jeudi 9 mai 2013

La cité des ténèbres tome 1 La coupe mortelle Cassandra Clare


Clary va voir son monde basculé : elle assiste à une agression et s'aperçoit qu'elle est la seule à la voir. Le lendemain , sa mère se fait kidnapper par d'étranges créatures.

Cassandra Clare a créé un monde fait de néphilim, démons, vampires , loup-garous : le monde obscure. Un univers fait de légendes , de mythes et Clary "la Terrestre" va comprendre qu'il y a toujours un part de vrai dans tous ces mythes et légendes . Jace , le chasseur d'ombres (de démons) , va l'aider à comprendre son monde et dans sa recherche de sa mère.

Un livre pleins d'actions , de rebondissements , de conflits de pouvoir et avec un triangle amoureux( mais pas dominant dans l'histoire).
Les chasseurs d'ombres sont originaires d'Idris : un lieu sur terre invisible aux humains: ça m'a fait penser à Oksa Pollock mais ici le monde est bien plus dangereux.

J'ai été happée par l'histoire mais surtout par cet univers .
J'ai beaucoup aimé le personnage de Clary , jeune fille qui lutte pour faire face à tout ce qu'elle découvre et tout ce que sa mère lui a caché.
Jace est le chevalier mais avec un part de ténèbres.
Un petit bémol , j'ai vu venir les révélations de la fin mais ça n'a pas gâché ma lecture.

Une excellente lecture , un univers riche , bien développé , original.
J'ai hâte de voir le film qui sort le 18/O9 et de me plonger dans le prochain tome.

mardi 7 mai 2013

Les naufragés de l'apocalypse Bernard Degioanni


Merci aux Editions Persée de ce partenariat .

Sept siècles ont passé depuis la grande destruction (l'apocalypse: destruction nucléaire de la planète par les hommes). Nous sommes au 29 ième siècle. Aimery et son peuple doivent partir à cause de la grande peste. Ahmed et les siens doivent aussi s'exiler car le sable menace d'engloutir leur cité.

Dans un décor ressemblant à un du Moyen-âge, on suit ces deux peuples à la recherche d'un nouveau lieu de vie . Lors de leur périple, ils vont affronter des créatures mi-humaines , des peuplades aux mœurs variées  et des vestiges des temps d'avant la grande destruction.

Un livre mêlant fin du monde , vie après l'apocalypse et science fiction. Difficile de parler de ce roman sans trop dévoiler de l'histoire.
La première partie du livre , je déroule dans un univers qui ressemble à notre Moyen-âge  avec des comtes , des émirs mais les animaux et mêmes certains humains ont subi des mutations génétiques.
La deuxième partie est plus futuriste.

L'auteur utilise un vocabulaire particulier pour son univers proche du vieux françois . Par exemple camelin pour ce qui ressemble à des chameaux.

Ce roman est très différent de La femme- nénuphar du même auteur( ma chronique est ici) . Il se lit très vite mais je n'ai pas retrouvé ce qui m'avait plu dans La femme-nénuphar. Non pas que ce livre ne m'ait pas plu mais il est très différent du point du style , de la plume de l'écrivain.

L'écriture de Bernard Degioanni est prenant , on a envie de savoir où l'errance de nos peuples va les amener et ce qu'ils vont découvrir.

Un joli périple à travers ce monde apocalyptique , mais aussi à travers les temps , les dimensions.
Un livre à découvrir pour tous les amateurs de science fiction.

lundi 6 mai 2013

Mes lectures de la semaine passée (43)

Cette semaine , j'ai fini:
 Mon avis est ici .

Puis , j'ai lu :

Mon avis est ici .

J'ai enchaîné avec :

Mon avis arrive demain.

Et j'ai commencé :

Je lirai ensuite :


Et vous que lisez vous?