samedi 8 août 2015

Pandemia Franck Thilliez


" L'homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution. " Après Angor, une nouvelle aventure pour l'équipe de Franck Sharko et Lucie Henebelle, renforcée en coulisses par la jeune et courageuse Camille. Et l'enjeu est de taille : la préservation de l'espèce humaine.



En refermant ce roman , je me dis waouh ! J'ai adoré cette lecture : une vraie bombe invisible est là autour de nous.
Ceux qui me suivent, vont se dire rien d’étonnant tu adores l'auteur. Oui, c'est vrai !
Voilà avec Pandemia Franck Thilliez a encore frappé un grand coup , encore plus fort que d'habitude. Il nous fait frémir, réfléchir, nous effraye encore plus que dans les précédents opus de la saga Sharko et Lucie.

Il joue avec nos plus grandes peurs : maladie, égouts, bestioles en tout genre, oiseaux vecteurs d'épidémie....

Ici, en plus, on se sent encore plus concerné par les thèmes bien sur du roman et aussi par le choix des personnages, la façon de nous intégrer à leur vie privée. Ceci avec Nicolas Bellanger (le capitaine), de Sharko et Lucie bien sur et aussi et surtout d'Amandine et de son mari Phong. Avec ces derniers, on est en plein dans le sujet. Elle est épidémiologistes, Phong atteint d'une maladie rare, d'une défiance du système immunitaire et il a travaillé sur les épidémies.
Amandine avec ses précautions, sa peur de contaminer Phong nous fait trembler. On l'admire aussi pour son courage malgré les risques à découvrir la vérité.

Franck Thilliez nous tisse une toile immense pleine d'embranchement autour du monde invisible qu'est celui des virus. Une toile tentaculaire autour de laquelle la tension, l'horreur montent au fil des pages, jusqu'au final où l'horreur est à son summum .
Mon sang a fait plus qu'une fois qu'un tour. Tant on se dit que tout est crédible, possible : il suffit de mettre les "bons" éléments en présence.
Le tout mêlé aux technologies modernes (darknet ...), ce point renforce encore notre sentiment d'impuissance face au Mal et à toutes ses facettes.

Ce dernier roman de Franck Thilliez est pour moi encore plus fort en tension que les précédents. Il nous touche en jouant sur nos peurs les plus profondes, en ayant des personnages qui se sentent touts petits face à l'invisible, dont on se sent proches.
On ne ressort pas indemne d'une telle lecture. On regarde les choses différemment, tout en se sentant impuissants face aux fous, à la nature, aux puissants , à l’industrie ...

vendredi 7 août 2015

Geek Girl tome 1 Holly Smale


Sincèrement. Je préfère savoir que lors d'un éternuement, tous les organes s'arrêtent, le cœur compris, qu'une cuillerée à café d'étoile à neutrons pèse des milliards de tonnes, ou que le merle bleu ne voit pas la couleur bleue. C'est sûrement pour ça que je n'ai pas beaucoup d'amis et qu'un " fan " a écrit GEEK au marqueur rouge sur mon sac. Alors que feriez-vous à ma place si une agence de mannequin vous repérait ? Et vous proposait de passer de geek à... chic ?


Un roman jeunesse simple, léger, un peu cliché parfois au premier abord.
Des thèmes forts sur l’adolescence : le mal-être, la place de celui celle qui est différent qui sort du lot par ses goûts, ses préoccupations, l'envie d'être comme tout le monde, de changer ...

Harriet va passer par toutes ses phases et au final faire la plus simple et la plus belle des découvertes.

J'appréhendai un peu cette lecture ayant vu des avis mitigés.
C'est vrai, l'histoire fait un peu cliché par moments, elle est parfois drôle. Elle est aussi beaucoup plus que ça , l'auteur avec ce récit frais, léger nous fait passer un beau message : un message surtout adressé aux jeunes de l'âge d'Harriet; un message tellement vrai.

Un excellent roman pour tous les ados qui se cherchent et pour les autres aussi . Une lecture simple posant bien les choses sur qui on est, qui l'on veut être par rapport aux regards des autres.


Fifine la Bas-Alpin Georges Terlon



Merci aux éditions Nelson District de cette belle lecture.

La jolie Fifine a toute la fougue et l'impertinence de sa jeunesse pour elle au lendemain des années de guerre.
Fille du maire d'un petit village des montagnes, elle a grandi au milieu des garrigues et des moutons. Attirée par la ville et les joies du mariage, son retour au village n'en sera que plus fracassant.
Gare aux hommes, au curé et aux commères, ce ne sont pas une vulgaire canalisation d'eau ou un imposteur quelconque qui vont l'arrêter.

Et les mystères ne font que commencer.

Un joli roman de terroir avec des personnages typiques, typés de ce genre livresque.
Un côté vielle croyance avec le magnétiseur du village et les personnages incontournables de ce genre : le curé , le mairie , le braconnier, la commère... ils contribuent tous à l'ambiance petit village du début, milieu ici du siècle dernier.

J'aime beaucoup ce genre littéraire et je trouve ce roman très réussi.
 L'auteur nous dépeint des petites histoires rocambolesque et tellement mignonnes dans ce village. C'est simple et tellement pétillant grâce à Fifine. Une jeune femme vive ,  fougueuse qui ne s'en laisse pas compter, elle donne un rythme fringant au récit que j'ai beaucoup aimé.
J'aurai aimé en avoir plus. La fin est belle mais rapide , je me suis dit déjà !

Envie de dépaysement aussi bien en lieu qu'époque, de terroir, n'hésitez pas à découvrir Fifine.








jeudi 6 août 2015

Cœur Cookies Les filles au chocolat tome 6 Cathy Cassidy


Merci aux éditions Nathan de cette belle lecture.

Attention spolier dans le résumé.

Jake vient juste de découvrir que son père a longtemps mené une double vie et qu'il a quatre demi-sœurs cachées : Honey, Summer, Skye et Coco. Déjà bouleversé par cette nouvelle, il voit en plus son quotidien à Londres avec sa mère tourner au cauchemar. Et il n'a nulle part où se réfugier. À part peut-être chez ses demi-sœurs dans le Somerset ? Mais il ne connaît rien de cette nouvelle famille... Est-ce qu'il y sera le bienvenu ? D'autant qu'il arrive en plein milieu du tournage d'une émission de télé-réalité...


Un tome tout aussi agréable , mignon que les précédents. Je l'ai lu le sourire aux lèvres. Une lecture comme celle ci légère détend, fait sourire, une lecture idéale en cette saison estivale.

Ce tome est consacré à un garçon du clan des filles au chocolat. On retrouve tous les ingrédients de cette saga : l'amitié, la fraternité, l'esprit de famille, la convivialité , l'Amour (il n'y a pas mieux comme dirait Paddy)...
Un brin de masculinité dans ce tome donne une belle touche finale à cette saga.

Jake est attachant, débordant d'énergie pour sa famille. On le retrouve à côté d'Honey qui dévoile une autre facette de sa personnalité.
Jake apporte, amène avec lui (de nouveau) le partage , l'acceptation  qui sont les grandes qualités de cette saga. Jake donne une belle leçon de vie à Greg (dommage que l'on n'est pas sa réaction).

Un excellent tome pour clôturer cette saga, pleine de vie, d'amour, d'amitié et de chocolat (bien sur) .



Dope en stock Marc S. Masse


Merci aux éditions Cogito de cette belle découverte.

Qu’un cheval soit contrôlé positif, soit. Mais que trois autres le soient eux aussi après une même course, cela devient moins banal. Surtout quand ces chevaux appartiennent tous à des propriétaires et entraîneurs exemplaires, cela à de quoi soulever des interrogations et des doutes.
C’est l’ex Jockey Martin Piquemal qui est de nouveau (Un cheval de trop) chargé de l’enquête par le Société des Courses. L’homme ne croit pas aux coïncidences, et ça tombe plutôt bien.



Un petit policier sur le monde des courses hippiques bien sympathique.

Je l'ai dévoré en quelques heures. L'auteur sait nous prendre dans ses filets, on n'arrive pas à lâcher le roman. Les pages défilent toutes seules !

Tout ceci grâce à un personnage Martin : il est à la fois jockey et enquêteur ; et aussi grâce à une écriture fluide et efficace.
Martin est un jeune homme qui adore son métier et on le ressent. Il se pose les bonnes questions sur l'enquête mais aussi sur le bien être des chevaux. On le suit en parallèle sur le dressage d'une jument prometteuse.

Je ne connais rien au monde des chevaux et pourtant je me suis régalée. Je n'ai eu aucun mal à entrer dans le récit et à m'imprégner de l'univers des courses et de l'élevage de chevaux.
L'enquête autour du dopage est originale, complexe, bien menée. Grâce à elle, on découvre ce milieu de l’intérieur, on rentre en contact avec l'envers du décor. J'ai trouvé ça fort intéressant.

Un excellent roman du genre, une enquête complexe qui nous permet de découvrir le milieu hippique : les propriétaires, les entraîneurs ...
Vous aimez les policiers, je ne peux que vous conseiller ce roman efficace et bien écrit.




mercredi 5 août 2015

Les années perdues Mary Higgins Clark


Mariah retrouve sa mère, une arme à la main, près du cadavre de son père. La culpabilité de Kathleen Lyons, atteinte de la maladie d’Alzheimer, ne fait aucun doute pour la police. Mariah, quant à elle, n’y croit pas une seconde. Spécialiste de la Bible, Jonathan Lyons venait de faire une découverte insolite : une lettre de Jésus adressée à Joseph d’Arimathie, élucidant le mystère des fameuses « années perdues », volée dans la bibliothèque du Vatican au XVe siècle. Une nouvelle extraordinaire pour la chrétienté. Aurait-on assassiné Jonathan Lyons pour récupérer le précieux parchemin ? Déterminée à découvrir la vérité, Mariah va mener l’enquête au péril de sa vie… Un suspense éblouissant avec lequel Mary Higgins Clark joue de tous les codes du thriller initiatique avec un talent inégalable.


Mary Higgins Clark est une auteure dont j'ai quasiment lu tous les romans.
Dans celui ci, on retrouve tous les ingrédients de ses précédents livres : de nombreux personnages, de nombreuses pistes... le tout pour nous embrouiller jusqu'au bout.

J'ai apprécié ma lecture mais je n'ai pas retrouvé l'entrain, la plume vive de l'auteur. J'ai trouvé Alivarh et Willy un peu en dessous de leurs performances habituelles : un petit truc m'a manqué. J'ai du mal à mettre le doigt dessus.
Peut-être que je commence à me lasser du schéma, toujours assez semblable au niveau de la trame. Pourtant ici , l'intrigue se renouvelle. Elle est intéressante impliquant un ancien manuscrit, une femme atteinte de la maladie d’Alzheimer, une jeune femme qui doit gérer le décès de son père, la maladie de sa mère et la recherche du parchemin. Ou ce n'était pas le bon moment pour lui ce roman.

Les personnages secondaires ne m'ont pas vraiment intéressés, pas assez développés. J'ai eu du mal à les cerner et je pense que c'est de là que vient mon impression de manque. D'habitude, ils sont bien développés et on trouve mille et une raison de les soupçonner. Ici, à part le fait qu'ils sont tous plus ou moins historiens , amateurs d'objets anciens , il n'y a rien pour les distinguer. J'ai du mal au début à les distinguer les uns des autres surtout Charles, Greg et Richard.

J'ai trouvé au final ce roman un peu en dessous des autres de l'auteur. J'avais très envie de renouer avec cette auteur mais je suis un chouia déçue. Je lirai pour le challenge le mois de l'auteur très prochainement un autre roman de l'auteur et je pourrais peut-être tranchée sur cette impression de manque.



mardi 4 août 2015

Tiré à quatre épingles Pascal Marmet


Merci à l'auteur de cette belle découverte.

Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre seul dans le hall de la gare de Lyon, l'air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l'a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l'intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l'entraîne dans un cambriolage. L'appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d'antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains. Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s'est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s'enfuir. Pourtant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant. Le commandant Chanel, chargé de l'enquête, s'enfonce alors dans l'étrange passé de cette victime, épouse d'un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant. Un polar haletant sur fond de sorcellerie qui nous dévoile les coulisses de la gare de Lyon et nous ouvre les portes du célèbre 36 quai des Orfèvres.



Un polar prenant : un cambriolage, des crimes, un jeune homme atteint du syndrome de Peter Pan , un brin de sorcellerie et voilà le mélange étonnant que nous présente l'auteur Pascal Marmet.

Des personnages bien travaillés: Chanel commandant au 36 quai des Orfèvres mène l'enquête, c'est un loup solitaire au bon coeur; ses deux stagiaires aux déductions simples et tellement bien vues; Laurent le jeune homme atteint du syndrome de Peter Pan apportent un côté original, intrigant, qui nous rendent curieux .
La victime aussi Albane avait un tempérament bien particulier : une couguar et plus encore ...
L'art africain en toile de fond.
Tout ceci nous donne une intrigue haletante, le roman se lit tout seul. On va de surprises en surprises jusqu'à la dernière ligne.

Une ambiance intimiste se dégage de ce roman , on a l'impression de le vivre et de ne pas être un simple spectateur.

Un excellent polar, une intrigue bien menée, des personnages originaux , je vous conseille ce roman si vous aimez les polars.

lundi 3 août 2015

Demonica tome 3 Passion déchaînée Larissa Ione

Il est un endroit où l’extase peut vous coûter la vie.

Serena Kelley doit son immortalité à un précieux talisman que de nombreux démons convoitent. Wraith en fait partie. Empoisonné par un vieil ennemi, il va mourir s’il ne s’en empare pas. Prêt à tout pour sauver sa peau, le seminus va entreprendre de séduire Serena afin de lui subtiliser l’amulette, au risque de mettre la jeune femme en danger. Un plan qui fonctionnerait à merveille si Wraith n’était pas sensible aux charmes de celle qu’il avait l’intention de sacrifier...


Je suis ravie de m'être replongée dans cette saga. Ce troisième tome a toutes les qualités des précédents : romance, action ... et plus encore.

On découvre ici plus l'univers créé par l'auteur , on a plus de précisions. On rentre dans les détails de l'interaction entre les démons, les anges, les anges déchus et les humains... On en apprend plus sur Sheoul (enfer des démons) et sur le Paradis.
Ici, l'auteur nous amène à découvrir un mythe sur l'apocalypse, l'Armageddon . Cette mythologie est originale et très bien construite. Il s'en suit une deuxième moitié de tome très prenante avec de l'action, des combats, de la romance aussi et des révélations !

Et pour clore ce tome, l'auteur nous propose un fanal émouvant.

Ce tome est consacré à Wraith, le frère le plus rebelle mais aussi en partie à Gem la semi-démone et Kynan l'humain.

Un très bon troisième tome, toujours avec une belle romance et en plus le développement de l'univers, de la mythologie de cette saga qui s'étoffent pour notre plus grand plaisir.




C'est Lundi. Que lisez-vous ? (159)


Cette semaine, j'ai fini :


Un excellent troisième tome , l'univers s'étoffe.

Puis, j'ai lu :
Cette semaine, c'était marathon thriller .


Les années perdues un roman un peu en dessous de ce que l'auteur écrit d'habitude.
Dope en stock un policier bien sympathique.
Tiré à quatre épingles un très bon polar.
Pandemia un excellent Franck Thilliez.

Pandemia a été aussi lu dans le cadre du weekend à mille.

Pour ce weekend à mille, j'ai lu  :

Coeur cookies un très bon sixième tome.
Geek Girl un très bon livre sur l’adolescence.

J'ai donc lu dans le cadre du weekend à mille 1262 pages.

Et pour la semaine , un total de 2443 pages.

Pas de lectures  encours.

Mes prévisions de la semaine : l'ordre est aléatoire.


dimanche 2 août 2015

Sur le blog cette semaine (16)


Rendez-vous du dimanche, récapitulatif des articles parus cette semaine, sur le blog.
Sur une idée des blogs Les lectures de Lily et Sariahlit.

Cliquez sur les images pour aller à la page de l’article.




Mon C'est Lundi. Que lisez-vous? :



Ma chronique de Wonder de RJ Palacio : une LC avec Lily et Cookies :


Ma chronique de Ladies secret de Laura Trompette :


Ma chronique de Les Enfants d'Erostrate de Mickaël Koudero :


Ma chronique de Le Gouffre te précipite d'Amélia Varin :


Mon Défi Je vide ma Vielle Pal :


Ma chronique de Indissociables de FS Gauthier :


Ma Palm du mois d'août :


Ma chronique de Portes ouvertes de Gabriel Malgrange :


Mon Bilan livresque de Juillet :


Mon IMM :




Mandala issu du magazine coloriage zen n°4

Les nouveautés de ma Pal (157)


Cette semaine, ont rejoint ma Pal :