samedi 24 janvier 2015

Indécent Colleen Hoover


Lake, 18 ans, déménage avec sa mère et son frère dans le Michigan suite au décès de son père. Une nouvelle vie commence : un nouveau voisin Will. De suite le courant passe entre Lake et Will mais ....

Premier roman de Collen Hoover que je lis et je suis subjuguée par sa magnifique plume. Une écriture pleine d'émotion, renforcée par des textes de Slam. Je ne suis pas poésie , l'auteur a réussi à me toucher, me faire vivre, vibrer à travers les mots de ses slameurs.
 Ce côté poétique se retrouve dans tout le récit. L'émotion nous prend dès les premières lignes et nous lâche plus jusqu'au dernier mot.

Une histoire étonnante, je n'ai pas lu la quatrième de couverture . Le titre m'évoquait tout autre chose que ce que j'ai découvert ici. J'ai adoré être surprise de cette façon.

On vibre avec Lake, on est torturé pour elle. On rit avec Kel (frère de Lake), on est perdu avec Will, ému par Julie la mère de Lake. On vit les émotions de chacun des personnages. Même les personnages , les plus secondaires comme Eddie nous touche par son sens de la vie.

Une magnifique romance, touchante, émouvante, sublimement écrite. Cette plume magique est renforcée par des poèmes (slam) tout au long du récit. Ils décuplent l'émotion.



vendredi 23 janvier 2015

Une valse à trois temps Patricia Gaffney


Lu et chroniqué pour Place to Be .
Merci à eux et aux éditions Charleston de cette belle découverte.

Carrie est veuve depuis peu. Elle se sent coupable. Elle ressasse sa vie conjugale. Elle essaie de faire face devant sa fille Ruth et sa mère Dana.

J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir dans ce roman, la plume de Patricia Gaffney que j'avais découverte avec Les Quatre Grâces. Le style de l'auteur est toujours aussi vivant, enjouée .
Les thèmes abordés ne sont pas pourtant de nature gais : le deuil , les relations mère/fille , l'adolescence, la reconstruction de soi ... mais Patricia Gaffney a dans son écriture ce petit quelque chose qui fait que le roman est loin d'être morose : il y a de l'espoir dans ce récit.

Un roman avec le point de vue de trois femmes, trois générations : des différences dans la façon d'aborder, de vivre les événements mais au fond beaucoup de ressemblances !
Une histoire de famille pleine de tendresse, une histoire d'amour filial, une réflexion sur la vie, la solitude, la mort, les choix de chacun , les rêves, les envies, les espoirs  ....
Des thèmes qui nous touchent, par ces sujets simples, on se sent proche des personnages. L'auteur sait nous émouvoir par les doutes, la façon d'appréhender les événements, de s'entre-aider de ses personnages.
Malgré ces thèmes, le roman n'a rien de triste, de morose. La plume de l'auteur a une certaine légèreté , un brin d'humour qui allège tout ça . Et surtout , le fil rouge du roman : la construction d'un arche avec des animaux sculptés apporte de la fraîcheur, de la légèreté , de l'humour au récit.

 L'auteur a trouvé le ton juste pour que ce livre soit un magnifique roman de vie, d'amour filial : un soupçon de mélancolie, un brin d'espoir et beaucoup d'amour et de joie au final.
Une belle histoire intergénérationnelle entre trois femmes à découvrir.




jeudi 22 janvier 2015

De mères en filles tome 1 Alice Dominique Drouin


Merci aux éditions Hugo de cette belle découverte.

Alice, enfant illégitime, d'un homme et de sa belle-sœur, va être élevée par l'épouse de ce dernier.
Claudion chanteur immigrant italien, travaille comme maçon et adore chanter. Il va être remarqué par un maestro .


Un roman en deux parties: -une première partie à deux voix, on suit Alice d'une part et Claudio de l'autre.
                                         -une deuxième partie où tous les deux se sont rencontrés et on suit leur histoire.

Un roman, premier tome d'une saga familiale, décrivant la vie d'Alice : une vie tourmentée, son enfance ballottée d'une nourrice à une mère adoptive puis à une belle-mère; puis l'âge adulte où Alice a du mal à rester en place, à s'attacher.
Elle s'épanouit dans son amour pou Claudio mais le secret de ses origines la hante.
Sa vie est faite de déménagement , de changement, de déracinements: une vie sans racine. Alice vogue sans jamais s'amarrer.

Le roman est à l'image de la phrase précédente mais aussi à l'image d'un opéra tel que Claudio les interprète . La vie d'Alice est tel un opéra fait de drames, de joie, de drames, de joie ,d'éloignements , de rapprochements .
Seul la musique permet à Alice de s'épanouir à travers son piano comme Claudio à travers le chant.

Un récit de vie très beau, qui malgré quelques petites longueurs parfois, se lit très vite. La quête des origines d'Alice, son manque d'apathie enfant, son trouble adulte de ne pas savoir qui elle est vraiment, nous touche.

Je suis très curieuse de lire le prochain tome qui sera consacré à Ariane (fille d'Alice) qui montre déjà dans ce tome des traits de caractères qui m'intriguent et son histoire devrait être différente de celle d'Alice.



mercredi 21 janvier 2015

Passions défendues Alick





Merci aux éditions Rebelle de cette belle découverte.

Deux tableaux peints à l'encre des larmes et du sang au nom d'une muse nommée Amour.
D'un côté, Vincent. Célibataire endurci et impitoyable bourreau des cœurs qui verra son univers lentement bouleversé par une adolescente de 16 ans.
De l'autre, Lorenzo. Marié et père de deux enfants, il découvrira son homosexualité à l'aube de son quarantième anniversaire.

Dans un monde où règnent les tabous et les préjugés, découvrez l'histoire de ces destins tragiques et de ces passions défendues.



Je commencerai cette chronique par une citation page 10 dans l'avant-propos : "..., l'Amour n'est à personne. Il est l'affaire de Tous et nous inflige les mêmes béatitudes, les mêmes tribulations, nous rendant identique et souder dans l'adversité."

Ce roman est tout ça et beaucoup plus encore.
Il nous dépeint l'histoire deux hommes (deux histoires en parallèle) Vincent et Lorenzo.
A chaque chapitre, on alterne avec un des deux personnages.

D'un côté Vincent, un homme à femme, détestable, volage, qui traite les femmes comme des jouets, il est antipathique. J'ai eu beaucoup de mal avec lui mais au fil des passages et en découvrant son histoire, il devient de plus en plus sympathique. J'ai fini à la toute fin par être touchée par le récit le concernant et par les émotions que dégagent cette histoire.

L'histoire de Lorenzo, elle m'a tout de suite touchée, émue. On ressent la douleur de cet homme, son dilemme, son amour. Son histoire est criante de vérité par biens des points . Elle touche à nos préjugés. Elle traite de sujets que notre société a encore du mal à accepter : la différence .

Les deux récits se rejoignent sur ce point : l'acceptation des uns des autres et surtout l'acceptation des différences .

Un récit dur , un roman fort, bouleversant, l'émotion est là tout au long du roman et augmente au fil des pages. J'ai fini ce roman en sentant les larmes poindre .


mardi 20 janvier 2015

Sans prévenir Matthew Crow



Merci aux éditions Gallimard de cette belle lecture.

Francis, 15 ans, tombe malade : une leucémie. Lors de son hospitalisation, il rencontre Ambre, elle aussi malade.

Un roman sur la maladie, l'adolescence, l'amitié, l'amour.

L'auteur traite le sujet de bien belle façon. Le thème est grave, bouleversant mais le ton reste léger, plein d'humour. Matthew Crow a su allier avec brio ces deux points opposés et nous offre un roman magnifique criant de vérité.

Deux adolescents qui découvrent les premiers émois de l'amour, le tout dans un contexte délicat, bouleversant. Ambre va donner le courage, l'envie à Francis de se battre, de continuer à profiter de la vie .... mais les désagréments physiques, la douleur sont là.

Francis est aussi entouré de son frère Chris, sa mère et sa grand-mère . Chris est un peu l'ange gardien, le confident : il trouve les mots pour rendre les moments de cafards , de doutes plus légers .
D'autres personnages comme Fiona ou la grand-mère ou encore la mère d'Ambre m'ont beaucoup fait sourire à des moments pourtant délicats.

Un roman poignant, drôle à la fois sur la maladie, l'adolescence, l'amour ... écrit avec beaucoup de délicatesse et de légèreté : Magnifique !




lundi 19 janvier 2015

C'est Lundi. Que lisez-vous? (132)


Cette semaine , j'ai fini :


Un excellent roman , plein d'émotions, ma chronique ici.

Puis j'ai lu :



Sans prévenir , un très beau roman triste et drôle.
De mères en filles une belle histoire .
Indécent un excellent romain plein d'émotions.
Passions défendues un roman bouleversant , plein d'émotions.

Ma lecture en cours :


Soit 1536 pages.

Mes prévisions pour la semaine : l'ordre est aléatoire.


Et vous que lisez-vous?

dimanche 18 janvier 2015

Les nouveautés de ma Pal (129)



Cette semaine , ont rejoint ma Pal :


J'ai aussi reçu en épreuves non corrigés et en ebook , un roman d'une auteur qui apparaît plusieurs fois dans mon article Mes plus belles découvertes de 2014 . Le livre n'a pas encore de date de parution précise. Je vous en dis pas plus.

Et vous quoi de neuf ?