vendredi 25 mars 2016

Ames frères Laure Blagojevic


Merci à l'auteur de cette lecture.

Premier livre d'une auteure funambule, Âmes Frères se lit d'un trait, sans reprendre son souffle. On y traverse les épreuves d'une vie à perdre haleine, qui, follement émouvante, oscille entre le tragi-comique, de la même façon qu'on ne saurait dire s'il s'agit d'un roman ou d'un témoignage. 
Kidnappée dès son plus jeune âge, sauvée par Robert Broussard, qui devient sa figure de référence avant d'être le flic préféré des français, élevée par un père fou et tyrannique qui se croit de plein droit l'homme le plus riche du monde, et une mère que sa beauté oblige à vivre au-delà des autres, Laure se retrouve dès l’âge de ses quatre ans à la tête d'une fratrie qu'elle décide de sauver d'un monde adulte en lequel elle ne croit plus. 
La narratrice, ses petits frères sous le bras, nous attrape par la main pour nous emmener taper les murs de sa vie. On pleure, on rit. On valdingue du discernement à la folie. On est balloté entre tendresse et froide lucidité. On retient son souffle entre profondeur et légèreté. On chancèle entre les millards et la misère. On rend l'âme entre humanité et inhumanité. 
Une épopée démarrée sur les chapeaux des roues de la voiture qui l'enlève, et qui à chaque nouveau virage, relate une vie extra-ordinaire. Une écriture vivante, sensible, spontanée, à l'œil aiguisé qui tombe les masques des préjugés, du regard porté sur l'autre, de la société, des exclus. 
Un hymne à la vie, à la liberté, à ceux qui ne renoncent pas, dont on sort bouleversé, le cœur et le regard à l'envers de la gifle que l'on prend. Un chant d'amour dans lequel on comprend que Laure puise sa grande force. En fait, une nécessité.


Un roman, une envie de vivre, de comprendre.

Le style de l'auteur est vif, dynamique. Il est constitué de petits paragraphes (pas de chapitres) donnant une impression d'urgence, d'incompréhension.
Cette urgence m'a parfois donné le tournis. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit.
L'histoire est aussi faite de flash-back qui n'ont pas toujours aidé à mon sentiment de tournis.

C'est une histoire vraie, une histoire difficile.
L'auteur vous livre Son histoire, elle nous la dépeint avec ses tripes. C'est d'autant plus difficile.
On ne reste pas indifférent devant un tel récit. Pourtant , j'ai eu un sentiment extériorité tout au long de ma lecture.

L'histoire nous touche, mais le style , la construction sont parfois un peu maladroit. C'est pas évident du coup de se sentir entièrement immergé dans le récit.  Cette histoire plaira à beaucoup, je pense. Elle n'a pas vraiment  fonctionné avec moi, peut-être pas le bon moment !


4 commentaires:

  1. Les Livres en Folies25 mars 2016 à 16:59

    Je ne connais pas du tout mais je ne suis pas franchement attirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est dommage que ce soit maladroit, l'histoire me tentait énormément !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout mais ton avis me fait frissonner! Je pense que je vais le découvrir rapidement...

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!