irréparable. Pour oublier, elle va noyer son angoisse dans l'alcool.

Juste avant ces événements dramatiques, elle a fait une rencontre singulière : sa seule raison de vivre, désormais, sera de revoir Freddie Friday, ce garçon qui travaille à l'usine de céréales Shredded Wheat. Ses rêves vont devenir les siens. Mais pour qu'ils se réalisent, elle aura besoin de son professeur de maths, la belle Julie Crewe, autrefois danseuse. Acceptera-t-elle de l'aider ? Aura-t-elle envie de remuer le passé, de se rappeler ce temps où elle était encore capable de danser, avec l'irrésistible et mystérieux Jo à Central Park ?

Si Marnie fait appel à elle, c'est parce que ce jeune homme étrange, fascinant, rêve sans trop y croire de devenir danseur. Ses pas de danse résonnent sur le plancher de l'usine tous les samedis après-midi, quand personne ne vient y travailler. Marnie est transportée par les moments qu'elle passe avec Freddie, loin des imbroglios familiaux de son milieu privilégié. Avec l'innocence de la jeunesse, elle veut tout chambouler. Elle, elle y croit.

Ce roman est un récit de vie, de société, d'entraide.

A travers l'histoire de Marnie, Miss Crewe et de Freddie ,on découvre les mœurs de l'Angleterre des années 70.

Un récit oppressant, le début m'a un peu fait penser aux Cercles des poètes disparus avec le renvoi de Marnie, élève excellant en mathématiques et Miss Crewe qui la pousse à croire en elle et ses envies. On ressent cette même tension tout au long de la lecture que dans le roman précédemment cité sur le fait de pouvoir décider soi-même de son avenir et non devoir suivre les traditions familiales ou sociétales.

Ce récit est sur les espoirs futurs et perdus des personnages  et sur le fait, aussi que tout trois ont besoin de ce qui arrive aux deux autres pour pouvoir avancer.
On lit ce roman un nœud au ventre, l'ambiance nous prend les tripes sans que ce soit une histoire triste.

Freddie et Miss Crewe ont un passé , un présent douloureux. Marnie, elle doit gérer sa culpabilité, ses premiers émois amoureux , sa passion pour les maths.

Une lecture touchante, prenante, un récit de vie avec ses peines, ses déconvenues, ses rêves, ses rencontres qui permettent d'avancer.


7 commentaires:

  1. Un récit plein de sentiment apparement

    RépondreSupprimer
  2. Les Livres en Folies23 juin 2016 à 08:43

    Je prends note de ce titre :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai entrevu ce roman, je dois avouer qu'au premier abord, je l'ai juste regardé, mais finalement après avoir lu ta chronique, je me dis que j'aurai peut être dû pousser.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai dévoré un roman d'Eva Rice donc tu me donnes vraiment bien envie avec celui-ci :D

    RépondreSupprimer
  5. Bon, celui-là malheureusement est beaucoup moins mon style...

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!