samedi 4 juillet 2015

Chiens de Sang Karine Giebel


Diane respire. 
À fond.
L'impression que cet air pur, froid et sec va embraser ses poumons, comme une allumette sur un fétu de paille séché au soleil.
Elle prend quelques instants pour admirer. Silence irréel, grandiose ; espace immense qui semble infini ; couleurs flamboyantes qui ensanglantent la forêt cévenole.
Elle sourit, ferme les yeux. Elle sera bien, ici, pendant quelques jours. Même si elle est venue pour travailler, ça ressemblera à des vacances. L'avantage d'avoir un boulot passionnant ! Une chance que beaucoup n'ont pas.
Mais Diane n'a pas eu que de la chance, ces derniers temps.
Elle attrape ses bagages dans le coffre de la voiture, se dirige vers le gîte...
Rémy rie respire plus.
Ça pue tellement qu'il préfère éviter.
Il remonte la braguette de son jean, quitte à la va-vite la ruelle coupe-gorge.
Même pas cinquante centimes pour taper l'incruste dans les chiottes de la gare. Dommage. Là-bas, lavabos, savon, PQ ; là-bas, ça empeste bon l'eau de Javel... Mais aujourd'hui, plus une seule pièce dans la poche de son froc.
Il marche d'un pas rapide vers le carrefour le plus proche, son vieux sac à dos sur l'épaule.
Faire la manche ou... se jeter sous les roues d'une bagnole.
Deux options, il n'en voit pas une troisième. À quoi bon continuer ?
Question récurrente. Surtout lorsqu'il faut tendre la main. Rémy déteste ça par-dessus tout. Quel autre choix, pourtant ?
Il s'arrête près d'un feu tricolore - son feu - sort la petite pancarte en carton griffonnée à la main. Un travail ou quelques euros pour ne pas mourir de faim, SVP, merci.
Pour ne pas mourir tout court, devrait-il ajouter en post-scriptum. Tellement de choses qu'il aimerait écrire sur cette pancarte ; un véritable roman. Son histoire, simplement.
Mais qui prendrait la peine de la lire ?



Deux chasses à l'homme, deux traques.
L'une Rémy SDF se retrouve dans une partie de chasse bien particulière : il est le gibier.
En parallèle Diane, elle se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et est témoin ... Elle va être pourchassée.

Un roman dur, noir : l'horreur du comportement humain est à son comble.
Un roman terrifiant, haletant, on est suspendu aux phrases de l'auteur. On se demande comment cette horreur va pouvoir se terminer.
Et là , c'est la douche froide : la fin m'a déçue.

C'est le deuxième roman de l'auteur que je lis, j'avais apprécié Les Morsures de l'ombre. Avec Chiens de sang , je reste sur ma faim. La fin est trop rapide, simple, rien de recherché .


                                        Challenge "Je vide ma vielle Pal"

vendredi 3 juillet 2015

Rugby Boy tome 2 Lou Duval


Merci à Nisha éditions de cette belle lecture.

Lou "tombe" littéralement sur Scott Smith lors d'un match de rugby qu'elle couvre pour LCI en tant que pigiste. Certes, sa réputation est irréprochable et il est aussi beau qu'attentionné.

Pourtant, elle n'a pas confiance. Un homme aussi séduisant, célibataire encore à trente-deux ans ? Il ne peut s'agir que d'un coureur de jupons...

Finira-t-elle dans ses bras malgré tout ? Se laissera-t-elle charmer par son ami le grand reporter Charles Damasquin qui tente à son tour subitement de la séduire ? 



Ma chronique du tome 1.

Un second tome tout en rebondissements.
Le début de ce volet entraîne Lou dans un imbroglio avec Charles. C'est léger, drôle, burlesque. J'ai adoré. Le caractère de Lou renforce ce côté burlesque, elle est souvent maladroite pour exprimer ce qu'elle pense.

Les rebondissements succèdent et j'ai été très agréablement surprise par la tournure des événements. L'auteur sait nous surprendre et du coup nous tenir en haleine . Et quelle fin ! J'ai qu'une envie lire la suite !

Un excellent second tome qui se lit tout seul, se dévore. Je vous conseilles cette petite saga : drôle, sexy avec ses situations burlesques.


Mémoire d'elles T. Greenwood


Merci aux éditions Milady Romance de cette belle lecture.

« La mémoire est comme l’eau. Elle s’infiltre et inonde. Elle peut vous rendre léger comme une plume ou vous noyer. Ainsi sont mes souvenirs d’Eva : rêves liquides d’un passé aussi insaisissable qu’un morceau d’océan. Certains jours, ils me maintiennent à flot. À d’autres moments, leur courant redoutable menace de m’emporter. »

Massachussetts, années 1960. Billie et Eva ont du mal à se contenter du bonheur en sourdine que connaissent les mères au foyer. Malmenées par leurs maris, elles ne puisent aucun réconfort dans les joies de la vie domestique et se soutiennent pour faire face à l’adversité. Pour la première fois, elles trouvent quelqu’un avec qui partager leurs tourments, quelqu’un qui les comprend et leur redonne le goût de vivre. L’amitié qui les unit laisse bientôt place à des sentiments plus profonds. Et peut-être même à l’envie de tout recommencer. Mais ces deux femmes éprises de liberté peuvent-elles vraiment vivre un tel amour au grand jour ?


Un roman magnifique, touchant, bouleversant parfois.

Billie se remémore les moments qu'elle a partagé, il y a presque 50 ans, avec Eva sa voisine.
Un récit emprunt de l'ambiance des années 60, une époque encore pleine de préjugés mais où aussi les bouleversements dans les mentalités sont en cours.

La plume de l'auteur est douce. Le récit est écrit avec beaucoup d'humilité, de sensibilité.

Ce roman est un récit de vie, d'amitié, de romance, un cri au droit de vivre sa vie selon ses propres choix. Un roman féministe.

Une histoire belle, magnifique, on la lit avec un nœud à l'estomac. L'émotion est présente derrière chaque page. On est touché par ce qu'ont traversé Billie et Eva.

Le final m'a surprise : il sublime encore un peu plus ce très beau roman.



jeudi 2 juillet 2015

Prévisions livresques de Juillet 2015


Ce mois ci , j'aimerai lire : challenge personnel


Je dois lire sp , lc ... : l'ordre est aléatoire.


Les Larmes du passé AJ Kauffman



Merci à Angels éditions de cette belle découverte.

Bien que malmené par la vie, introverti et n'ayant plus personne sur qui compter, Axel, trente-deux ans, est devenu un brillant avocat.

Passionné par son métier, au point de ne vivre que pour ce dernier, il fait tout pour aider ceux qui en ont besoin. Jusqu'au jour où un dossier va bouleverser le cours de son existance...

Arrivera-t-il à faire face à cette demande sans replonger dans ce passé qu'il a tant voulu oublier ou bien est-ce le début d'un nouveau calvaire ? 


Je n'ai pas hésité à demander ce roman en service presse, gardant en mémoire l'intensité des émotions ressenties dans Jamais sans vous de l'auteur.

Ici, le sujet est différent : la reconstruction, la construction d'un adulte après une enfance de souffrance.
Les émotions sont belles et biens là. Elles sont fortes, dures, angoissantes même parfois.
Axel a des TOC ce qui renforce le sentiment déstabilisant que l'on a en découvrant le personnage. C'est un solitaire, un homme angoissé.
Une cliente Magalie va bouleverser sa vie . Elle est comme le miroir du passé d'Axel, elle lui renvoie , lui rappelle les images de son passé qu'il essaie d'oublier.

L'auteur nous dévoile peu d'éléments sur ce qu'Axel a vécu : elle nous laisse imaginer ses souffrances. Ce point renforce notre sentiment d'empathie envers Axel et rend les choses encore plus difficiles à accepter.
De plus, Axel avance et recule tout à la fois dans sa reconstruction : c'est dur !

Un  roman de AJ Kauffman de nouveau emprunt de sentiments forts, d'émotions dures, difficiles. Et en plus, la fin nous laisse pantois : qu'est ce qui se passe ?

mercredi 1 juillet 2015

Bilan lecture du mois de Juin 2015


Ce mois ci, j'ai lu :


Soit 8096 pages.

Mon top du mois :


Un excellent mois livresque (juste une petite déception et une lecture moyenne), alors difficile de choisir un top. J'ai pris les romans qui m'ont touché tout en ayant un brin d'originalité.

Et vous quel est vote bilan? votre plus belle lecture du mois ?

Partition pour un orgasme Julie Derussy



Merci à l'auteur de cette belle découverte.

Quand un séduisant professeur de littérature médiévale rencontre une chanteuse aux cheveux rouges et au tempérament de feu, ça fait des étincelles. Ils jouent au chat et à la souris, se tournent autour et s'abandonnent à leurs désirs ardents. 
Seulement voilà : si la belle se laisse enlacer, elle refuse de se brûler les ailes au jeu de l'amour. Pour éviter les problèmes, elle a décidé de ne jamais mêler les sentiments et le sexe.
Et pourtant... quand ses yeux se perdent dans les siens, quand leurs souffles se mêlent, quand il l'entraîne au septième ciel... ce qu'elle ressent, dans ces moments-là, n'est-ce pas son cœur qui se réveille ?
Il s'ennuyait dans son mariage, elle collectionne les conquêtes. Vont-ils se résoudre à s'aimer ?


Un roman qui porte bien son nom : un mélange de musique classique et d'érotisme.

Philibert est professeur d'histoire médiévale. Elie est chanteuse d'opéra et une croqueuse d'homme.
Philibert n'a connu qu'un unique amour : simple, sans réelle passion. Elie, elle croque les plaisirs de la vie à pleine dents, elle est sexuellement libérée.

Ce roman est tout en contraste entre les deux personnages. L'auteur rajoute à ce contraste des petites touches anodines comme le prénom de notre héros qui nous fait penser à un homme mûr en tweed , un personnage avec un côté désuet alors que Philibert est un jeune homme beau, sexy ... Il a connu qu'une seule femme avant Elie et pourtant ... Il est spécialiste de Tristan et Iseut . Elie a les cheveux rouges, aime le sexe et est chanteuse d'opéra.


Tout le roman est à l'image de ces deux personnages. Il a un côté très classique et un autre très moderne. Les deux genres sont très bien mêlés et donnent une romance érotique très belle et originale.

Un roman érotique très original, tout en contraste : de l'amour courtois (au sens populaire) avec une bonne dose d'érotisme avec deux personnages très différents : un jeune homme inexpérimenté ou presque et une femme qui profite des plaisirs de la vie.

mardi 30 juin 2015

Défi " Je vide ma vieille Pal" Bilan de juin et défi de juillet


Plus d'informations sur ce défi ici .

Ce mois ci , j'avais prévu de lire :


J'ai lu :


J'ai commencé ce défi après le 20 du mois. Du coup, je n'ai pas lu Vert émeraude, je l'ai prévu cette semaine. J'espère le commencer demain . Il est donc reporter sur sur juillet.

En juillet, je prévois de lire :


Je remet donc Vert émeraude et garde le schéma un policier ou thriller, un bit-lit , un young adult.

Je dois lire aussi en LC avec Lily et Cookies :


Rendez-vous fin juillet pour voir si j'ai réussi le défi.

The Pink Tea Time Club Cécile Guillot



Merci aux éditions Le chat Noir de cette découverte.

Lottie est une jeune Londonienne bien sous tous rapports, même si elle préfère s'informer des dernières modes plutôt que d'apprendre les convenances d'une future femme à marier. Cependant, lorsque des engeances monstrueuses sorties tout droit d'une dimension parallèle s'attaquent à elle au cours d'une promenade, la lady saute sur l'occasion de chambouler son quotidien. Mise au parfum par Mr Rabbit, un jeune horloger garant de la fermeture de ces portails, Lottie décide de partir à l'aventure. Dans son empressement passionné, elle embrigade sa soeur et sa meilleure amie avec lesquelles elle forme désormais le Pink Tea Time Club. Un groupe de lecture, en apparences, où l'on parle monstres, créatures fantastiques, royaumes féériques et autres mondes. Pour la soif de découverte, pour sauver Londres mais surtout, pour passer le temps. En toute bienséance, cela va de soi...


Un petit roman ou recueil de plusieurs aventures de Lottie et ses amies.

Le récit se situe au XVIIIe siècle. Il fait référence aux différentes œuvres littéraires de l'époque (Alice au pays des merveilles, Jack l'éventreur, Oscar Wilde...) en les intégrant à l'univers créé ici.
Ce mélange donne un univers riche et trop simple à la fois. L'auteur reprend des bouts de chaque univers sans vraiment en prendre possession et développer son propre monde autour de tout ça. On a un univers intéressant mais le potentiel n'est pas exploité.
Vous me direz ce sont des nouvelles , il est donc difficile de développer. Pourtant , j'ai ressenti un manque de ce coté du fait que les nouvelles sont liées entre elles . Elles ont un fil rouge la chasse aux "engeances monstrueuses" d'un monde parallèle et les mêmes personnages.

Les personnages sont à l'image de l'univers. On reste à la surface de leurs caractères.

Les premières pages m'ont mis l'eau à la bouche. Je me suis dit super : un récit original, des personnages un peu délurés dans une ambiance d'aventure avec une pointe d'humour. J'ai assez vite été déçue : le récit, les personnages restent trop à la surface des choses. Je ne suis pas arrivée à m'imprégner de ce monde.
Dommage, il y a un réel potentiel derrière ce petit roman.
Il y a de très bonnes idées, une bonne dose d'humour et d’aventures.

lundi 29 juin 2015

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (154)


Cette semaine , j'ai fini :

Une très belle lecture, ma chronique ici

Puis, j'ai lu :


The Pink Tea time Club un univers intéressant mais pas assez approfondi.
Partition pour un orgasme une très belle lecture.
Mémoire d'elles un magnifique roman.
Chasseuse de la nuit tome 6 un excellent tome.

J'ai lu aussi :


Rugby Boy un excellent premier épisode , ma chronique ici.
Mes Larmes du passé un roman dur.

Ma lecture en cours :


Soit 1844 pages.

Mes prévisions pour la semaine : l'ordre est aléatoire.


dimanche 28 juin 2015

Sur le blog cette semaine (11)


Rendez-vous du dimanche, récapitulatif des articles parus cette semaine, sur le blog.
Sur une idée des blogs Les lectures de Lily et Sariahlit.

Cliquez sur les images pour aller à la page de l’article.

Mon C'est Lundi. Que lisez-vous ?


Ma chronique de Désir fatal tome 1 De tout mon être Abbi Glines :


Ma chronique de Publicité pour adultes tome 1 épisode 1 de S. Greem :


Ma chronique de Incubes Acte II Anthony Holay :


Ma chronique de La Lettre de Queenie de Rachel Joyce :


Ma chronique de N'oublie pas de respirer de Charles Sheehan-Miles :


Ma chronique de Saisir de T.A. Tucker :


Ma chronique de Rugby Boy tome 1 de Lou Duval :


Ma chronique de Le temps volé de Chloé Duval :


Mon IMM :




Un de mes tous premiers coloriages issu du livre des Merveilles Hachette.

Les nouveautés de ma Pal (152)


Cette semaine, ont rejoint ma Pal.