samedi 1 août 2015

Bilan livresque de Juillet 2015


Ce mois ci , j'ai lu :


Soit 9201 pages.

  Mon top du mois :


Et vous quel est votre bilan? vos coups de coeur de juillet ?

Portes ouvertes tome 1 Gabriel Malgrange


Merci à l'auteur de cette lecture.


Certainement l'un des romans d'horreur les plus terrifiants que vous lirez cette année... 
La première élection présidentielle de la Sixième République vient de s’achever. Frédéric Moréac prend la tête du pays et entame son quinquennat par la mise en place de la Mesure Constance, une mesure visant à réduire le nombre de morts sur les routes. 
Proposée par Grégoire de la Vélardière, le nouveau secrétaire d’État aux Transports, la Mesure Constance se veut radicale dans sa gestion et extrême dans son application. 
Utiliser les morts pour raisonner les vivants, voilà le dessein terrifiant de ce Gouvernement corrompu qui a déclaré la guerre à l’insécurité routière.
Désormais, les véhicules et leurs cadavres sont récupérés par des dépanneuses sur les lieux des accidents et sont amenés dans les Centres, où ils sont exposés au milieu des décors macabres mises en place par les directeurs et leurs équipes. 
À Paris, où s’ouvrent bientôt les quatre Centres destinés à accueillir les premiers cadavres, la contestation s’élève. Elle sera réprimée violemment par l’armée, mais sur la Toile, malgré la censure qui sévit, la résistance s’organise. 
Ce matin, dans la salle des visites du Centre Pierre Lefaucheux, un groupe de lycéens et leur professeur ont rendez-vous avec l’horreur. Guidés à travers un dédale de carcasses métalliques et de corps mutilés, les élèves côtoient la mort, jusqu’à cette dernière scène, où leur parcours initiatique prend une tournure tragique. 
Un père en colère a déjoué le système de sécurité du Centre et prend les élèves et les employés en otages. Il n’a plus rien à perdre. 

Et va tout faire pour que la vérité éclate. 

Bouclez votre ceinture. 
Et surtout, restez prudents. 
C’est peut-être votre seule chance. 

Car cette année, la route vous ouvre ses portes...


Un roman sur un thème, très particulier, la mort, l'exposition des morts de la route.
Les politiques ont choisi d'exposer les tués de la route dans des centres pour faire diminuer le nombre de tués sur les routes. La visite est obligatoire pour les personnes ayant le permis ou voulant le passer.

On découvre une horreur sans nom.

L'auteur nous dépeint à travers ces centres qui sont le fil rouges de l'histoire de nombreux personnages, de nombreuses facettes de la mort, de la mort routière.On sent que l'on est tous concernés.
Il va même loin dans son analyse avec des crasheurs (tueurs de la route), avec le style de conducteur neutre, mature, conducteur à risque.
Il nous montre aussi l'envers du décor des centres, la course aux cadavres qui ne peuvent être exposés plus de 48 heures, le trafic, le conditionnement des cadavres... On monte crescendo dans l'horreur.

J'ai bien apprécié la façon de l’auteur de nous décrire : le choix des mots des politiques,  comment un simple mot, expression change la façon dont les choses seront perçues, pour avoir une polémique moindre.

Ce roman est troublant par son thème mais aussi sa construction : de nombreux personnages avec comme fil des centres d'expositions. Ce roman est oppressant, petit à petit le scénario tourne aux cauchemars. Il nous fait réfléchir en nous montrant le pire.

vendredi 31 juillet 2015

Weekend à Mille de Lili Bouquine


Ce weekend, je participe au Weekend à Mille de Lili Bouquine.

Le but est de lire 1000 pages de ce soir 19h à dimanche minuit.

Plus d'infos ici.

Mon programme pour ce weekend :


Geek girl doit être lu d'environ la moitié pour que j'atteigne les 1000 pages

Ma Palm d'Août


Ce mois ci , je voudrais lire :

Pour mon défi, je vide ma vielle Pal :


Pour le challenge Une lettre , un Auteur et Je t'aide à vider Ta Pal :


Pour le marathon Dystopie/ Science fiction : du 10/08 au 16/08



Pour le marathon New adult : 14/08 au 17/08



Mes autres lectures : l'ordre est aléatoire.


Indissociables FS Gauthier


Merci à l'auteur et aux éditions De Varly de cette belle découverte.

Isabelle, 17 ans, jeune fille rebelle,froide et farouche, vit à Toulouse, chez une femme qu'elle nomme "la sorcière". Lors d'un voyage en Grande Bretagne, elle fait la connaissance de Léo, jeune homme de 25 ans, grand, brun, athlétique, aux yeux électrisants et au charme incommensurable, mais également opiniatre et autoritaire. Isabelle est sous le charme, mais elle pense que Léo est dangereux, à sa façon. Dangereux pour elle... et ses petites soeurs... Léo réussira-t-il à l'apprivoiser pour la conquérir et lui faire avouer ses terribles secrets, ou Isabelle le fuira-t-elle?


Isa est une jeune fille secrète, farouche, solidaire .
Léo lui est entreprenant, obnubilé par Isa, surprotecteur.
Leur histoire est belle , originale et étrange.

Je m'explique. C'est surtout le personnage de Léo qui me donne ce sentiment d'étrangeté. Il m'a fait penser tout au long de ma lecture à une bombe à retardement avec son côté surprotecteur. J'ai cru un moment qu'il cachait quelque chose. Même ayant fini, le roman , Léo reste énigmatique. J'ai espéré que je finirai par comprendre pourquoi il est comme ça. On a bien une ébauche d'explications mais je reste sur ma faim.
Du coup, j'ai une impression de personnage hors norme, exubérant, un brin égoïste, avec un côté sombre. C'est aussi ce côté mystérieux du personnage de Léo qui rend la lecture addictive et donne le charme, l'originalité au roman.

Isa m'a parue un brin insouciante dans le début , j'ai eu l'impression qu'elle échappait aux problèmes pour se jeter dans des nouveaux avec Léo. C'est toujours le caractère de Léo qui m'a fait penser cela . Pourtant, elle réfléchit et est septique aussi  par moments mais le caractère de Léo fait qu'elle se laisse convaincre.

La plume de l'auteur est vive, elle nous amène dans son récit sans difficulté , nous rend curieux de la suite des événements.

FS Gauthier nous livre ici une romance originale, débordante d’énergie, de rebondissement ,de secrets avec des personnages qui ne peuvent nous laisser indifférents : Isa par son vécu, Léo par son caractère possessif, protecteur.

jeudi 30 juillet 2015

Défi Je vide ma vielle Pal" Bilan et nouveau défi pour Août


Plus d'informations sur ce défi ici .

Ce mois ci , j'avais prévu de lire et j'ai lu :


Et j'ai lu dans le cadre d'une LC Wonder et du challenge Je t'aide à vider ta pal :


Défi réussi!

Ce mois ci je prévois de lire : toujours un thriller, une suite de saga et un YA, plus une romance pour ce mois ci.


Charley Davidson est une LC avec Cookies  de blog Entre nous et Beli du Blog Queen of Reading.


et aussi dans le cadre du Challenge Une lettre , un auteur (chut mystère jusqu'au 17/08) et du challenge Je t'aide à vider ta Pal :




Le Gouffre te précipite Amélia Varin


Merci à l'auteur de cette lecture.

Mina est une jeune fille tranquille qui mène une vie calme et paisible : une mère aimante, une sœur souriante, des amis fidèles... Mais la jalousie est un vice dévastateur et Mina va en faire les frais. Acculée, au bord de la folie, elle va tout faire pour échapper à son calvaire, quitte à jouer avec la mort...


Ma chronique a été difficile à écrire.
Le sujet, la discrimination, le harcèlement à l'école est un thème intéressant. L'auteur se base en partie sur du vécu et brode autour, un peu trop peut-être.

Commençons par les points qui m'ont gênée. Déjà, il y a des fautes d'orthographe, je dirais pas beaucoup mais ce sont toujours les mêmes qui reviennent. C'est assez dommage car par ailleurs pour une jeune fille de 18 ans l'auteur a une  bonne orthographe.
Le deuxième point est le style. La plume d'Amélia est naïve, très saccadée.

Au début du récit, cette plume ajoute de l'émotion à l'histoire mais au fil du récit on se lasse surtout dans la deuxième partie (la descente au fond du gouffre). De plus , cette deuxième partie me semble peu réaliste. Je pense que c'est dû au fait que les émotions ne ressortent pas assez. J'ai eu plus l'impression de lire un ensemble de fait , qu'un vrai désespoir. J'ai aussi eu l'impression que c'est ici que l'auteur a pris le plus de liberté avec son texte. Mina semble jouer un rôle sans être réellement concerné par ce qui lui arrive.

Un récit qui a du potentiel, il est peu exploité sûrement dû à ce type d'éditions qui ne corrige pas les textes. Avec un travail de relecture, réécriture, l'auteur peut arriver à quelque chose de plus touchant.

mercredi 29 juillet 2015

Les enfants d'Erostrate Mickaël Koudero


Merci à l'auteur de cette belle découverte.

Novembre 2010. La neige, le froid, l’horreur. D’abord en France. Un homme est retrouvé assassiné dans une église à Lyon. Son dos a été tailladé, sa langue coupée. À 700 kilomètres de distance, du côté de Lille, sa fiancée est découverte pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. Le sang poursuit sa route jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on retrouve le cadavre d’une femme, entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. Les meurtres s’enchaînent, des trajectoires se brisent.Tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il décidé de reprendre du service ? Difficile de l’imaginer vu son âge avancé et son état de santé. Non, la réalité est bien plus noire. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs ». Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tout horizon, aux rapports singuliers avec cette enquête, vont très vite le comprendre. Ils se sont réunis en force, décidés à entrer dans la postérité, à marquer les consciences par leurs crimes. Ils...Les enfants d’Érostrate.


Dès les premières lignes, on est pris dans l'histoire par ces meurtres à plusieurs centaines de kilomètres l'un de l'autre et par ces enquêteurs.
L'auteur dépeint des personnages qui suscitent notre intérêt par leur vie personnelle, par leur cheminent de pensée , leur réflexion sur cette enquête.

Le roman se lit tout seul , il se dévore : on veut comprendre.
Dès qu'on pense avoir compris, de nouveaux éléments sont amenés et remettent en questions tout ou en partie nos convictions. Du coup, on veut toujours en savoir plus et il est difficile de décrocher du récit.

J'aime beaucoup ce qui touche aux tueurs en série et avec ce roman je me suis régalée. Un point particulier m'a beaucoup plu, un tout petit point sur l'identité du tueur qui fait une grande différence, ce point est assez rare dans ce genre littéraire. Ne ne vous en direz pas plus à vous de le découvrir en lisant ce roman.

Si vous aimez les thrillers haletants , plein de rebondissements, alors n'hésitez pas.

mardi 28 juillet 2015

Ladies' secret Laura Trompette


Merci aux éditions Hugo Roman de cette lecture.

Dans Ladies Taste, vous avez fait la connaissance de deux jeunes femmes qui, au nom de la passion, se sont affranchies de tout.
Éléonore, incarnation de la blonde hitchcockienne, c ur tendre sous la glace, épouse et maman ; Crystal, volcan libéré, créative jusqu au bout des ongles et plus sensible que son tempérament provoc ne le laissait entrevoir.
À New York, elles se retrouvent et les règles changent.
Éléonore, loin de son mari, reprend ses activités de peintre et espère reconquérir Crystal, pourtant engagée dans une relation de couple. La brune, toujours entourée d Alceste son chat-roi désormais mythique et de son meilleur ami Lorenzo, évolue maintenant en tant que styliste reconnue. 
Entre le tournage d'une série télé populaire et l'ouverture d'un lieu d'exception, nos héroïnes ne chôment pas. Sexe, amours contrariées ou réconciliées, demi-mensonges et trois-quarts de vérités : ce deuxième volet de Ladies nous transporte dans une ville où tout est possible.


Un second tome différent du premier : le cadre change, nous sommes à New-York , 14 mois se sont écoulés. Nos deux héroïnes ont mûries surtout Crystal.

J'ai trouvé ce second volet moins pétillant, moins fou fou que le précédent. On est ici dans la reconquête plus dans la découverte et le brin de folie lié à la découverte est manquant. Chacune  a fait des choix et démarrer une nouvelle vie.
L'approche de l'auteur du milieu des affaires, de la mode m'a tout autant plus que dans le premier opus. C'est très mordant.
Du côté de la romance , je suis plus mitigée. Crystal a beaucoup changé : elle est plus posée, mûre. Sa fougue , son côté pétillant m'ont manqué. J'ai eu l'impression par moments que les rôles étaient inversées entre Crystale et Eléonore.

On a une belle réflexion sur les choix, la liberté de vivre à fond tout ce qui se présente.
On retrouve aussi beaucoup de beaux moments torrides, sexy, émouvants .

Un roman dans lequel, j'ai eu du mal à rentrer, ne retrouvant pas le pétillant, la fraîcheur du premier tome .
Ce second tome possède d'autres qualités . Il a un côté plus réfléchi, plus profond, des passages touchants et toujours un brin d'humour (renforcé par le chat de Crystal) .


lundi 27 juillet 2015

Wonder RJ Palacio


Lecture commune avec Lily de Plaisir de  lire et Cookies du blog Entre nous.

Ne jugez pas un livre sur sa couverture. Ne jugez pas un garçon sur son apparence. " Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. " Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ?


Un roman étonnant.
J'ai été très surprise de la façon dont l'auteur traite le sujet : en toute simplicité.
Auggie est atteint d'une malformation faciale. Il rentre en sixième.

Le roman alterne les points de vue : celui d'Auggie bien sûr mais aussi de sa sœur, de la meilleure amie de cette dernière, des camarades d'Auggie ...
Cette narration apporte beaucoup au récit et à la manière dont l'auteur nous présente les choses. Tout est dit en toute simplicité et pourtant c'est profond et touchant.

Auggie est un garçon qui n'aspire qu'à vivre comme les autres. Il subit les regards, les moqueries avec beaucoup de courage. Il fait face posément et simplement.

La fin du roman est magnifique : un joli pied de nez aux regards des autres, à la vie .

Je ne sais pas quoi vous dire d'autre sans spolier cette magnifique histoire. Je vous conseille de découvrir ce sublime roman jeunesse qui plaira aux plus jeunes comme aux plus "vieux".

La chronique de Lily.
La chronique de Cookies.



C'est Lundi. Que lisez-vous ? (158)


Cette semaine, j'ai fini :

Un roman que je vous recommande, ma chronique ici.

Puis, j'ai lu : cette semaine était une semaine marathon , marathon a week 3000 pages et marathon auteurs français avec le groupe A vos Pal .


Wonder en LC avec Cookies et Lily, un superbe roman, ma chronique cet après-midi.
Ladies secret un second tome différent du premier moins léger plus intense.
Les Enfants d'Erostrate un excellent thriller.
Portes ouvertes un thriller qui tourne à l'horreur.

A la merci des rois un excellent roman historique.
Fifine la Bas-alpine un petit roman de terroir bien agréable.
Indissociables une romance originale par son personnage masculin
Le Gouffre te précipite du potentiel à développer dans ce roman.

Ma lecture en cours :



Soit 2637 pages/3000 prévues.

Mes prévisions pour la semaine à venir (l'ordre est aléatoire)

Et cette semaine , c'est Marathon Thriller/ Policier, n'hésitez pas à nous rejoindre ici.



dimanche 26 juillet 2015

Sur le blog cette semaine (15)



Rendez-vous du dimanche, récapitulatif des articles parus cette semaine, sur le blog.
Sur une idée des blogs Les lectures de Lily et Sariahlit.

Cliquez sur les images pour aller à la page de l’article.

Mon C'est Lundi. Que lisez-vous ?



Ma chronique sur Les Idoles du Stade tome 6 Le tour de Chauffe Jaci Burton :



Ma chronique de #Scandale de Sarah Ockler :



Ma chronique de Maëline de Cécile Delacour-Maitrinal :



Ma chronique de Prêts à tout de Katie McGarry :



Ma chronique de Dangerous perfection d'Abbi Glines :



Ma chronique de Callie & Kayden tome 1 de Jessica Sorensen :



Ma chronique de Hors Jeu de Amélie C Astier et Mary Matthews :



Mon IMM :


Coloriage issu du magazine Coloriage Bien-être n°2