jeudi 26 mai 2016

Moi et les Aquaboys Nat Luurtsema



Merci aux éditions Gallimard de cette belle découverte.

Moi, c'est Lou Brown. J'ai quinze ans. Je mesure 1,78 mètres et j'ai des épaules de déménageur. Normal, je nage depuis que je suis toute petite. Je fais de la compétition, je ne pense qu'à ça. Comme Hannah, ma meilleure amie. Jusqu'à ce jour-là... J'ai raté la course. Je viens de rater la sélection pour les JO ! Hannah, elle, est sélectionnée. "Ce n'est pas grave !" C'est ce qu'on n'arrête pas de me répéter. Sauf que c'était toute ma vie ! Je ne préfère pas vous raconter mon été... Maintenant c'est l'automne et je fais ma première rentrée au lycée, sans Hannah. Retour à la vie ordinaire. Je ne connais personne. A la maison, j'ai laissé ma chambre à papa qui est revenu vivre chez nous le temps de retrouver du travail, et Lavande, ma soeur aînée, m'a accueillie dans la sienne. Lavande, c'est l'antimoi. Elle est super belle et super populaire et super exaspérante. Un jour, à la piscine, trois garçons du lycée me demandent de les entraîner. Ils veulent participer à un show télévisé et préparent un spectacle de danse aquatique. Ils ont besoin d'un coach. Si on ne s'étripe pas avant la date des auditions, on va relever le défi ensemble... moi et les Aquaboys.


Un roman jeunesse tout en légèreté et magie (pour les sensations ressenties).

Moi et les Aquaboys commence doucement avec le mal-être de Lou suite à sa défaite aux qualifications des Jeux Olympiques en natation et le départ de sa meilleure amie Hannah qui elle a été qualifiée.
Commence pour Lou, un parcours solitaire, une envie de devenir cool pour que les autres s'intéressent à elle.
Elle est maladroite, timide, trop grande pour son âge , très musclée, une carrure masculine.
Sa rencontre avec trois garçons et le défi qui lui propose va peu à peu lui faire découvrir autres choses.

Le roman a une tournure rocambolesque. Lou est la reine des gaffes, de la maladresse et le tout soupoudré d'une lueur d'espoir.
Le ton du récit est léger, frais, parfois drôle. J'ai bien souri. Il a aussi un côté magique fort surtout dans le final : on est enchantée par ce qui arrive à Lou , pourtant les catastrophes s'enchaînent.
On a parfois l'impression d'être au milieu d'un film d'action style Indinia Jones avec la même pointe d'humour.

Oui, magique car derrière le côté rocambolesque se cache une belle histoire, de jolis thèmes sont développés  : l'image de soi, celle des autres , l'amitié, le premier flirt et des valeurs familiales aussi.

Un récit jeunesse enivrant par tous ces moments cocasses, magique pour le pétillant qui s'en dégage et les valeurs qu'il fait ressortir.


6 commentaires:

  1. Hâte de le lire, je l'ai dans ma PAL ça y est :-) merci de ta chronique !

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air drôle et très brainy ! Merci de la découverte (:

    RépondreSupprimer
  3. Ah, deuxième avis positif que je vois, alors forcément, je suis particulièrement tentée !

    RépondreSupprimer
  4. Il me fait très envie ce dernier... Un bel avis qui donne le goût de plonger avec ses Aquaboys :-)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!