vendredi 30 septembre 2016

Amis ou Amants Emily Blaine


Merci à NetGalley et aux éditions HQN de cette belle découverte.


Trois mois. Cela fait trois mois qu’elle a coupé les ponts avec Tyler Tanner. Tyler, son meilleur ami, l’homme avec qui elle a partagé le quotidien des tournées de concerts pendant cinq ans, l’homme qu’elle a vu changer et devenir odieux avec la célébrité, l’homme dont elle est naïvement tombée amoureuse. Une seule nuit passée ensemble a suffi à lui ouvrir les yeux sur son erreur. Désormais, elle doit se désintoxiquer et apprendre à vivre sans lui. Mais, alors qu’elle commence à croire qu’elle peut y parvenir, le destin remet Tyler sur sa route… 


Une nouvelle avec des moments forts : de la détresse (chagrin), de la tension et une magnifique fin.

C'est le deuxième roman de l'auteur que je lis (troisième si l'on compte mon écoute du premier épisode de Dear You)  et je suis totalement sous le charme de sa plume.
Emily Blaine a une écriture addictive, pleine d'émotions. On est ébranlé par les personnages, par ce qui se passe dans leur vie. On est avec eux.

Dans ce récit, on découvre Claire, déprimée qui ne surmontent pas son éloignement de Tyler son meilleur ami et patron depuis cinq ans avec qui elle a eu le tort de coucher.
Le début de cette nouvelle est poignant. La détressede Claire nous émeut. Sa rencontre par hasard avec Tyler, alors qu'elle a enfin décidé d'avancer, fait prendre au récit une autre dimension.
Beaucoup de tension , de non-dits ressortent de cette nouvelle, c'est palpitant et stressant à la fois : finiront-ils par se parler ?

La fin est magnifique, avec un soupçon d'humour qui nous met le sourire aux lèvres.

Une jolie nouvelle qui nous fait passer par une multitude d'émotions, j'ai adoré.


Une semaine 7 Lundis Jessica Brody


Merci aux éditions Gallimard de cette belle découverte.

"Moi, Ellie Spark, j'ai survécu au pire lundi de tous les temps. Une journée HO-RRI-BLE qui n'a été qu'une succession de catastrophes. Alors, quand j'ai découvert le lendemain que j'avais une chance de tout recommencer, j'ai remercié mon étoile et je me suis mis en tête de reconquérir le garçon de mes rêves."
Parce que l'on a parfois besoin d'une semaine entière de lundis pour comprendre ce que l'on veut vraiment !
Sauvetage amoureux, cote de popularité à booster, crise familiale de niveau 10 à gérer... Et vous, que feriez-vous si vous vous retrouviez coincé dans une journée qui se répétait à l'infini ?
Une comédie délicieusement irrésistible et formidablement bien construite, dans l'esprit du film culte "Un jour sans fin".

7 lundis, 7 même jours et pourtant 7 jours différents.

Après la lecture du premier lundi, je me dis pouah où est ce que l'auteur veut nous mener. Ce lundi n'a rien de bien passionnant : bizarre !
Le début du deuxième lundi n'a rien arrangé à ce sentiment : du déjà vu, zut !
Puis peu à peu au fil de la journée d'Ellie, c'est tout l'inverse qui s'est produit : mon intérêt a été grandissant en découvrant les différences qui apparaissait dans ce deuxième lundi.
A chaque nouveau lundi, j'étais de plus en plus prise dans l'histoire voulant découvrir comment Ellie au final allait s'en sortir.

Le quatrième lundi est mon préféré. Il a un goût d'authenticité et nous fait découvrir les enjeux de cette journée qui revient en boucle. Pourtant dans ce lundi, ce n'est pas la vraie Ellie qui est là mais une image qu'elle se donne pensant que c'est ce que l'on attend d'elle.

Au fil des lundis, comme Ellie, on découvre qui elle est vraiment et que depuis cinq mois elle se cache derrière une façade d'elle-même.

L'auteur nous propose aussi à la fin de chaque lundi le rappel de faits sur l'histoire de Tristan et Ellie au début de leur relation cinq mois auparavant.

J'ai adoré le personnage d'Owen, le meilleur ami d'Ellie depuis l'école primaire. Lui connaît vraiment Ellie, il est plein de bon sens et de bons conseils. Encore faut-il qu'Ellie s'en rende compte !

Passé le premier lundi et le début du deuxième me demandant quel était l'intérêt de cette histoire, j'ai passé un excellent moment livresque avec ce roman . L'auteur nous montre en fait à travers cette journée qui revient en boucle avec des changements  comment les choses peuvent prendre un chemin différent . La moral pourrait être : Il nous faut découvrir ce que l'on veut vraiment et après agir pour y parvenir.


jeudi 29 septembre 2016

Qui m'aime me suive ! (sur ma chaîne YouTube) Ma vie en vlog Emma Moss


Merci aux éditions Salom de cette belle découverte.

Fraîchement débarquée des Etats-Unis, Lucy se retrouve perdue dans un nouveau collège, 
loin de son environnement habituel et de Morgane, sa meilleure amie. 
Comble de l'horreur pour une ado, elle souffre d'un léger bégaiement qui s'amplifie 
quand elle est nerveuse... Un incident filmé par la peste de sa classe, Dakota, et Lucy se 
retrouve la risée de tout le collège, via les réseaux sociaux... 
Ce qui va sauver Lucy et lui donner confiance en elle ? le soutien de ses amis et une 
aventure qui va changer sa vie : créer sa propre chaîne Youtube ! 
Le + : un guide avec des conseils concrets pour créer soi-même sa chaîne Youtube, développé 
tout au long de la série.

Un roman vif, dynamique, entraînant , plein de vie.

Lucy arrive dans un nouveau collège. C'est la catastrophe dès le premier jour pour elle. Son amie Morgane lui conseille d'ouvrir un vlog pour contrecarrer ses pitoyables aventures.

Un récit qui touche au départ, à la méchanceté gratuite qu'ont parfois les jeunes ados entre eux et aussi aux réseaux sociaux qui les aident à déstabiliser leur camarade.
L'auteur fait de ce point à travers Lucy une façon de rebondir et en fait ressortir quelque chose de positif.
A travers son vlog et avec ses nouvelles amies, Lucy va montrer sa vraie personnalité. Lucy est quelqu'un d'enjouée, elle aime s'amuser, elle est aussi timide et bégaie quand elle est nerveuse. Son vlog va l'aider à s'intégrer dans son nouveau collège : tout ne se fait pas sans accroc.

Le sentiment général qui ressort de cette lecture est : positivité, rebondir face aux désagréments et s'amuser. On ressent beaucoup de générosité chez Lucy même si parfois(elle est humaine) elle peut être cassante, jalouse avec le stress.
Les vlogs sont délurés, amusants et montrent de belles valeurs sur l'amitié et l'entraide.

Ce récit touche à l'amitié, la confiance en soi, le partage.

En fin de roman, on a un extrait  du prochain tome, il donne envie de connaître la suite des aventures de nos Youtubeuses.

Un excellent roman jeunesse, dans l'air du temps, qui plaira à toutes les jeunes lectrices rêvant de créer leur chaîne YouTube.


Les Warriors tome 1 Le destructeur Pierrette La vallée



Merci aux éditions Sharon Kena de cette belle découverte.

Troy est le Destructeur, un guerrier qui n’a plus de passé et dont l’avenir est incertain. Appartenant aux Warriors, il ne vit que pour les tournois, les affrontements et son crédo sont la mort… Mais lorsque Jade surgit dans sa vie, Troy est déboussolé car, non seulement, il va devoir affronter son passé, mais en plus, se battre pour sauver Tanya, sa jeune sœur, retenue prisonnière par ses ennemis : les Survivors. Et quand Jade, dont il est tombé amoureux, est enlevée à son tour, Troy va se retrouver devant un choix crucial, sauver Jade ou Tanya, à moins qu’il ne se sacrifie une nouvelle fois …

Un roman sanglant, sombre sous fond de liens familiaux et de romance.


Je découvre  avec ce récit une autre facette du talent de Pierrette Lavallée. Ici, on est dans un univers de guerriers. L'auteur mêle notre monde moderne à un côté antique à travers des combats dans des arènes. Les guerriers ici sont de véritables machines à tuer et formés comme des gladiateurs : combattants et esclaves à la fois. On retrouve aussi ici un brin de romance qui allège le coté sanglant mais pas beaucoup.

On est dans une rivalité entre deux arènes dont les ficelles sont tirées en haut lieu. Les enjeux sont importants et glauques. Jade va en voulant retrouver Tanya mettre les pieds dans un sacré panier à crabes.

Les personnages de Troy et Jade sont bien travaillés. On a de l'empathie pour eux dès le départ. Troy se dit sans émotion, sans coeur et pourtant. Jade est une jeune femme déterminée, courageuse et téméraire : prête à tout pour son amie.
J'ai aussi beaucoup apprécié les autres Warriors qui entourent Troy.

La plume de l'auteur est toujours aussi prenante.

Un roman sanglant avec des héros durs par leur conditionnement . Ce récit m'a fait pensé à un péplum (sans les grandes batailles) par son côté combat de gladiateurs et sans pitié dans ces derniers. Je suis curieuse de découvrir la suite.


mercredi 28 septembre 2016

Après l'obscurité tome 1 Eve Borelli



Merci à Nisha éditions de cette découverte.

La vie de la pétillante Olivia aurait pu être parfaite si une tache de naissance n'était pas venue tout gâcher. Pleine de complexes, c'est à peine si la jeune femme ose affronter son reflet. Fond de teint, compliments de son meilleur ami : rien n'y fait. Co-animatrice d'une émission radio, elle est bien plus à l'aise terrée derrière son micro.
Un ascenseur.
Une panne de courant.
Un ouvrier du bâtiment terriblement troublant. 
La lumière après l'obscurité. 
Qui est donc ce mystérieux Noan qui est parvenu à la rassurer ? Une nouvelle obsession... ou un fantôme du passé ?

Un premier tome qui pose les bases d'une histoire qui nous promet des rebondissements.

Olivia, animatrice radio est complexée par un défaut esthétique. Elle a tendance à se cacher.
Sa rencontre avec Noan dans un ascenseur semble nous mener vers un autre regard d'elle-même.

La plume d'Eve Borelli est fluide, agréable, entraînante avec une pointe d'humour par moments.

J'ai bien apprécié ce premier tome dont les pages ont défilées toutes seules.
L'approche de l'auteur avec une femme qui se dit laide est originale. On a parfois des héroïnes qui ne voient pas leur beauté mais ici Olivia a une vraie raison de douter de ses charmes.

Pour le reste, ce tome pose les bases du récit : le début de quelque chose entre Olivia et Noan ? alors que celui lui cache quelque chose! la belle amitié d'Olivia et son collègue Albin mise à mal ?

J'ai hâte de découvrir ce que l’auteur nous réserve par la suite.

Destins croisés tome 1 Violette et Antoine AJ Orchidéa



Merci à l'auteur de cette belle découverte.

Au « volant » de son Caddie, Violette roule d'un rayon à l'autre dans son supermarché habituel. La liste à la main, elle essaye de ne rien oublier. Soudain, en face, un autre Caddie fonce droit sur elle. La collision est évitée de justesse. Ouf ! Plus de peur que de mal. Violette lève les yeux et là, elle rencontre les iris bleus hypnotiques et troublants de l'inconnu qui la fixe avec intensité. Pourquoi cet homme la dévisage-t-il ainsi ? Pourquoi ne peut-elle plus détourner son regard ? Elle ne peut pas s'empêcher de se demander si cette rencontre est le fruit du hasard ou si cet inconnu a tout calculé. Qui est-il ? Que lui veut-il ?

Un romance douce, frénétique aussi.

Violette vient de rompre avec son petit ami qui l'a trahie avec sa meilleure amie. Elle est perdue, mal dans sa peau. Sa rencontre avec Antoine lui redonne le goût d'avancer.

Le début du roman est doux. Les choses avancent à un rythme lent, naturel. Il y a ici beaucoup de romantisme entre Antoine et Violette sauf dans leurs rêves réciproques qui sont très érotiques.

L'auteur nous propose une narration alternée. Dans la première partie, elle reprend les "mêmes" scènes du point de vue de chacun de nos deux protagonistes. Ce n'est pas tout à fait la même chose, ils vivent souvent les événements chacun de leur côté.
Dans la seconde partie, on a aussi cette alternance de narration mais plus du tout pour les mêmes scènes.

Autant la première moitié est simple avec l'ombre de la rupture de Violette qui plane, autant la deuxième est intense. La relation de Violette et Antoine prend une autre dimension. Les soucis de Violette commencent ! Cette partie est faite de rebondissements  : les réactions de Violette nous touchent. Comme elle on a du mal à comprendre.

La plume de l'auteur est vive, dynamique, addictive. Le roman se lit tout seul.

J'ai adoré l'épilogue avec le prochain personnage principal de cette saga qui prend la parole et s'adresse à nous lecteurs.

Un récit avec un début romantique et une pointe d'érotisme, une seconde partie plus sombre : une lecture addictive avec laquelle j'ai passé un bon moment.


mardi 27 septembre 2016

Songe d'une nuit torride épisode 2 Joy Maguène


Merci à Nisha éditions de cette belle découverte.

Sur le mont Olympe, Eyron s'ennuie. Le dieu, las de surveiller les créatures vivant sur Terre, s'interroge. Les divinités, avides d'orgies et de breuvages aphrodisiaques, ne sont-elles pas des maîtresses formidables ? Pourquoi ne pas pimenter sa vie... et surtout ses nuits ? En compagnie d'une jolie rousse au regard ensorceleur, peut-être ? 
À moins que le conseiller d'Eyron tombe amoureux le premier...


Eyron est tout chamboulé après les événements de l'épisode 1. Il ne pense qu'à Esmée, il a envie de la revoir mais c'est sans compter avec la jalousie d'Idalio son conseiller.

Un deuxième épisode érotique, lubrique sous fond de jalousie, je trouve que le thème de la jalousie est mené de manière originale par l'auteur.

Le récit est addictif. On ressent de la pitié pour ce pauvre Idalio.

Cet épisode est torride. On ressent aussi de la peine pour nos deux personnages masculins Eyron et Idalio : Eyron qui est obnubilé par Esmée et se retrouve dans une situation qui lui plait (et pourtant beaucoup en rêverait) et Idalio pour sa jalousie et ses stratèges.

J'ai hâte de découvrir la tournure des événements dans le prochain épisode.  Que va-til se passer entre le Dieu Eyron et son conseiller ?

Un épisode au thème original la jalousie, très bien mené : vite la suite!

Holomorphose tome 1 Blasphème Jean Vigne


Merci aux éditions Le Chat Noir de cette belle découverte.

« En ce bas monde, nous avons tous un fardeau à porter. Il semblerait que nous ayons trouvé le nôtre. À nous de faire en sorte qu’il ne devienne pas celui de l’humanité tout entière. » 

Depuis son récent déménagement à Grenoble, Solana est devenue une ado solitaire, sans ami ni attache. Son année de terminale s’avère compliquée, entre un père absent, une mère détachée et une bande de jeunes qui l’a prise pour cible. Difficile de faire pire ... et pourtant. La destruction semble s’installer dans les parages, chez Solana plus exactement, qui bientôt ne peut plus bouger le petit doigt sans déclencher une catastrophe. Les cadavres se multiplient en ville, les portes de l’apocalypse sont sur le point de s’ouvrir et Solana pourrait bien en être la clef.

Un roman avec un côté horrifique et fantastique.

Je me suis surprise à dévorer ce roman dès les premières lignes et être complètement immergée dans le monde de Solena. Le côté horrifique et thriller m'ont énormément plu et m'ont permis d'embarquer sans difficultés dans l'univers créé par Jean Vigne.

On éprouve dès le début beaucoup d'empathie pour Solena, celle de 6 ans et la jeune femme de 17 ans. On découvre Solena à 6 ans à travers les cauchemars de la Solena de 17 ans. Son histoire est dure avec un côté mystère qui attise notre curiosité.

L'univers créé par l'auteur est original. Il y a des "démons" (je ne sais pas trop comment les appelait, on découvre leur nom assez tard dans le récit, je vous laisse donc le découvrir). Ils n'ont rien de communs ou presque à quoi se raccrochait si ce n'est leur nom et l'énergie qu'ils utilisent pour leur pouvoir. On ne se sent pas perdu pour autant, l'auteur sait les rendre intrigants. De plus, on en apprend beaucoup sur le monde créé par l'auteur dans la dernière partie du roman. Ce côté mystère rend la lecture de la première moitié très addictive.

A côté de Solena et ses problèmes, on découvre Lola, la capitaine de la PJ de Grenoble et sa fille Irina. Là aussi, on éprouve beaucoup d'empathie pour ces deux personnages et on se demande quel peut être leur rôle dans le destin de Solena. Et là, c'est la surprise complète et je pense que l'auteur nous en réserve d'autres dans le prochain tome autour de ces deux personnages et les autres.

La seconde moitié du roman est pleine de surprises, de rebondissements.

La plume de l'auteur est légère, addictive. Oui, légère en contraste avec l'atmosphère horrifique qu'il nous décrit, c'est très agréable et ça augmente à mon sens le côté prenant du récit.

La fin ouvre des perspectives qui nous font poser 1000 et une questions et donne envie de découvrir la suite.

Un roman prenant, des personnages attachants, touchants, un récit rythmé, un univers original mêlant fantastique, thriller et horreur : voici, tous les ingrédients d'Holomorphose avec lequel j'ai passé un excellent moment livresque.

lundi 26 septembre 2016

Léo Mia Sheridan


Merci aux éditions Hugo roman de cette belle découverte.

Evie et Léo se sont rencontrés à l'orphelinat où ils se sont liés d'une amitié indéfectible. En grandissant, leur amitié s'est transformée en un amour profond. Ils se sont promis que dès qu'ils auraient dix-huit ans et qu'ils sortiraient de leur foyer d'accueil, ils vivraient ensemble et construiraient une vie.

Mais, contre toute attente, Léo est adopté alors qu'il est adolescent et quitte le foyer pour une autre ville. En partant, il promet à Evie de l'appeler dès qu'il est installé et surtout de revenir la chercher dès sa majorité. Elle n'aura plus jamais de nouvelles... Huit ans plus tard, Evie a construit sa vie. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu'à ce qu'un homme étrange fasse irruption dans sa vie, lui expliquant qu'il est là de la part de Léo qui souhaite savoir si elle va bien. Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s'il cache un secret au sujet de la disparition de Léo.

Un début avec une entrée originale, une seconde moitié belle et romancée et une fin qui nous interpelle.

Un roman difficile à décrire tant il y a des choses derrière l'histoire d'Evie.

Evie a construit sa vie seule depuis le départ de Léo qui pourtant avait promis  de revenir la chercher le jour de ses 18 ans. Quand Jake, un ami de Léo, la contacte, Evie est troublée.

Le début du roman est plein de tendresse, d'amitié. On découvre en parallèle de la Evie adulte son histoire avec Léo lors de leur adolescence en foyer d'accueil.
La première moitié du récit est douce , sans réelle romance. L'auteur sait nous donner envie de mieux connaître Evie et de comprendre ce qu'elle a vécu.
La seconde moitié est dans la romance. Evie se laisse charmer par Jake mais elle sent que quelque chose cloche, qu'il n'est pas totalement sincère avec elle et pourtant avec lui elle se sent en sécurité.
La romance est belle avec des moments de doute : que cache Jake?

Tout au long, du récit, on se demande comment l'auteur va faire rebondir son histoire. La fin m'a surprise et pourtant je m'attendais à quelque chose de ce genre, j'ai tout de même été interloquée par ce final. L'auteur nous amène cette fin de manière originale. Je suis maintenant très curieuse de découvrir le second tome et d'avoir le fin mot de l’histoire.

Avec ce roman Mia Sheridan a su une nouvelle fois me faire vibrer avec ses personnages : ici de façon différente d'avec Archer's voice, le récit est moins intense en émotion, il n'en est pas moins beau. Le côté émotion vient peu à peu et monte crescendo jusqu'au final.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (218)


Cette semaine, j'ai fini :
Ma chronique, ici.

J'ai lu ensuite :


Le club tome 3, ma chronique ici.
Le Piège, ma chronique ici.

J'ai aussi lu :


Les monstres de l'Odyssée, ma chronique ici.
Méduse. Le mauvais œil, ma chronique ici.


Ma lecture en cours :


Mes prévisions de la semaine : l'ordre est aléatoire.



Et vous, que lisez-vous ?


samedi 24 septembre 2016

Le piège Mélanie Raabe


Merci aux éditions JC Lattès de cette belle découverte.

Linda Conrads est un auteur à succès qui vit reclus au milieu de nulle part, avec pour seuls contacts son assistante et son éditeur. Hantée par la mort de sa sœur et le visage de son assassin, qu’elle a vu juste avant qu’il ne prenne la fuite, elle n’a pas quitté sa maison depuis onze ans. Mais lorsqu’apparaît sur son écran de télévision un journaliste, elle n’a aucun doute, il s’agit du meurtrier. Linda décide de lui tendre un piège : dans son nouveau roman, un thriller, elle racontera le drame de sa sœur et n’acceptera de donner qu’une seule interview, celle de cet homme.
 
Mais est-il vraiment le coupable ? Après tant d’années de solitude, si longtemps après les tragiques événements, dans un état mental jugé fragile par certains, Linda peut-elle encore se fier à ses souvenirs et à ses certitudes ?


Un roman à l'atmosphère oppressante par le huit-clos et atténuée par les pages du roman de Linda.


Linda, auteur, vit recluse depuis la mort de sa sœur. Elle décide d'écrire l’histoire de la mort de sa sœur Anna pour confronter l'assassin.

Un roman oppressant par le côté huit-clos,Linda ne sort plus de chez elle. Elle a peu de contacts avec l'extérieur. La tension qui ressort de ce point est en partie allégée par les extraits du roman que Linda est en train d'écrire. De plus, dans ces passages, il y a un soupçon de romance qui atténue la tension palpable du reste du roman.

On ressent beaucoup d'empathie pour Linda surtout en découvrant le personnage de Sophie la représentant dans le roman de Linda.

J'ai dévoré ce roman en seulement quelques heures. Dès les premières lignes , on est pris par la détresse de Linda, son envie de découvrir la vérité.

L'intrigue est bien menée. On doute autant que Linda a certains moments, on est perdu, on se dit et si c'était ça la solution mais c'est dur à accepter comme cela l'est pour Linda : des doutes terribles qui nous oppressent un peu plus encore.

Ce roman est un thriller bien sûr, c'est aussi bien plus que cela avec le fait que l'on est au coeur du quotidien de Linda, dans sa tête en permanence. J'ai adoré cette manière d'aborder les choses. Ce point rend le roman différent de ce qu'on lit la plupart du temps avec ce genre littéraire où l'on suit souvent de nombreux personnages.

Vous voulez découvrir un thriller à l'atmosphère pesante, à la construction originale, je vous le conseille fortement.


vendredi 23 septembre 2016

Méduse Le mauvais œil Anne Vantal


Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Aux confins du monde, la jeune Méduse vit avec ses deux sœurs : des trois Gorgones, c'est la seule à ne pas être immortelle, mais c'est aussi la plus belle. Si désirable que Poséidon lui-même la force à lui succomber dans l'enceinte d'un temple d'Athéna. Athéna, furieuse, ne supporte pas qu'on ait ainsi souillé son temple. Elle transforme Méduse en créature hideuse, au visage défiguré, aux cheveux hérissés de serpents vivants. Désormais, son regard pétrifiera quiconque osera la contempler. Marquée par cette terrible malédiction, Méduse devient très vite d'une grande cruauté, qui la mènera à sa perte..

La légende de la Gorgone Méduse nous est narrée ici.

Ce roman fait partie de la collection "Histoires noires de la Mythologie".
Ce tome est consacré à l'histoire des Gorgones et en particulier à la belle Méduse.
On retrouve des dieux, déesses grecques : Athéna, Poséidon ..., des héros antiques comme Persée.

Je ne connaissais pas cette légende. C'est donc avec beaucoup d'intérêt que je me suis lancée dans ce récit. J'ai beaucoup apprécié ce que j'ai découvert.

La plume de l'auteur est fluide, prenante, bien adaptée à un jeune public d'une dizaine d'années. Elle est aussi ensorcelante ce qui convient parfaitement à l'histoire de Méduse.
L'épilogue aussi m'a énormément plu, je ne connaissais pas non plus le point qu'il évoque.

Ce roman m'a donné envie de découvrir d'autres tomes de cette collection et tout particulièrement certaines légendes que je ne connais pas ou peu.

Une collection et un tome que je conseille à tous les fans de mythologie, les fans en herbe mais aussi les plus grands : vous découvrirez ou redécouvrirez, tout comme moi, ces récits mythologiques avec beaucoup de plaisir, je pense.



Le Club # 3 Love Lauren Rowe


Merci aux éditions JC lattès et à la collection &moi de cette belle lecture.

Sarah et Jonas décident d’en finir une bonne fois pour toute avec le Club et ses manœuvres plus que douteuses. Il leur faut désormais avoir une totale confiance l’un envers l’autre s’ils veulent que plus rien ne se dresse entre eux. Lorsque les événements les mènent jusqu’à Las Vegas, ils sont loin d’imaginer ce qui les y attend…


Un troisième tome moitié romance, moitié révélations sur le Club.


Le roman reprend au moment où l'on a laissé Sarah et Jonas.
Ce début est poignant, douloureux. Jonas a des flash-back de son enfance. Ce sont des passages bouleversants : ce petit garçon qui a vu l'horreur se dérouler devant ses yeux.

Ensuite, on rentre dans l'enquête sur Le Club avec un mélange de romance et de suspense.

Du côté de la romance, la relation de Jonas et Sarah prend une nouvelle dimension, profondeur, intensité. Les deux personnages principaux évoluent : Sarah devient une femme extravertie, plus sûre d'elle en amour et dans la vie. Jonas lui se confie et dévoile ce qui le ronge. Ce sont des moments d'intenses émotions.

Du côté suspense, les découvertes de Jonas et Sarah aidés par Josh, Kat et Henn sont énormes et ont des ramifications inattendues. On est autant surpris que les personnages, c'est très agréable. Il y a dans cette "partie" des rebondissements, des moments de tension.

J'ai adoré retrouvé Kat et son côté comédienne, charmeuse, une excellente alliée dans cette enquête.

Un tome à la hauteur de ce que j'attendais pour ce final.

Un excellent troisième tome et une très belle saga remplie d'émotions.
Il allie romance, révélations et grands moments de stress et d'émotions permettant à nos deux personnages principaux Sarah et Jonas de se livrer, de se libérer et d'évoluer.


jeudi 22 septembre 2016

Les monstres de L'Odyssée Hélène Montarde


Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Lorsque Ulysse accomplit son long voyage pour revenir dans son royaume après la guerre de Troie, il combat bien des monstres... Comment sont nées les sirènes, ces divinités mi-femmes mi-oiseaux ? Qui était Polyphème, le Cyclope trompé par Ulysse ? et les géants Lestrygons ? Saviez-vous qu'avant d'être un monstrueux rocher, Scylla fut une nymphe, victime d'une terrible histoire d'amour ? Partez à la rencontre de ces monstres qui peuplent l'Odyssée !

Un petit recueil sur quelques unes des légendes entourant l’Odyssée d'Ulysse.

Les récits sont simples et accessibles à un jeune public. Ils sont parsemés d'illustrations en noir et blanc qui permettent de bien appréhender certaines des créatures décrites ici.

Mon préféré est "Les musiciennes de la mer". On découvre des sirènes légèrement différentes de l'image qui est véhiculée habituellement.

A la fin du livre, on retrouve un lexique qui explique d'où viennent les légendes, et aussi qui réponde à des questions tel que qui est Homère, Ulysse ... et donnent de plus amples explications sur certaines légendes. C'est très bien fait et très complémentaire. Je pense que ce lexique risque d'attiser la curiosité des jeunes lecteurs et qu'ils auront envie d'aller plus loin dans les aventures d'Ulysse.

Un petit recueil initiatique aux légendes grecques et au voyage de l'Ulysse. C'est un premier pas, je pense, pour les plus jeunes vers la découverte de l’Iliade et l'Odyssée.


Antarès Marie-Pierre Bardou



Merci aux éditions Hélène Jacob de cette belle découverte.


Hiver 2012. Une terrible vague de froid s’installe sur l’Europe, puis sur le monde.
Les black-out électriques se multiplient dans les villes, obligeant les citadins à s’installer dans des abris de fortune. Les émeutes éclatent, les magasins sont pillés, et le monde s’installe peu à peu dans l’immobilisme : les entreprises ferment, les véhicules n’ont plus de carburant. Les campagnes sont désertées, et la population tente de survivre comme elle le peut. Internet s’éteint enfin, dernier témoin d’un univers vivant.
Dans ce monde de glace et de silence, Camille et Romain vivent en autarcie presque complète.
Le frère de Camille, Thomas, et sa famille, trouvent refuge chez eux. Pendant ce temps, Aïdan et Connor, leurs cousins, essaient de les rallier en faisant d’étranges rencontres sur leur route…
Leur unique lien est une étoile, Antarès, le cœur rouge de la constellation du Scorpion. Une étoile qui, dit-on, serait déjà morte depuis plusieurs siècles. Ils la suivront pourtant, morte ou pas, jusqu’à gagner leur survie – ou jusqu’à leur perte.


Un monde apocalyptique glacial.

L'Europe vit l'hiver le plus froid qu'elle a connu : -25 degré pendant 66 jours.
Le récit se déroule à partir de novembre 2012.

J'ai été attirée par le côté apocalyptique de ce roman. Je reste un peu sur ma faim de ce côté, j'aurai aimer un peu plus de développement sur les conditions de vie , l'essentiel est dit mais j'aurai aimer un petit peu de développement sur la vie de tous les jours et surtout sur le périple de Connor et Aiden.

Le point fort du roman est la réflexion qu'il apporte sur notre mode de vie, notre dépendance des uns des autres et aussi sur la réaction des gouvernements face à une situation exceptionnelle et les dérives qu'il en découle. L'auteur soulève des points sensibles et souvent évoqués en hiver.

La plume de l'auteur est fluide, entraînante. Elle nous propose une narration entrecoupée d'articles ou reportages des médias sur les difficultés de survie et les problèmes d'énergie. Ils nous aident aussi à appréhender les atrocités que l'on découvre plus tard dans le récit.

On découvre Camille et Romain qui sans vraiment l'avoir prévu, sont parés à survivre dans de telles conditions grâce aux aménagements de leur maison et l'ingéniosité de Romain mais rien n'est simple.

Un roman avec un sujet très intéressant : un froid polaire pendant plusieurs mois, il ouvre à réflexion sur notre société. J'aurai aimé un peu plus de développement sur les points évoqués ici mais l'essentiel est là et tout se tient.
J'ai passé un très bon moment livreuse avec ce roman, je vous le conseille si vous aimez les récits apocalyptiques.

mercredi 21 septembre 2016

Rencontre avec la vérité tome 2 Eva Adams



Merci à L'Ivre Book , la collection Indécence et à l'auteur de cette lecture.

Léna et Camille attendent leur jugement. Léna a froid, elle a peur, elle pleure, mais elle ne perd pas confiance. Revoir Camille la confronte à son passé, celui dont elle souhaite se débarrasser pour endosser pleinement son rôle auprès de son Maître. Mais la question est de savoir si lui en a encore envie. La décision malheureusement n’est pas entre ses mains, mais entre celles des sept dominants constituant le jury qui doit leur annoncer la sentence. Accorderont-ils encore une chance à Léna, ou sera-t-elle rejetée en tant que soumise et bannie de leur congrégation ?
La suite tant attendue de Rencontre avec la vérité vous emmènera au plus profond de vos fantasmes ou de vos désirs.



Un second opus dur, époustouflant.

Lena et Gabriel ont une relation de dominant/soumise fragile. En effet, Lena a encore du mal à être la parfaite soumise malgré l'amour qu'elle porte à Gabriel.

On est avec ce deuxième tome dans de la soumission pure et dure.. L'auteur nous décrit des scènes de soumission difficile à accepter, à endurer pour Lena.
C'est aussi toute la force de ce texte montrer à quel point il faut vouloir être soumis pour arriver à l'être entièrement :il faut beaucoup d'abnégation de soi pour réussir. L'équilibre est fragile à trouver !

J'aime beaucoup la manière avec laquelle Eva Adams nous amène à réfléchir sur la relation D/s , sur sa pratique, sur les envies de chacune des deux parties dans le but ultime de parvenir à avoir une relation qui satisfait les deux protagonistes.

Un second volet dur par des scènes de soumission difficile à accepter et à réaliser et aussi intense en réflexion sur ce mode de vie.

In flight Up in the air tome 1 R.K. Lilley


Merci aux éditions Blanche de cette belle découverte.

Lorsque Bianca, la jolie hôtesse de l'air de vingt-trois ans, croise le regard du milliardaire James Cavendish, elle perd son sang-froid. L'imperturbable Bianca ne parvient pas à détourner son regard des yeux bleu turquoise dominateurs de son passager. Elle est magnétiquement attirée par lui comme jamais jusque-là James le sent et va lui faire accepter qu'elle vienne le retrouver chez lui après leur atterrissage. Le désir de Bianca pour cet homme est si fort qu'elle va accepter de se laisser dominer par cet homme, et elle va découvrir une part d'elle-même. Mais quel traumatisme la conduit à dépasser ses limites ? Et Stephan, l'ami homosexuel de Bianca, saura-t-il la protéger ?

Une romance à la fois originale et avec un petit côté déjà vu pas désagréable car l'auteur a su l'adapter .

Bianca est hôtesse de l'air. Elle rencontre James, un homme riche, elle est troublée dès le premier regard.

Je dis en accroche déjà vu : oui un part du récit m'a fait penser à 50 nuances de Grey avec le côté " je contrôle de James" . L'auteur pour le reste traite la relation de Bianca et James très différemment.
De plus, Bianca est une jeune qui a souffert, qui se bat pour une vie simple et un bonheur simple.
James est lui un séducteur, dominant, un brin excessif mais il va doucement avec Bianca et lui annonce de suite ce qu'il attend d'elle. J'ai beaucoup apprécié son approche.

Le récit est original par son avancement lent : on a d'abord une relation "gentillette" BDSM qui tend peu à peu vers quelque chose de plus hot.
Les passés respectifs de James et Bianca apportent aussi beaucoup d'originalité et de la tension au récit. La fin est d'autant plus explosive.
A un moment, je me suis demandé comment l'auteur allait conclure ce tome et je suis ravie de ce que l'auteur nous propose et je suis maintenant très curieuse de découvrir comment James et Bianca vont rebondir.

La plume de l'auteur est douce, prenante. Elle nous donne envie de voir évoluer Bianca et James.

Une romance érotique avec une touche d’originalité, addictive, très bien écrite.


mardi 20 septembre 2016

@Sirène tome 1 Olivia Billington



Merci à Nisha éditions de cette découverte.

Michaela Dauclair est habitée par un étrange besoin de devenir sirène, d’explorer les fonds marins. Au summum de sa carrière, l’auteure à succès est à la recherche d’un compagnon pour son aventure aquatique.
Florian, séducteur aguerri et plus que charmant, incapable de garder ses conquêtes, est la cible parfaite.
Subjugué, notre héros ignore qu’il embarque pour une dangereuse épopée.
Une cuisinière effarouchée, des poissons, des piscines, une libraire amoureuse, des profondeurs inquiétantes… Plongez dans une histoire drôle et houleuse.


Un roman à l'atmosphère tourmentée.

Florian découvre l'auteur Michaëla et a envie de rentrer en contact avec elle. Il l'aborde à travers un email sur le milieu marin dont la romancière fait état dans son dernier roman.

Du côté de Florian, l'atmosphère est simple, décontractée ; un jeune homme fasciné par une auteur.
Du côté de Michaëla, on ressent tout autre chose  : une grande solitude, un secret peut-être, du stress. Tout ceci donne à ce premier tome une atmosphère sombre. Ce point me rend curieuse de la suite et envie de mieux connaître Michaëla.

En parallèle Florian rencontre Rebecca, la libraire qui lui vend les romans de Michaëla. On sent ici du potentiel pour la suite. Je m'attends à des surprises, des péripéties de ce côté.

Je découvre en ce premier volet , une autre facette de la plume d'Olivia Billington dont j'ai lu Aurore épicée. Sa plume est entraînante, un brin mystérieuse ici, j'ai bien apprécié ce côté original.

Un premier tome qui pose les bases de la saga et nous fait nous poser des questions sur la suite des événements et sur les personnages : une mise en bouche très agréable, je suis très curieuse de découvrir comment les choses vont évoluées.


Un plan d'enfer Camille Avril



Merci aux éditions Rebelle de cette découverte.

Le rêve de Jaz? Que Flynn Turner, la rock star la plus canon du sytème solaire réalise qu'elle est la femme de sa vie. Sur un coup de caboche, elle conçoit un plan génialissime, une machination parfaite. Ou presque.


Un roman loufoque, désopilant.

Jaz veut rencontrer les membres du groupe Tiny Mumbles et surtout le chanteur Flynn. Pour cela , elle a une idée de génie mais attention à sa guigne habituelle.

Jaz se définit elle-même comme quelqu'un qui a la poisse. Elle va nous le prouver à maintes reprises. Malgré tout, elle va réussir à rencontrer les membres du groupe.

Jaz ne s'en laisse pas compter, elle rebondit toujours malgré les déboires. Ce point rend le récit burlesque renforcé par des expressions propres à Jaz et ou l'utilisation de petits mots du langage familier : didi, menottes, paluche .... des mots plutôt utilisés avec des enfants en bas âge ou dans des dialogues humoristiques. Jaz les utilise tout le temps et ils renforcent l'humour du récit.
On se laisse facilement charmer par Jaz et son côté excentrique, grand enfant aussi. Elle a toujours le dernier mot (ou presque) pour notre plus grand plaisir.

J'ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Twist qui est un peu comme Jaz, il a la langue bien pendu parfois et arrive aussi à moucher Jaz de temps à autre.
Les autres membres du groupe ne sont pas en reste côté réparties. On lit ce roman le sourire aux lèvres. C'est léger, frais, burlesque à souhait.

Un excellent moment de détente livresque, il m'a permis de m'évader et de rire. On va de surprises en moments inattendus pour notre plus grand plaisir.