vendredi 26 février 2016

Les Ignobles Huguette Conilh


Merci à Mix éditions de cette belle lecture.

Ils sont les ignobles, victimes de leur différence, souffre-douleur des cours d’école, les proies de l’ignorance que l’intolérance met en marge de la société. Pour échapper au tableau des opprobres, Camille a préféré couper les ponts avec sa famille.
Jusqu’au jour où la mort de ses parents dans l’incendie de leur maison l’oblige à reprendre le chemin de la Vienne. Il recueille alors son frère cadet, Mathis, un adolescent torturé par la culpabilité de n’avoir pu sauver ses parents.
Passée l’émotion des retrouvailles, la tâche s’avère plus compliquée que ne l’imaginait l’aîné, partagé entre l’engagement qu’il vient de prendre et la vie routinière qu’il menait jusque-là. D’autant plus qu’il entraîne son colocataire et son propriétaire dans l’éprouvant sillage éducatif de l’adolescence. Le destin croisé de ces quatre personnages fera remonter à la surface les lourds secrets du passé. Les inavouables ignominies.


Un roman, un condensé d'émotions, l'histoire de Mathis, Camille, Aaron et Norbert nous prend les tripes.

Huguette Conilh a une façon bien à elle de planter le décor de ses romans et surtout de ses personnages : tout en douceur avec une présentation riche des personnages et des circonstances. Elle nous amène peu à peu dans le vif du sujet, tout en faisant ressortir les sentiments. On a l'impression de connaître les personnages dès les premières lignes de présentation, on s'identifie à eux très vite.

J'aime sa façon d'aborder le récit. On apprend à connaître les personnages avant que le récit débute "vraiment".  C'est très bien fait. Elle apporte juste ce qu'il faut aux "présentations" pour nous intriguer et donner envie de connaître la suite et de rentrer dans le récit .

Ce roman est la "suite" de la nouvelle Cas Mille (gratuite au téléchargement), les deux peuvent se lire indépendamment. On retrouve Camille 5 ans plus tard. Il a fait sa vie, l'arrivée de son frère Mathis 13 ans va bouleverser en partie cette dernière et surtout il doit faire face à l'éducation d'un jeune adolescent.

Ce récit va plus loin que ce changement. C'est un roman sur la différence, l'intolérance, la construction d'une famille recomposée.
La différence avec un D : la recherche de son identité , la différence et le handicap, l'homosexualité...

J'ai adoré cette lecture. J'ai été bouleversée par Mathis, son mal-être. J'ai aimé et détesté Norbert qui est un point d'ancrage pour Mathis mais aussi pour le récit alors quand il va de travers on a envie de le secouer. Un petit bémol sur ce personnage, il a 45 ans , j'ai eu l'impression parfois  que c'était un vieux grincheux de 70 ans ou plus.  Aaron m'a agacé par ses manies et aussi bouleversé par son histoire et son amour pour Camille.
J'ai beaucoup aimé la simplicité de Camille, son côté posé même quand il bouillonne. On a envie de le soutenir dans ces moments de doutes.

Vous l'avez compris Huguette Conilh nous livre ici une magnifique histoire, difficile, touchante, bouleversante. Un roman à découvrir , un roman qui ne laisse pas indifférent.




3 commentaires:

  1. Alors ça, ça me plait bien ! Je ne connaissais pas mais le résumé + ta chroniques me donnent bien envie !!!

    RépondreSupprimer
  2. Wahou, quel avis époustouflant ! Tu m'as tout simplement conquise avec ces mots, alors je le note :-D

    RépondreSupprimer
  3. Ouhlàlà merci pour cette belle découverte! J'adore la couverture et je viens de l'ajouter à ma wish!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!