jeudi 30 mars 2017

Kiss me Deadly sang d'ombre tome 0 Nathy


Merci aux éditions Lune-Écarlate de cette belle découverte.

Spin-off de la saga Sang d'Ombre, on découvre dans ce tome l'Ichorien Swan, Prince.
Swan est un personnage torturé, un artiste qui veut profiter de toutes les bonnes choses que lui propose la vie. Pourtant il trouve que son immortalité à cette envie de profiter est un frein, ses succès, ses envies doivent être éphémères d'où des excès.

J'ai retrouvé avec énormément de plaisir la plume de Nathy : une écriture et sans fioriture, précise dans laquelle on ressent sa passion pour les arts en général.

Ce spin-off fait un peu moins d'une centaine de pages. Il est suivi de la nouvelle Lucrezia.
Il nous permet d'entrer dans l'univers créé par Nathy autour des Ichoriens. Un monde que j'ai découvert à travers la saga Dark Side (ma chronique du tome I, celle du tome II). On retrouve ici Edern et aussi Cathal.
Pour un récit court, on a le droit à une scène sanglante, des personnages, des vampires qui sont des guerriers, des vrais !

J'ai beaucoup aimé un des personnages secondaires Nina et son bon sens.

Une mise en bouche d'une saga et d'un univers qui n'a rien de gentillet, on a ici des vampires guerriers. Je suis très curieuse de la suite.


Les fantômes de l'école de police Danielle Thiéry


Merci aux éditions Syros de cette découverte.

La nouvelle enquête inédite de Lily et Lucas, dans une prestigieuse école de police réputée hantée... 

Lily vit un rêve depuis trois mois... Ses parents ont été embauchés par l'École nationale supérieure de la police où sont formés les officiers qu'elle admire tant ! Grâce à son amie Jeanne Eloy, qui fait partie des commissaires enseignants, Lily peut assister à tous les entraînements. Mais rapidement, elle est perturbée par un élève qui ne semble pas du tout à l'aise dans ce milieu. Et son frère Lucas veut la convaincre que l'école est hantée par des fantômes ! Lily n'est pas superstitieuse, et pourtant...


Un excellent policier, thriller jeunesse avec un côté paranormal.

Lily rêve de devenir officier de police. Elle est ravie lorsque ses parents sont embauchés à l'école de Police. Lily va pouvoir assister à la formation : un des élèves l'intrigue.

Lily est une jeune fille vive, déterminée, curieuse avec une soif d'apprendre. Son jumeau Lucas est tout l'inverse, introverti, peureux.
J'ai adoré le personnage de Lily sa curiosité et sa détermination. Lucas lui aussi m'a bien plu, il va se surpasser, surmonter ses peurs.

Le récit mêle enquête, thriller, paranormal avec la "présence" d'un fantôme dans les écuries.
L’aventure est bien menée. Les événements accélèrent crescendo. la fin est trépidante.

Un roman jeunesse qui plaira au plus grand nombre tant l'intrigue est bien menée et prenante.


Une doublure imparfaite Pierrette Lavallée


Merci aux éditions Sharon Kena de cette belle découverte.

Dick est un Zonard et s’est sorti de ses problèmes d’addiction grâce à sa sœur Sasha et à son groupe d’amis.
Mais sa rencontre avec Dilyanna, une jeune et jolie infirmière, le met en danger, car non seulement il est troublé par la jeune femme, mais des épreuves difficiles les attendent si bien que Dick est sur le point de perdre pied.

Sera-t-il assez fort pour combattre ses anciens démons ?

Un quatrième tome de cette saga et une histoire celle de Dick, une histoire poignante, éprouvante.

Cet opus est consacré à Dick, l'ex-junkie, qui a perdu "quelques neurones" comme il le dit lui-même à cause de cette addiction. Ce récit grâce à ce personnage qui a du mal à se faire confiance nous promettait une histoire des plus touchante, le talent, l'imagination de Pierrette Lavallée donne à ce tome quelque chose de très poignant.

L'histoire de Dily et Dick est bouleversante, poignante : rien ne leur est épargné, personne ne les épargne et surtout pas leur proche. C'est dur, éprouvant. On est bouleversé par Dick puis par Dilly et jusqu'au bout ce sentiment s’accroît. Le final est terrible. Il nous fait sortir de nos gonds.

Un tome dont le personnage principal Dick est déjà des plus touchant par ce que l'on connaît de lui à travers les précédents opus, l'auteur en rajoute et nous a concocté autour de lui, une histoire bouleversante.

mercredi 29 mars 2017

La Maison des reflets Camille Brissot



Merci aux éditions Syros de cette magnifique découverte.


Qui accepterait de laisser partir un être cher s'il pouvait le garder à ses côtés pour toujours ? 

Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je-ne-sais-quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu'ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu'à ce qu'il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse... Bien vivante.

Un magnifique roman écrit à la manière d'un conte sur le deuil , la mort, la vie.

Pour une fois, je ne vais pas trop vous parler de l'histoire, le synopsis dit l'essentiel et surtout ce roman est spécial.

Je pense qu'il fait partie de ces romans qui se dévoilent différemment d'un lecteur à l'autre. Chacun le lira, le comprendra avec son vécu, ses théories (croyances).

L'auteur nous conte l'histoire de La Maison de départ où vivent les Reflets . Les Reflets sont une image holographique d'un défunt avec sa personnalité passée.
Daniel a grandi dans cette maison et vit au milieu des Reflets.
Le plus important ici est le message que l'auteur nous renvoie sur la vie, la mort, les illusions. Chacun aura sa manière propre d'appréhender ces thèmes et donc chacun trouvera un message différent de son voisin, un ressenti différent face à l'histoire de Daniel. Je pense que ce roman plaira au plus grand nombre pour la liberté qu'il laisse à chacun de l'appréhender et pour les mêmes raisons il sera moins apprécier par certains.

J'ai adoré la quête de Daniel , son cheminement vers la vie.
J'ai adoré la plume de l'auteur, une écriture enchanteresse, pleine de sensibilité qui nous permet d'amener la nôtre et de la faire  interagir avec le texte chacun à notre manière.
Un magnifique roman sur le deuil, la mort et la Vie.


20 allée de la Danse L'envol d'une discrète Elizabeth Barféty


Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Loin de l'Italie, son pays natal, Sofia n'a pas tous les jours le moral. Elle est fière d'avoir intégré l'École de Danse de l'Opéra de Paris, institution qui la faisait rêver depuis longtemps, mais le quotidien n'y est pas toujours facile. Elle est timide, très naïve et le français n'est pas sa langue maternelle, ce qui complique les choses en cours, mais aussi avec ses camarades de sixième division... Elle a l'impression d'être en permanence la cinquième roue du carrosse. La petite danseuse finira-t-elle par trouver sa place et prendre confiance en elle ?

Un nouveau tome et toujours cette belle amitié entre nos six camarades.

Ce tome est consacré à Sofia, la jeune italienne, timide qui a du mal à exprimer ses sentiments.

Dans cet opus, elle se renferme sur elle-même : le barrage de la langue, sa timidité naturelle, ses amis exubérants qui lui laissent peu de place pour s'exprimer. Tout ça fait que Sofia n'est pas bien.

On retrouve dans ce tome les belles valeurs d'amitié, d'entraide, de soutien entre nos six mais. Il y a aussi un joli message  : "il existe différentes manières de s'exprimer et pas uniquement par la parole!".

J'aime énormément cette saga dont les tomes peuvent se lire dans n'importe quel ordre. Elle véhicule de jolies valeurs : l'amitié, la réussite par le travail et la passion de son art, la peur ne pas être à la hauteur et surtout être là pour ses amis ainsi que beaucoup d'autres valeurs.


Toi. Moi. Et les étoiles tome 2 Nelly Weaver



Merci à l'auteur de cette belle lecture.

Après l’accident qui a failli lui coûter la vie, Livie se remet doucement au côté d’Ethan et ses amis. 

Conscient de la deuxième chance qui s’offre à lui, Ethan profite de pouvoir enfin jouir de cette relation qui lui a été si longtemps interdite. Il est bien décidé à se reconstruire à New York et faire une croix sur le passé.

Malheureusement, les vieilles habitudes de Livie ne sont pas pour autant derrière elle. Elle compte bien trouver le moyen de contacter son frère tout en sachant qu’Ethan évite toute discussion le concernant. 
Mais elle refuse de laisser tomber : Greg est sa famille et le seul qui mérite son pardon à ses yeux.

Quand les secrets et les mensonges se multiplient, quand Livie comprend qu’elle a plus en commun avec son bourreau qu’elle ne le voudrait, une question se pose. 

Peut-on combattre le pouvoir du sang qui coule dans nos veines ?


Un second tome tout aussi beau et touchant que le premier.

On retrouve Livie et Ethan où on les a laissés à la fin du premier tome.

Dans ce deuxième tome, l'auteur Nelly Weaver joue avec notre empathie pour ses personnages, on souffre pour eux , on espère avec eux, on se réjouit avec eux ... Elle les rend encore plus touchants que dans le premier.
Elle nous a concocté dans ce second opus de nombreux rebondissements qui nous tiennent en haleine tout au long de notre lecture. Et le(s) dernier(s) nous plante(nt) là, nous laissant sur notre faim : à quand la suite ?

La plume de l'auteur est douce, belle, addictive pleine de sensibilité. Elle a un petit côté merveilleux qui fait briller nos yeux tout du long de la lecture de cette belle histoire entre Ethan et Livie même si rien n'est simple.

Un second tout aussi beau et prenant que le premier, j'ai hâte de découvrir la suite.


mardi 28 mars 2017

Phobie Fanny Vandermeersch


Merci à l'auteur et aux éditions Le muscadier de cette belle découverte.

Sophia est une élève brillante. Arrivée au collège, tout change. Ses notes baissent, ses amies l abandonnent, l angoisse la ronge. Jusqu à ce jour où elle ne se sentira plus capable de passer la grille de l école. Avec l aide de ses parents et de ce qu il reste de ses ami.e.s, elle finira par poser des mots sur ses maux : elle souffre de phobie scolaire. Un roman qui démystifie, invite au partage et à l échange, sur un sujet qui touche de nombreux ados aujourd hui. A lire à partir de 10 ans et pendant toutes les années au collège.


Un roman qui nous ouvre les yeux sur une réalité peu prise en compte.

Sophia a toujours été une très bonne élève mais l'arrivée au collège change tout. Sophia ne sent pas à l'aise, elle n'arrive pas à se concentrer. Elle a peur du regard des autres.

J'étais très curieuse de lire ce roman et  à la fois un peu anxieuse de ce que j'allais découvrir. Je connais le mal-être que peuvent éprouver certains adolescents au collège face à leurs camarades   et à leurs professeurs mais delà à penser qu'une excellente élève sans problème extérieur puisse se sentir oppressée par un tel fonctionnement.

L'auteur nous fait comprendre que le problème peut être juste le fait de ne pas se sentir à l'aise dans un lieu, une structure, pas à sa place. Ce malaise finit par engendrer biens des peurs et du stress.

Ce roman est court. Il va à l'essentiel et sait nous toucher, nous faire réfléchir à quelque chose auquel on ne pense pas de prime abord.
On a tous un jour ressenti un des sentiments vécu ici par Sophia : peur de se mettre à dos les autres, peur de mal faire, peur d'être soi-même ...  Alors quand tout se mêle et bien plus, on comprend l'enferment de Sophia sur elle-même, sa détresse, son incompréhension face à ce qui lui arrive : difficile pour elle de trouver les mots, son corps va répondre pour elle.

Un roman qui je pense doit être lu par le plus grand nombre d'adolescents et  aussi par leurs parents pour leur permettre de mettre des mots sur quelque chose qui souvent les dépasse et leur permettre d'en parler.




Les Aérochats Comme chiens et chats Donovan Bixley


Merci aux éditions Slalom de cette belle découverte.

De l'action, de l'aventure, des missions secrètes et... des harengs à la crème : voici ce qui motive le plus les valeureux membres des CATs (Chats et leurs Alliés Traditionnels) en guerre contre les CLEBs (Chiens Ligués pour Envahir en Bloc). 
Alors que jusque-là les chats et les chiens vivaient en paix, une meute de chiens réunis sous le nom de CLEBs ont décidé d'annexer une partie du royaume des chats. Félix Belair, le plus jeune pilote dans la forcé aérienne des CATs, aidé de ses compagnons, va devoir faire ses preuves et braver les plus grands dangers pour ramener l'ordre en Europe ! 
Les chiens et les chats réussiront-ils à vivre de nouveau en harmonie ? Félix Belair survivra-t-il en gardant intactes ses neuf vies ? 

Tome 1 : Comme chiens et chats 

Europe, 1916. La terrible meute des CLEBs avance sur Paris alors qu'une nouvelle dramatique tombe au QG des CATs : le major Tom, le plus célèbre pilote de tout le royaume des chats, a disparu en territoire ennemi. 
Félix Belair, n'écoutant que son courage, se propose pour accomplir la mission la plus périlleuse de sa jeune carrière en allant chercher le malheureux major Tom, au risque de retomber nez à nez avec le Setter rouge, son ennemi juré. 
Aidé par tous les membres des CATs et sous les ordres du commandant Katerina Mimine, le jeune pilote va se révéler à la hauteur de la mémoire de son père, un valeureux membre des CATs.

Un petit roman plein d'aventures avec un côté parodique très agréable.

Les Clebs et les Cats sont en guerre. Chez les Cats, c'est la consternation : le Major Tom a été fait prisonnier. Félix et Sacha vont partir à la rescousse.

Ce roman illustre l'adage "s'entendre comme chiens et chats" avec un petit côté parodique de la première guerre mondiale mais aussi par le nom des personnage avec par exemple Maître Yocha.
Il y a aussi une grande faite à l'aventure, à l'espionnage : l'espionnage avec des messages codés, des gadgets, des mission secrètes ...
L'aventure et l'espionnage sont rehaussés par les illustrations en noir et blanc. Elles ont parfois un côté trépidant comme dans un BD  : on en a plusieurs sur une double page, elles représentent bien le texte.

Un petit roman jeunesse qui a toutes les qualités pour plaire aux jeunes lecteurs avec son côté aventure, espionnage et pourrait bien être un roman qui fera aimer la lecture à beaucoup avec ses nombreuses illustrations.


Sexy Lawyers Tome 3.5 Entre parenthèses Emma Chase



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.

Il fut un temps où Jake Becker contrôlait sa vie, sa carrière et ne laissait aucune place à l'imprévu et aux sentiments. Mais ça, c'était avant... Avant que six orphelins aussi mignons que diaboliques, élevés par leur jeune tante, la magnifique Chelsea, ne viennent tout chambouler dans sa vie si bien ordonnée. 

Chelsea et les enfants ont tout métamorphosé, tout remis en question et ils l'ont changé lui. 
Aujourd'hui Jake est associé dans son propre cabinet d'avocats avec ses amis Stanton, Sofia et Brent, mais c'est aussi un mari et un père génial. Bien évidemment, ce n'est pas tous les jours facile de tout mener de front : assurer lors des réunions parents-profs et veiller à ce que ses clients n'aillent pas en prison... tout en rendant sa femme heureuse ! 
Mais il assure...jusqu'à ce qu'un événement imprévu vienne tout bouleverser : le genre d'événement qui met 9 mois à arriver et auquel on finit par consacrer une vie entière.

Quel plaisir de retrouver Jake , Chelsea et leur tribu.

Dans ce petit bonus, on retrouve nos deux héros du tome 2, mes préférées de la saga. Jake nous narre ici sa vie de couple et de père.
Il y a toujours ici le petit côté sexy avec les moments de bonheur que nous décrit Jake et des moments forts avec les problèmes de tous les jours et les inattendus.

Merci à Emma Chase pour ce petit aparté dans la vie de Jake et Chelsea. Il nous permet de retrouver de jolis moments familiales simples, parfois drôles et d'autres plus complexes.
J'ai adoré ce tome pour Jake et Chelsea mais aussi pour l'opportunité que nous donne Emma Chase de retrouver les deux autres couples de la saga : Stanton et Sofia, Brent et Kennedy.

Hum, et l'épilogue : que du bonheur de savoir ce que sont devenus tous nos personnages 17 ans plus tard.

Un excellent tome à l'image de cette saga : plein d'amour, un peu de tension et du bonheur.


lundi 27 mars 2017

La fille de Brooklyn Guillaume Musso



Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé : 

" Si j'avais commis le pire, 
m'aimerais-tu malgré tout ? " 

Vous auriez répondu quoi, vous ? 
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire. Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d'une main fébrile, et m'a tendu une photo. 
- C'est moi qui ai fait ça. 
Abasourdi, j'ai contemplé son secret et j'ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. 

Que dire, du grand Musso, et une magnifique lecture de Rémi Bichet. 💓💓💓


J'ai adoré ce roman, un des meilleurs en mon sens de l'auteur.

Du côté de l'écoute, une magnifique lecture grâce encore une fois à Rémi Bichet (que j'ai découvert lors de mon écoute de "Le dernier des nôtres"), Rémi Bichet a un talent fou pour lire une histoire, nous la faire vivre comme si on y était. Combinée à la plume de Guillaume Musso, ces deux points donnent une écoute addictive.

Raphaël est sur le point de se marier avec Anna quand il lui demande de lui dévoiler son plus grand secret. Et là, c'est le drame, Anna disparaît.

J'ai adoré la narration à la première personne. On a l'impression que Raphaël est Guillaume Musso. Raphaël est écrivain. Il nous parle de son métier. J'ai adoré l'allusion à un autre écrivain 😉

Du côté de l'histoire, Guillaume Musso nous propose un récit trépidant. L'histoire est un thriller politico-romantique. Il y a le côté thriller avec l'enquête de Raphaël et de ses découvertes mais aussi politiens comme on en connaît souvent aux U.S.A.
L'intrigue est très bien menée. On découvre avec Raphaël peu à peu tous les imbrications , les répercutions que le passé d'Anna peut avoir aujourd'hui.
J'oubliais, le récit se déroule en 2016 au mois de septembre . Le roman est paru il y a un an donc on a un côté futuriste et pourtant très actuel et contemporain avec la campagne pour à la présidente des Etats-Unis.

Jusqu'au bout, l'auteur nous réserve des surprises. J'ai été étonnée par un élément de la fin, je me suis dit que j'aurai dû le voir ou tout du moins le pressentir mais l'auteur nous focalise sur tout autre chose et on passe (sans passer) dessus : au final tout se tient.

Du grand Musso, je ne peux que vous le conseiller.


La famille trop de filles Billy, le roi des chaussettes Susie Morgenstern Clotka


Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Billy adore s'occuper des enfants Arthur, mais en ce moment il est grognon. Son français ne progresse pas, son pays natal lui manque et, surtout, il a l'impression de passer sa vie à trier les chaussettes de cette famille trop d'filles ! Trop, c'est trop. Il serait temps qu'il pense à ce qu'il veut faire vraiment : ouvrir un restaurant...


Un petit roman excellent, plein de saveurs et d'amitié.

Il y a un moment que je voulais découvrir cette série "La famille trop de filles". C'est chose faite avec ce tome, je suis ravie de ma découverte.

C'est frais, léger, plein de poésie, savoureux à l'image de la cuisine de Billy.
Billy est un jeune irlandais aux pairs qui en parallèle fait des études de cuisine. Sa hantise et ce qui lui prend beaucoup de temps et la tête alors qu'il aimerait passer plus de temps devant les fourneaux, sont les chaussettes de cette famille nombreuse. Ce point est juste une belle anecdote pour nous faire découvrir l'anxiété, le talent de Billy et aussi l'entraide de ses petits protégés.

Il y a aussi une belle harmonie, une jolie manière de voir les choses, beaucoup de couleurs (Billy aime les légumes et les couleurs).
Le récit touche à beaucoup de thèmes : amitié, positivé, entraide et bien d'autres. C'est très bien fait, on en redemande.

Je suis ravie de cette lecture  et par là même de la découverte de cette série. Je suis très curieuse des autres tomes.
C'est pétillant, doux, beau, savoureux.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (244)


Cette semaine, j'ai fini :


Ma chronique demain.

J'ai fini d'écouter :


Ma chronique cet après-midi.

Puis, j'ai lu :


J'ai aussi écouté :


Ma lecture en cours :


Je vais écouter :


Mes prévisions pour la semaine : l'ordre est aléatoire.



Et vous, que lisez-vous ?


samedi 25 mars 2017

Blackburn tome 2 Une brûlure dans son être Pierrette Lavllée



Merci aux éditions Sharon Kena de cette belle lecture.

Quentin a vu sa femme mourir devant ses yeux. Quelques années plus tard, alors qu’ il est appelé sur les lieux d’un accident et se retrouve face à Louanne, il a l’impression de revivre le même cauchemar qui le hante. Il s’en prend violemment à elle sans savoir que la jeune femme a le pouvoir d’apaiser la brûlure qui ronge son être.... À moins qu’elle ne soit celle qui l’attise...

Un second tome aussi sensuel que le premier avec toujours cette ombre qui plane.

Ce tome est consacré à Quentin, infirmier-pompier. Il a perdu sa femme deux ans auparavant et ne s'en remet pas. Il en veut à tout le monde et surtout à lui-même. Sa rencontre avec Lou va le mettre hors de lui.

Un tome plus dur que le précédent à cause du passé de Quentin, sa fureur contre lui-même, contre le destin, contre la vie.
Un tome tout aussi beau et sensuel du côté de la romance : une romance, sauvage, un peu bestiale au départ, faite de désespoirs et d'instincts basiques.

Quentin doit réapprendre à vivre, à aimer, à se faire confiance.
On a aussi toujours cette  ombre qui plane autour des Blackburn, elle crie vengeance mais pourquoi? Qui est derrière tout ça ? Ces questions restent sans réponse : vite la suite pour en savoir plus.

Un excellent second tome avec une romance torturée, un personnage masculin au plus bas psychologiquement  et une pointe de suspense.

Nina Catherine Enjolet


Merci aux éditions JC Lattès de cette lecture.

Orpheline à onze ans, Katiane a fondé une association pour venir en aide aux enfants privés de leurs parents partout dans le monde. Lorsqu'elle se rend à Moscou pour soutenir l'action d'un orphelinat, son chemin croise celui de Nina, enfant mutique et violoniste prodige. Sans que Katiane parvienne à se l'expliquer, cette rencontre l'émeut profondément, car il lui semble l'avoir toujours connue. Quand la jeune surdouée obtient une bourse pour étudier à Paris, Katiane entrevoie la possibilité de revoir Nina... Quelques fois, les sentiments ont le pouvoir de fertiliser les âmes.
De Moscou à Paris, à travers le parcours salvateur d'une femme blessée par la vie, Catherine Enjolet explore la complexité des liens filiaux.

Un récit, une réflexion sur soi, sur les enfants seuls.

Katiane rencontre en Russie Nina, une jeune orpheline qui ne s'exprime qu'à travers sa musique, son violon.  Cette rencontre bouleverse Katiane qui se penche sur sa propre histoire et celle de Nina.

Ce récit est une réflexion sur la vie de tous ces orphelins, sur ces enfants abandonnés. Cette réflexion est pour Katiane comme le miroir de sa propre histoire. Katiane ne comprend pas ce qu'elle ressent pour Nina, elle a l'impression de découvrir son propre reflet. Qui est Nina !

La plume de l'auteur est frénétique, pleine de poésie, de métaphores, de musicalité.
On ressent une urgence pour Katiane à comprendre son passé et son attirance vers Nina.

Un récit qui touche à bien des thèmes autour des enfants, de la famille, des origines de chacun.


Aquarium Nouvelles de la Mongolie d'aujourd'hui L. Ulziitugs


Merci aux éditions Borélia de cette lecture.

« Au moment où j’ai acheté cet aquarium, je ne me doutais pas que je préparais mon cercueil. Si je l’avais su, j’en  aurais bien sûr choisi un plus grand. Je suis claustrophobe. Au-delà des frontières de ce petit aquarium, mon appartement de quatre pièces et mon bureau, si spacieux et  lumineux qu’il fait s’extasier tout le monde, et même la vaste steppe de ma Mongolie natale aux étendues infinies honorées dans tous les poèmes et les chansons, tout cela me semblait ne pas suffire à reprendre ne serait-ce qu’une seule fois mon souffle, tant j’étouffais. J’avais besoin de plus, de beaucoup plus d’espace que les autres. »


Un recueil de nouvelles sur la vie, sur des questions existentielles.

A travers les différentes nouvelles, l'auteur aborde des moments de vie: la naissance, la mort ... Elle a aussi un regard sur la société et nous fait nous interroger sur cette dernière.

La narration a un côté philosophique, poétique et imagée.

Les nouvelles sont intenses en émotion divers.

J'ai eu parfois un peu de mal à comprendre dans certaines nouvelles où l'auteur voulait en venir.
D'autres m'ont fait réfléchir à questions essentielles sur la vie, la mort, sur le pourquoi de notre existence sur Terre.

Un recueil qui nous fait réfléchir sur la Vie.


vendredi 24 mars 2017

La Brigade des poussins L'affaire de la bête au fond du jardin Doreen Cronin



Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Cracra, Choupette, Plop et Lou, nos 4 poussins, sont sur une nouvelle affaire. Une mystérieuse bête se cache dans une mystérieuse boîte au fond du jardin : 
1. elle ne ressemble pas à un poussin 
2. elle ne sort jamais de la boîte 

=> conclusion : cet individu ne serait-il pas... dangereux ?? Et voilà que la bête disparaît ! N'écoutant que son courage, la Brigade des Poussins se lance dans le jardin à sa recherche, prête à braver la nature sauvage...

Un tome toujours aussi léger et drôle que les précédents.

Nos poussins ont une grande imagination. Une nouvelle "boîte" a été installée dans le jardin. Leur curiosité légendaire les mène à enquêter et à faire ses suppositions les plus farfelues les unes que les autres et bien sûr déguisés en espions !

Cette saga est vraiment sympathique et adorable.  Elle est simple pour permettre d'aborder la lecture sans souci pour les plus jeunes. Des illustrations en noir et blanc très expressives et pleine d'humour rendent la lecture très agréable. Le côté drôle et aventure plaira sans aucun doute aux lecteurs en herbe.
Un joli petit moment livresque, un moment de détente plein d'humour.

De Feu et de Neige Anne-Marie Pol


Merci aux éditions Nathan de cette lecture.

1812, Moscou. Félicité, jeune Française de 16 ans, vit avec sa mère sous la protection d'une riche famille russe. Malgré leur différence de classe, Félicité est passionnément amoureuse de Fédor, le fils de la comtesse. Mais la guerre éclate, Napoléon 1er a décidé d'envahir la Russie ! Félicité et sa mère sont livrées à elles-mêmes dans la ville en guerre, alors que le Français est devenu l'ennemi du Russe. 
Félicité n'a d'autre choix que de fuir pour survivre, dans les flammes de l'incendie de Moscou, puis dans les steppes enneigées de la Russie...

Un roman jeunesse historique sur la guerre entre Napoléon et la Russie.

Félicité, jeune française, vit à Moscou au moment où la guerre est aux portes de Moscou.

Ce récit retrace une période de l’histoire que je connais peu.
Le statut de françaises de Félicité et sa mère font que les choses sont encore plus compliquées pour elles.  On suit ici leur périple pendant cette guerre et leur survie.

La narration est originale : elle mêle morceaux du journal de Félicité, racontant cette période à Fédor son petit ami, à une narration classique. L'auteur s'est inspirée d'un journal qu'elle a découvert pour raconter cette histoire. Le journal étant partiel, elle a brodé autour d'où les deux narrations.
J'ai eu peu de mal avec le style de l'auteur. Le roman se lit vite (c'est un jeunesse) mais il m'a manqué un peu d'empathie envers les personnages. L'auteur reste assez distante d'où mon ressenti pour les personnages .

Du côté de l'histoire, le périple de Félicité et sa mère est intéressant sans être passionnant.

J'ai aimé le contexte, découvrir cette période mais je n'ai pas pu m’imprégner totalement du récit. Il m'a manqué ce plus qui fait que l'on accroche aux personnages et que l'on a envie de savoir ce qui va leur arriver.


Dans un silence Abbi Glines



Merci aux éditions Hugo Roman de cette magnifique découverte.

La vie de Maggie a volé en éclats il y a deux ans, lorsque son père a assassiné sa mère sous ses yeux.

Après avoir raconté tous les détails à la police, elle a décidé de ne plus jamais parler. À son arrivée au lycée de Lawton en Alabama, tout le monde la croit muette. Et personne n'aurait pu imaginer qu'elle se rapproche de West Ashby, le beau footballeur-star du lycée. Mais lors d'une soirée au campus, West confie ses peines à Maggie. Son père souffre d'un cancer qui le consume peu à peu. Maggie décide alors de retrouvrer sa voix seulement pour lui. Les secrets qui les lient vont-ils les amener à briser tous leurs silences ?

Deux peines qui se rencontrent, qui s'accrochent l'une à l'autre.

Maggie, muette suite au choc de la mort de sa mère, aménage chez son oncle et sa tante. Elle rencontre West dont le père est malade.

Deux jeunes gens murés dans leur tragédie personnelle vont se raccrocher l'un à l'autre et avancer.

Abbi Glines nous propose ici un roman tout en émotion que ce soit dans les moments durs ou beaux. Maggie et West nous touchent profondément par leur détresse, leur solitude face à leur peine.Leur rapprochement , leur courage qu'ils trouvent l'un dans l'autre pour avancer sont très beaux.
Le roman se lit un noeud au ventre, parfois les larmes affleurent.

Un magnifique roman sur l'écoute, sur la présence, sur les mots, sur le silence dont on peut avoir besoin dans les moments les plus cruels de la vie.


jeudi 23 mars 2017

Flying Witch tome 1 Chihiro Ishizuka


Merci aux éditions nobi nobi! de cette lecture.

À son entrée au lycée, la jeune Makoto quitte la région de Tokyo pour le nord-est du Japon. Hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu, elle découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos pour autant, car Makoto est aussi une apprentie sorcière un peu étourdie !

Un manga plein de légèreté.

Makoto est une apprentie sorcière. Elle est étourdie, un peu cruche parfois. Ce trait de caractère donne un côté drôle et léger à l’histoire.
Ce premier tome est fait de multiples anecdotes  sur Makoto et son étourderie.

Je ne suis pas plus emballée que ça par ce premier tome avec lequel j'ai tout de même passé un bon moment grâce à l'humour qui en ressort mais j'ai eu du mal avec l'héroïne.
Il devrait beaucoup plus plaire au jeune public auquel il s'adresse. Makoto devrait les toucher par ses maladresses.