mardi 26 mai 2015

De mères en filles tome 2 Ariane Dominique Drouin


Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.

Ariane et la fille ainée d'Alice que les lecteurs ont découvert dans le premier tome de la saga De Mères en filles.
Aussi indépendante que sa mère, et très complice de son père, Ariane, après avoir quitté son premier amour à Paris, sur le bateau du retour attrape la typhoïde qui l'oblige à rester à New York pour se soigner. Elle y découvre les nouveaux métiers de la radio et...la liberté.
Quand elle rentrera au Québec, elle n'aura de cesse de travailler dans ce média qui la fascine et permet aux gens de cet immense pays de se sentir moins isolés et plus solidaires en ces temps de guerre.
L'ainée des Calvino va devenir l'une des premières réalisatrices de feuilletons radiophoniques et rencontrer celui qu'elle pense être son grand amour, Marcel Lepage, le séduisant dandy, fou de jazz et incorrigible noctambule.
Mais la vie n'a pas décidé d'être tendre avec Ariane...Si les progrès simplifient un peu la vie des femmes dans la première moitié du XXe siècle, il leur faut une belle dose de courage et d'optimisme pour conjuguer vie amoureuse, familiale et professionnelle.



Ce second tome est consacré à Ariane, l'aînée des filles Calvino.
 Dans le tome précédent, on la découvre enfant : un enfant indépendante en mal de l'affection de sa mère, proche de son père.

Ici, on la retrouve à l'adolescence puis dans sa vie de jeune femme et femme. Elle recherche toujours l'approbation de sa mère et désespère de se fixer. Les voyages familiaux d'un continent à l'autre ont mis fin par deux fois à ses études : d'abord dans la peinture, puis dans la comédie.
Ces deux formations vont être des atouts (surtout la comédie) pour sa carrière.
Le récit se situe entre les deux guerres puis pendant la seconde.

Ariane est une jeune femme indépendante, déterminée, féministe. Dès l'adolescence, elle veut prendre par aux revenus du foyer. Très jeune, elle comprend que le travail peut lui apporter l'indépendance. Ce souhait, cette envie de travailler est une priorité pour Ariane quelque soit sa situation privée.

Dans sa vie privée, rien ne lui est épargné : du côté de sa famille, puis de son mari, les deuils, la maladie, les secrets familiaux ... Malgré tout, elle reste déterminée à tenir le cap de la vie, du travail , de l'amour .... Le tout en essayant toujours de trouver l'approbation de sa mère si distante avec elle.

Un roman, une saga familiale, centrée sur les femmes, sur leur force, leur caractère, leur évolution à travers la condition de la femme pendant ce XXè siècle.
Le prochain tome est consacré à Anaïs, j'ai hâte de suivre à travers elle l'évolution de la condition féminine.



5 commentaires:

  1. Il faudrait d'abord que je me lance dans le premier tome car j'avoue que ta chronique donne envie de découvrir toute cette famille, ces femmes.

    Merci pour ta chronique !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas du tout mais ton avis m'a donner envie de découvrir cette saga

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout cette saga, mais tu me donnes vraiment envie !

    RépondreSupprimer
  4. contente que la suite soit toujours aussi bien

    RépondreSupprimer
  5. Oh je n'avais pas lu ton avis sur le premier mais rien que Québec, ça m'attire. Merci pour ce billet qui donne envie :)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!