samedi 4 juillet 2015

Chiens de Sang Karine Giebel


Diane respire. 
À fond.
L'impression que cet air pur, froid et sec va embraser ses poumons, comme une allumette sur un fétu de paille séché au soleil.
Elle prend quelques instants pour admirer. Silence irréel, grandiose ; espace immense qui semble infini ; couleurs flamboyantes qui ensanglantent la forêt cévenole.
Elle sourit, ferme les yeux. Elle sera bien, ici, pendant quelques jours. Même si elle est venue pour travailler, ça ressemblera à des vacances. L'avantage d'avoir un boulot passionnant ! Une chance que beaucoup n'ont pas.
Mais Diane n'a pas eu que de la chance, ces derniers temps.
Elle attrape ses bagages dans le coffre de la voiture, se dirige vers le gîte...
Rémy rie respire plus.
Ça pue tellement qu'il préfère éviter.
Il remonte la braguette de son jean, quitte à la va-vite la ruelle coupe-gorge.
Même pas cinquante centimes pour taper l'incruste dans les chiottes de la gare. Dommage. Là-bas, lavabos, savon, PQ ; là-bas, ça empeste bon l'eau de Javel... Mais aujourd'hui, plus une seule pièce dans la poche de son froc.
Il marche d'un pas rapide vers le carrefour le plus proche, son vieux sac à dos sur l'épaule.
Faire la manche ou... se jeter sous les roues d'une bagnole.
Deux options, il n'en voit pas une troisième. À quoi bon continuer ?
Question récurrente. Surtout lorsqu'il faut tendre la main. Rémy déteste ça par-dessus tout. Quel autre choix, pourtant ?
Il s'arrête près d'un feu tricolore - son feu - sort la petite pancarte en carton griffonnée à la main. Un travail ou quelques euros pour ne pas mourir de faim, SVP, merci.
Pour ne pas mourir tout court, devrait-il ajouter en post-scriptum. Tellement de choses qu'il aimerait écrire sur cette pancarte ; un véritable roman. Son histoire, simplement.
Mais qui prendrait la peine de la lire ?



Deux chasses à l'homme, deux traques.
L'une Rémy SDF se retrouve dans une partie de chasse bien particulière : il est le gibier.
En parallèle Diane, elle se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et est témoin ... Elle va être pourchassée.

Un roman dur, noir : l'horreur du comportement humain est à son comble.
Un roman terrifiant, haletant, on est suspendu aux phrases de l'auteur. On se demande comment cette horreur va pouvoir se terminer.
Et là , c'est la douche froide : la fin m'a déçue.

C'est le deuxième roman de l'auteur que je lis, j'avais apprécié Les Morsures de l'ombre. Avec Chiens de sang , je reste sur ma faim. La fin est trop rapide, simple, rien de recherché .


                                        Challenge "Je vide ma vielle Pal"

11 commentaires:

  1. J'avoue être intrigué par l'histoire :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah je dois me lancer dans Karine Giebel depuis un moment mais alors c'est peut-être pas avec celui-là que je vais commencer !

    RépondreSupprimer
  3. Une déception avec un Giebel ?! Je dois lire ça !

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi ce ne fut pas le meilleurs de l'auteur, mais je l'ai beaucoup aimé quand même... J'avoue ne plus trop me souvenir de la fin du coup, je saurais dire si moi aussi j'avais un souci avec ou pas. Mais, Giebel étant mon auteur française chouchoute, je risque de toute façon de ne pas être très objective lol.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai essayé tu sais de lire non pas un mais 3 Giebel et rien à faire, je n'apprécie pas son style malheureusement. Merci pour ta chronique que j'ai quand même lu :)

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup l'auteure, mais celui-ci m'a un peu déçue aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est rassurant de ne pas être la seule.

      Supprimer
  7. Oh je suis certaine que je vais aimer ce dernier même si je risque de le trouver difficile !!! Merci de la découverte...

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour la découverte de ce roman.

    RépondreSupprimer
  9. J'en lirai plutôt d'autres avant mais je pense que pour connaître son oeuvre, il faut le lire aussi :)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!